Paul Hermann Müller

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Müller.
Paul Hermann Müller nobel.jpg

Paul Hermann Müller ( à Olten, Suisse - à Bâle, Suisse) est un chimiste suisse, lauréat du prix Nobel de physiologie ou médecine de 1948[1].

Biographie[modifier | modifier le code]

Müller a découvert en 1939 l'efficacité du DDT comme insecticide. Le DDT a permis de lutter contre diverses maladies transmises par des insectes, comme le paludisme (malaria) transmis par les moustiques, et le typhus transmis par le pou du corps. En 2010, son utilisation est controversée[2].

En 1948, il est lauréat du prix Nobel de physiologie ou médecine « pour sa découverte de la haute efficacité du DDT comme poison de contact contre plusieurs arthropodes[1] ». C'est la première fois que ce prix est décerné à une personne qui n'était pas biologiste ou médecin.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b (en) « for his discovery of the high efficiency of DDT as a contact poison against several arthropods » in Personnel de rédaction, « The Nobel Prize in Physiology or Medicine 1948 », Fondation Nobel, 2010. Consulté le 5 décembre 2010
  2. Rachel Louise Carson, trad. Jean-François Gravrand, Printemps silencieux, Plon, Paris, 1963, 287 p. ISBN FRBNF32941434

Liens externes[modifier | modifier le code]

  • (en) Biographie sur le site de la Fondation Nobel (la page propose plusieurs liens relatifs à la remise du prix, dont un document rédigé par le lauréat — le Nobel Lecture — qui détaille ses apports)