George Minot

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
George Minot
Image dans Infobox.
George Minot
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 64 ans)
BostonVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Formation
Activités
Père
James Jackson Minot (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Mère
Elizabeth Minot (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Autres informations
A travaillé pour
Membre de
Distinction
Archives conservées par
Manuscripts and Archives Department Yale University Library (d)[1]Voir et modifier les données sur Wikidata

George Richards Minot ( à Boston, Massachusetts, États-Unis - ) est un médecin américain. Il a partagé en 1934 le prix Nobel de physiologie ou médecine avec William Murphy et George Whipple « pour leurs découvertes concernant l'utilisation thérapeutique de foie dans des cas d'anémie[2] » (plus précisément l'anémie pernicieuse).

Biographie[modifier | modifier le code]

Né sur Marlborough Street à Boston aux Etats-Unis en décembre 1885, George Richards Minot est le fils de James Jackson Minot, un médecin, et d'Elizabeth Whitney. Son ancêtre, George Minot, a émigré aux Etats-Unis en 1630 de Saffron Walden en Angleterre.

Dans sa jeunesse, Minot s'intéresse aux papillons et à la navigation. Il étudie en premier lieu dans une école privée à Boston avant de rejoindre l'Université Harvard où obtient sa licence en 1908 puis son diplôme de médecine en 1912. Dans sa dernière année d'étude, il suit les cours de pathologie clinique de James Homer Wright (en), première preuve d'un intérêt latent pour l'hématologie. Puis, il fait son internat à l'hôpital général du Massachusetts dans le service médical est puis travaille au John Hopkins Hospital and medical school avec William S. Thayer et William H. Howell sur la fibrine et la coagulation sanguine.

Il retourne à Boston en 1915 et épouse Marian Linzee Weld (1890-1979) qui donnera naissance à deux filles et un fils.

En 1922 ou 1923, il est nommé médecin en chef à l'hôpital Collis Potter Huntington de l'Université d'Harvard, puis rejoint l'hôpital Peter Bent Brigham.

En 1928, il est élu Professeur de médecine à l'Université de Harvard, obtient un doctorat honorifique en sciences et directeur du Thorndike Memorial Laboratory. Il exerce également à l'hôpital de Boston[3].

Ses recherches ont apporté de nombreuses connaissances en hématologie en ce qui concerne les lymphomes, la leucémie, le purpura, l'hémophilie, l'anémie ferriprive, le scorbut et le purpura idiopathique hémorragique.

A l'âge de 64 ans, il décède d'un accident vasculaire cérébral[4].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « http://hdl.handle.net/10079/fa/mssa.ms.1327 »
  2. (en) « for their discoveries concerning liver therapy in cases of anaemia » in Personnel de rédaction, « The Nobel Prize in Physiology or Medicine 1934 », Fondation Nobel, 2010. Consulté le 27 novembre 2010
  3. (en-US) « The Nobel Prize in Physiology or Medicine 1934 », sur NobelPrize.org
  4. « GEORGE R. MINOT (1885-1950) INQUIRING PHYSICIAN », JAMA, vol. 200, no 7,‎ , p. 639–640 (ISSN 0098-7484, DOI 10.1001/jama.1967.03120200117032, lire en ligne)

Liens externes[modifier | modifier le code]