William Murphy

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
William Murphy
William P Murphy.jpg
William Murphy
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 95 ans)
BrooklineVoir et modifier les données sur Wikidata
Nom dans la langue maternelle
William Parry MurphyVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Formation
Harvard Medical School
Université Harvard
Université de l'Oregon
University of Oregon College of Arts and Sciences (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Activité
Enfant
William P. Murphy Jr. (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Autres informations
A travaillé pour
Membre de
Distinction

William Parry Murphy ( à Stoughton, Wisconsin, États-Unis - ) est un médecin américain qui a partagé le prix Nobel de physiologie ou médecine en 1934 avec George Minot et George Whipple « pour leurs découvertes concernant l'utilisation thérapeutique de foie dans des cas d'anémie[1] » (plus précisément l'anémie pernicieuse).

Le « point de Murphy » est la zone située sous l'hypocondre droit et dont la pression provoque une douleur vive en cas de cholécystite (signe de Murphy).

Biographie[modifier | modifier le code]

William Parry Murphy est le fils de Thomas Francis Murphy, ministre d'une congrégation, et Rose Anna Parry[2].

Il commence ses études dans des écoles publiques du Wisconsin et de l'Oregon puis à l'Université de l'Oregon où il obtient son diplôme de premier cycle en 1914. Les deux années suivantes, il enseigne les mathématiques et la physique dans des lycées d'Oregon avant d'effectuer un an à la faculté de médecine de l'Oregon, à Portland, où il travailla aussi temporairement en tant qu'assistant de laboratoire en anatomie. Il suit ensuite des cours d'été la faculté de médecine de Chicago et reçoit la bourse William Stanislaus Murphy pour étudier à la faculté de médecine de Harvard à Boston. Il y obtient son doctorat de médecine en 1922[2].

En 1919, il marrie Pearl Harriett Adams, avec qui il aura un fils, William P. Murphy Jr, et une fille, Priscilla Adams qui décédera en 1936[2].

Il occupe en premier lieu un poste à l'hôpital de Rhode Island puis commence son internat à l'hôpital Peter Brent Brigham à Boston, en 1923, sous la direction du professeur Henry Asbury Christian. Il y rencontre alors George Minot et George Whipple[3],[2].

Il publie Anemia in Practice en 1939 et arrête sa carrière en 1958[3].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) « for their discoveries concerning liver therapy in cases of anaemia » in Personnel de rédaction, « The Nobel Prize in Physiology or Medicine 1934 », Fondation Nobel, 2010. Consulté le 27 novembre 2010
  2. a b c et d (en-US) « The Nobel Prize in Physiology or Medicine 1934 », sur NobelPrize.org (consulté le )
  3. a et b (en) « William P. Murphy | American physician | Britannica », sur www.britannica.com (consulté le )

Liens externes[modifier | modifier le code]