Carol Greider

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Carol Greider, née le à San Diego, États-Unis, est une biologiste moléculaire américaine. Elle est professeur et directrice de la chaire Daniel Nathans de biologie moléculaire et de génétique à l'Université Johns-Hopkins. Elle est corécipiendaire du prix Nobel de physiologie ou médecine 2009 avec Elizabeth Blackburn et Jack Szostak[1].

Biographie[modifier | modifier le code]

Carol W. Greider est la fille de Kenneth Greider, un professeur de physique. Sa famille a ensuite déménagé à Davis, en Californie, où elle a passé plusieurs années de sa jeunesse. Elle est diplômée du College of Creative Studies de l'Université de Californie à Santa Barbara, avec une licence en biologie en 1983. Elle a eu son doctorat en biologie moléculaire en 1987 à l'Université de Californie à Berkeley, sous la direction d'Elizabeth Blackburn. Pendant son séjour à Berkeley, Greider a été codécouvreur de la télomérase, une enzyme clé dans la compréhension du cancer et de certaines anémies avec Blackburn.

Carol Greider a ensuite complété ses travaux post-doctoraux et a occupé un poste de professeur au Cold Spring Harbor Laboratory (en), à Long Island, à New York. Elle est nommée professeur à l'Université Johns Hopkins en 1997, où elle exerce depuis.

Apports scientifiques[modifier | modifier le code]

Dans le laboratoire d'Elizabeth Blackburn, elle réalise en 1985 l'identification d'une enzyme, la télomérase, possédant la propriété de rallonger les télomères des chromosomes[2]

Prix et distinctions[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Site officiel des Prix Nobel
  2. Greider, C.W. et Blackburn, E.H., « Identification of a specific telomere terminal transferase activity in Tetrahymena extracts », Cell, 1985, vol. 43, p. 405–413.
  3. Académie des Sciences, « Prix Richard Lounsbery, Liste récapitulative des lauréats » [PDF], sur academie-sciences.fr (consulté le )

Liens externes[modifier | modifier le code]