John Enders

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
John Enders
Description de l'image Enders2.jpg.
Naissance
West Hartford dans le Connecticut (États-Unis)
Décès (à 88 ans)
Waterford dans le Connecticut (États-Unis)
Nationalité Drapeau : États-Unis américaine
Domaines Médecine, virologie
Institutions Children's Hospital Boston
Diplôme Université Harvard
Renommé pour Travaux sur le virus de la poliomyélite
Distinctions Prix Nobel de physiologie ou médecine 1954

John Franklin Enders, né le à West Hartford dans le Connecticut aux États-Unis et décédé le à Waterford dans le Connecticut, est un biologiste américain. Il reçoit le prix Nobel de médecine en 1954 pour ses travaux sur la poliomyélite.

Biographie[modifier | modifier le code]

Après des études universitaires à l’université Yale, John Enders tente une carrière comme agent immobilier et homme d’affaires en 1922. Il renonce finalement, et décide de faire une thèse de microbiologie qu’il obtient de l’université Harvard en 1930.

En 1954, il est corécipiendaire du prix Nobel de médecine avec Frederick Robbins et Thomas Weller pour leurs travaux sur l’isolation et les méthodes de culture du poliovirus[1].

Apport scientifique[modifier | modifier le code]

En 1960, John Enders met au point le premier vaccin contre la rougeole. Les tests sont effectués par son équipe sur 1 500 enfants handicapés mentaux à New York et sur 4 000 enfants au Nigéria[2].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) « for their discovery of the ability of poliomyelitis viruses to grow in cultures of various types of tissue » in Personnel de rédaction, « The Nobel Prize in Physiology or Medicine 1954 », Fondation Nobel, 2010. Consulté le 8 décembre 2010
  2. (en) « Measles Vaccine, 1960 », The New York Times, 4 octobre 2010.

Liens externes[modifier | modifier le code]