Gerty Theresa Cori

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Cori.
Gerty Theresa Cori
Gerty Theresa Cori.jpg

Gerty Cori en 1947.

Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 61 ans)
Saint-LouisVoir et modifier les données sur Wikidata
Nom de naissance
Gerty Therese RadnitzVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalités
Formation
Université Charles de Prague
Karl-Ferdinands-Universität (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Activités
Conjoint
Autres informations
Membre de
Distinctions

Gerty Theresa Cori (née le à Prague – décédée le à Saint-Louis, Missouri, États-Unis), née Radnitz, est une biochimiste américaine d'origine austro-hongroise[1]. Elle est devenue la troisième femme - et la première Américaine - à recevoir un prix Nobel de science après Marie Curie et Irène Joliot-Curie[2], et la première femme à recevoir le prix Nobel de physiologie ou médecine en 1947[3], honneur qu'elle partage avec son époux Carl Ferdinand Cori.

Biographie[modifier | modifier le code]

Malgré des recherches fructueuses — elle publie 11 articles seule et près de 50 avec son mari — elle n'obtient que des postes d'assistante jusqu'en 1946[1] en raison de la misogynie des chercheurs de l'époque aux États-Unis[2] : on déconseille au couple de travailler ensemble au campus de Roswell de l'Eastern New Mexico University (en), où Gerty Cori a le statut d'assistante pathologiste ; à l'université de Rochester on conseille à son mari de ne pas « ruiner sa carrière » en publiant avec elle[1] ; celle de Toronto et l'université Cornell refusent de l'embaucher lorsqu'elles cherchent à engager son mari[1]. Ce n'est qu'en 1946 qu'elle obtient une chaire de professeur, à l'université Washington à Saint-Louis, lorsque son mari prend la direction du département de biochimie[1].

En 1947, Carl Ferdinand Cori et elle sont conjointement co-lauréats du prix Nobel de physiologie ou médecine (l'autre co-lauréat est Bernardo Houssay) « pour la découverte du processus de conversion catalytique du glycogène[3] ». Les trois sont récompensés pour leur travail sur la régulation de la glycémie et la découverte du cycle de Cori qui lie le métabolisme du muscle à celui du foie par l'intermédiaire de l'acide lactique, libéré par le muscle et transformé en glucose par le foie[4].

Elle décède en 1957 suite à une splénomégalie myéloïde[4].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c, d et e (en) Dr. Gerty Theresa Radnitz Cori, biographie sur le site du National Library of Medicine
  2. a et b [PDF] Des femmes prix Nobel sur le site de l'Institut national de physique nucléaire et de physique des particules
  3. a et b (en) « for their discovery of the course of the catalytic conversion of glycogen » in Personnel de rédaction, « The Nobel Prize in Physiology or Medicine 1947 », Fondation Nobel, 2010. Consulté le 5 décembre 2010
  4. a et b (en) Carl and Gerty Cori and carbohydrate metabolism sur le site du National Historic Chemical Landmarks

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

  • (en) Biographie sur le site de la Fondation Nobel (la page propose plusieurs liens relatifs à la remise du prix, dont un document rédigé par le lauréat — le Nobel Lecture — qui détaille ses apports)