Gerald Edelman

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Edelman.
Gerald Edelman
Professor Gerald M. Edelman.jpg

Gerald M. Edelman, 2010.

Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 84 ans)
La JollaVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Formation
Ursinus College (en)
École de médecine Perelman à l'université de Pennsylvanie (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Activités
Autres informations
Membre de
Distinctions
Prix Nobel de physiologie ou médecine
Ariëns Kappers Medal (en) ()Voir et modifier les données sur Wikidata

Gerald Maurice Edelman, biologiste américain, est né le à New York et mort le [1].

Biographie[modifier | modifier le code]

Gerald Edelman a dirigé l'Institut de neurosciences à La Jolla en Californie.

En 1972, il a reçu le prix Nobel de médecine avec Rodney Porter pour ses recherches sur les anticorps : il établit la formule développée de la gammaglobuline.

Travaux et œuvre[modifier | modifier le code]

Gerald Edelman affirme en 2000[2] : la conscience nous semble à la fois un mystère et une source de mystères, C'est l'une des cibles majeures du questionnement philosophique, mais elle n'a été admise au sein de la famille des objets scientifiques justifiant une investigation expérimentale que depuis peu de temps

Ouvrages[modifier | modifier le code]

  • En anglais
    • avec V. Mountcastle, The Mindful Brain, Cambridge-Mass., MIT Press, 1978.
    • avec E. Gall et M. Cowan, Dynamic Aspects of Neocortical Functions, New York, Wiley 1984.
    • Neurobiology. An introduction to Molecular Embriology, New York, Basic Books, 1988.
    • Neural Darwinism. Selection Neural Groups Theory, New York, Wiley, 1987.
    • Bright Air, Brilliant Fire: On the Matter of the Mind, Basic Books, 1992.
    • avec Giulio Tononi, A Universe of Conciousness: How matter becomes imagination, Basic Books, 2000.
  • En français
    • avec Giulio Tononi, Comment la matière devient conscience, Éditions Odile Jacob, 2000, Paris, 319 pages, (ISBN 2-738-10808-3).
    • Plus vaste que le ciel : Une nouvelle théorie générale du cerveau, Éditions Odile Jacob, 2004, Paris, 211 pages.
    • Biologie de la conscience, Éditions Odile Jacob, 2008, Paris, 370 pages, (ISBN 978-2-738-12071-7). (texte original de 1992)
  • Autres langues
    • (it) avec Giulio Tononi, Un universo di coscienza : Come la materia diventa immaginazione, Turin, Einaudi, 2000.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (de) Joachim Müller-Jung, « Gerald Edelman gestorben Darwins Gehirn », Frankfurter Allgemeine Zeitung,‎ (ISSN 0174-4909, lire en ligne)
  2. Edelman Gerald, Tononi Giulio, Comment la matière devient conscience, Paris, Odile Jacob, , 317 p. (ISBN 9782738108081)