Max Theiler

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Theiler.

Max Theiler (30 janvier 1899 à Pretoria - 11 août 1972 à New Haven, Connecticut, États-Unis) est un médecin américain d'origine sud-africaine. Il a reçu le Prix Lasker en 1949 et le prix Nobel de physiologie ou médecine en 1951, il devient ainsi le premier africain lauréat du prix[1].

Biographie[modifier | modifier le code]

Professeur de médecine tropicale à Harvard en 1923, il entre en 1930 à l'Institut Rockefeller.

En 1951, il est lauréat du prix Nobel de physiologie ou médecine « pour ses découvertes sur la fièvre jaune et comment la combattre[1] ».

Vie personnelle[modifier | modifier le code]

Theiler est le fils de Sir Arnold Theiler, décoré de l'Ordre de Saint-Michel et Saint-Georges, fondateur et premier directeur de l'Institut vétérinaire d'Onderstepoort, et sa femme, Emma, Sophie Jegge ; il est également le frère de Gertrud Theiler, parasitologiste sud-africaine.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b (en) « for his discoveries concerning yellow fever and how to combat it » in Personnel de rédaction, « The Nobel Prize in Physiology or Medicine 1951 », Fondation Nobel, 2010. Consulté le 7 décembre 2010

Liens externes[modifier | modifier le code]