Roger Guillemin

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Roger Guillemin
Description de cette image, également commentée ci-après
Roger Guillemin, vers 1975
Naissance (96 ans)
Dijon (France)
Nationalité Drapeau de France Français
Drapeau des États-Unis Américain
Domaines Médecine, endocrinologie
Institutions Baylor College of Medicine
Diplôme Université de Bourgogne
Université de Montréal
Renommé pour Découverte des neurohormones, en particulier l'identification de la TRH
Distinctions Prix Albert-Lasker 1975
Prix Nobel de physiologie ou médecine 1977

Roger Charles Louis Guillemin, né le à Dijon, fils d'un mécanicien dijonnais, Raymond Guillemin (1890-1973) et de Blanche Rigollot (1900-1992), est un endocrinologue français naturalisé américain en 1965. Il reçoit le prix Nobel de médecine en 1977.

Biographie[modifier | modifier le code]

Après des études secondaires au lycée Carnot de Dijon, Roger Guillemin commence des études de médecine en 1943 à l'université de Bourgogne.

En 1948, il s'installe comme médecin généraliste à Saint-Seine-l'Abbaye[1]. En 1949, il s'intéresse plus particulièrement à l'endocrinologie, influencé par ses professeurs P. Étienne-Martin et J. Charpy, et assiste à Paris à des conférences de Hans Selye sur le stress[1].

Il part alors au Canada pour l'université de Montréal où il soutient sa thèse de science[2] et travaille à l'institut de chirurgie et médecine expérimentales dirigé par Hans Selye. Puis il poursuit sa carrière aux États-Unis au Baylor College of Medicine (Houston, Texas) où il enseigne la physiologie pendant 17 ans (1953-1970).

Il part alors au Salk Institute (à San Diego en Californie) où il participe à la création du laboratoire de neuroendocrinologie.

Il est membre du Conseil de la Société américaine d'Endocrinologie de 1969 à 1973 et est élu membre de l'Académie des sciences américaine en 1974.

En 1975, il reçoit un prix Lasker. Il devient Prix Nobel en 1977 (avec Andrew V. Schally et Rosalyn Yalow) pour leurs découvertes des neurohormones {production de peptide hormones par le cerveau}, avec en particulier l'identification de la TRH et de la GnRH et de son rôle dans la libération de FSH et de LH.

Il a été président par intérim du Salk Institute à La Jolla.

Il est retiré du Whittier Institute depuis 1994, Roger Guillemin est toujours très actif comme conférencier international et comme conseiller scientifique auprès de l'industrie.

Réalisant le lien entre les arts et les sciences, Roger Guillemin poursuit une carrière de peintre depuis 1989.

Apport scientifique[modifier | modifier le code]

Les recherches du professeur Guillemin ont permis de mettre en évidence les relations entre le système nerveux central et les grandes fonctions endocriniennes. Ses travaux ont conduit à un essor considérable de la neuro-endocrinologie en ouvrant un champ exploratoire entièrement nouveau.

Distinctions[modifier | modifier le code]

Décoration[modifier | modifier le code]

Prix et distinctions[modifier | modifier le code]

Sociétés savantes[modifier | modifier le code]

Doctorats honoris causa[modifier | modifier le code]

Il a plusieurs doctorats honoris causa :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]