Mark Zuckerberg

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Zuckerberg.
Mark Zuckerberg
Mark Zuckerberg at the 37th G8 Summit in Deauville 018 v1.jpg
Mark Zuckerberg en avril 2018.
Fonction
Président-directeur général (en)
Facebook Inc.
Biographie
Naissance
Nom dans la langue maternelle
Mark Elliot ZuckerbergVoir et modifier les données sur Wikidata
Nom de naissance
Mark Elliot Zuckerberg
Surnoms
Zuck
ザックVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Drapeau : États-Unis Américain
Domicile
Formation
Activités
Père
Edward Zuckerberg (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Mère
Karen Kempner (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Fratrie
Donna Zuckerberg (en)
Arielle Zuckerberg (d)
Randi ZuckerbergVoir et modifier les données sur Wikidata
Conjoint
Enfant
Maxima Zuckerberg (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Parentèle
Autres informations
A travaillé pour
Religion
Athée (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Personne liée
Distinctions
Liste détaillée
Personnalité de l'année selon Time Magazine ()
California Hall of Fame (en) ()
Big Brother Awards ()
Axel Springer Award (d) ()
Docteur honoris causa de l'université Harvard‎ ()Voir et modifier les données sur Wikidata
signature de Mark Zuckerberg
signature
Mark Zuckerberg en 2005.
Mark Zuckerberg en 2009.
Mark Zuckerberg.

Mark Elliot Zuckerberg, né le à White Plains (État de New York), est un informaticien et chef d'entreprise américain. Il est le cofondateur du site Internet de réseau social Facebook dont il est le président-directeur général. Facebook a été créé en 2004 par Zuckerberg et ses camarades étudiants de l'université Harvard, Eduardo Saverin, Dustin Moskovitz et Chris Hughes.

En 2010, Mark Zuckerberg est désigné « Personnalité de l'année » par le magazine Time et personnalité la plus influente du monde, suivi de Steve Jobs. Selon le magazine Forbes, sa fortune personnelle est estimée à 71,8 milliards de dollars américains. Il est donc placé cinquième sur la liste des milliardaires du monde de Forbes[1].

Biographie[modifier | modifier le code]

Fils de Karen (née Kempner), psychiatre, et d'Edward Zuckerberg, dentiste, Mark Zuckerberg naît en 1984 à White Plains, New York, dans une famille juive américaine. Avec ses trois sœurs, Randi, Donna, et Arielle, il est élevé à Dobbs Ferry, New York. Il commence à écrire des programmes informatiques au collège. Son professeur particulier David Newman, le trouve « prodigieux ».[réf. nécessaire]

Il obtient le score de 1590/1600 au test de SAT (test pour rentrer dans les universités américaines).[réf. nécessaire]

Création de Facebook[modifier | modifier le code]

Mark Zuckerberg et Robert Scoble en 2008.

La première version de Facebook est lancée le avec l'aide de Dustin Moskovitz, Eduardo Saverin et Chris Hughes[2]. Mark Zuckerberg est daltonien, mais la couleur bleue est celle qu'il voit le mieux. C'est donc celle qu'il a choisie pour représenter son site[3]. Le succès est immédiat auprès des autres élèves de l'université. L’accès est graduellement autorisé à d'autres universités (principalement de l'Ivy League), puis aux écoles du secondaire, et enfin au grand public. Le succès est partout au rendez-vous.

Cependant, des étudiants de Harvard (Cameron et Tyler Winklevoss, ainsi que Divya Narendra) attaquent Facebook en justice, un mois après son lancement. Ils avaient, en effet, commencé depuis plusieurs mois à développer un autre site de réseau social : le Harvardconnection. En octobre 2003, ils avaient associé Mark Zuckerberg à leur projet, avec pour mission de finir les codes sources du site et de le rendre fonctionnel. Zuckerberg, lié par un « accord verbal » et dès lors considéré comme associé du site, en avait profité pour développer de son côté en quelques semaines le site The Facebook, sans travailler sur le projet commun comme prévu, mentionnant un problème : « Je me demande si le site offre assez de fonctionnalités pour vraiment attirer l'attention et obtenir l'influence nécessaire pour qu'un tel site puisse rouler ». Un procès lui est intenté dès mars 2004, annulé pour raisons techniques en mars 2007. Une nouvelle plainte est déposée et la procédure fait l'objet d'un accord à l'amiable entre les différentes parties : le 25 juin 2008, Facebook a payé plus de 65 millions de dollars aux ex-compagnons de classe de Mark Zuckerberg[4]. Selon Alexa Internet, Facebook est le deuxième site le plus visité au monde. Mark Zuckerberg possède 24 % des parts de sa société.

CEO de Facebook[modifier | modifier le code]

Selon le Wall Street Journal, en mai 2009, un investisseur russe aurait proposé 200 millions de dollars afin de porter le capital de l'entreprise à 10 milliards de dollars à condition de disposer d'un siège au conseil d'administration. Mark Zuckerberg aurait refusé car il déclare n'être ouvert qu'à des propositions offrant davantage de latitude à son réseau social.

D'après le classement Forbes 2010 des plus grosses fortunes de la planète, la fortune de Mark Zuckerberg est estimée à 6,9 milliards de dollars, puis 13,5 milliards en 2011[5]. Il détenait à 23 ans le titre du plus jeune milliardaire de la planète[6]. Il est maintenant à 32 ans la sixième fortune mondiale avec 50,7 milliards de dollars.

Il figure au 52e rang du classement 2008 des personnalités les plus influentes du monde dressé par le magazine Time.

En , il se montre très critique vis-à-vis du réseau social Twitter :

Le flux est éphémère. On poste quelque chose dans le flux, il y restera quelques heures, un certain nombre de gens pourront le lire, puis pour ainsi dire il disparaît. Quant aux services qui consomment ce flux, ils n’établissent pas réellement de connexion entre vous et, ils ne comprennent pas réellement la relation sémantique qui existe entre vous et la connexion que vous avez établie[7].

En , il est élu personnalité de l'année par le magazine Time[8]. À 25 ans, ce choix en fait la plus jeune personne choisie, après Charles Lindbergh.

Facebook entre en bourse le vendredi 18 mai 2012, jour où Mark Zuckerberg a l'honneur de faire sonner la cloche du Nasdaq pour son entrée. Un mois auparavant, le 9 avril, il a créé la surprise en déboursant un milliard de dollars pour acquérir le réseau social Instagram qui a la cote auprès du jeune public. Il a pour l'essentiel agi en cavalier seul. Puis, 10 jours avant l'entrée sur le Nasdaq, il s'autorise à publier un avis dans lequel il reconnaît que Facebook a tardé à mettre en place sa stratégie mobile et qu'il se pourrait que cela impacte leur croissance économique. En conséquence, l'entrée en Bourse est un échec : l'action démarre à 38 dollars et clôture la journée à 38,23 dollars, un quasi sur place[9].

Durant plusieurs mois, l'action Facebook ne va cesser de dégringoler. Quatre mois après son introduction, elle ne vaut plus que la moitié de sa valeur initiale. Pourtant, Zuckerberg va redresser la barre : après un peu plus de 3 ans elle vaut plus du double de sa valeur initiale.

À 27 ans, Mark s'offre une nouvelle maison de 7 millions de dollars, à Palo Alto en Californie, près des nouveaux bureaux de Facebook. La maison possède cinq chambres pour ses amis et sa famille, une piscine d'eau salée et une alcôve de musique, pour une surface totale de 1 524 m2[10],[11],[12].

Le 19 mai 2012, à 28 ans, le jour du passage en bourse de son site Facebook, il ajoute sur le journal de sa page Facebook, comme événement « marquant », son mariage avec Priscilla Chan (née le 24 février 1985), pédiatre de l'Illinois, fille d'immigrés sino-vietnamiens[13],[14],[15]. Le , le couple annonce à la presse la naissance de leur premier enfant, une fille prénommée Maxima[16]. Le 29 août 2017, le couple publie une photo de lui avec leur fille Maxima et leur seconde fille fraîchement née. Ils l'appelleront August.

Mark Zuckerberg achète, en octobre 2014, 144 hectares de l'île paradisiaque de Kauai, pour la somme de 66 millions de dollars (près de 52 millions d'euros)[17].

En novembre 2016, suite à la victoire de Donald Trump face à Hillary Clinton, Zuckerberg affirme que « créer le monde que nous voulons pour nos enfants » est une tâche « plus importante qu'une quelconque présidence », assurant que ses objectifs ne nécessitaient pas forcément la coopération du gouvernement, se voulant optimiste et défendant de toute responsabilité son réseau social dans l'issue de l'élection présidentielle américaine de 2016[18],[19].

Certains lui prêtent des ambitions politiques pour l'élection présidentielle de 2020, bien que Mark Zuckerberg les réfute. Sur le sujet politique, il se refuse à tout manichéisme, déclarant : « Je pense qu'il est difficile d'adhérer uniquement au Parti démocrate ou au Parti républicain. Je suis simplement pour une économie du savoir[20]. »

Mark Zuckerberg et Priscilla Chan en 2009.

Mécénat[modifier | modifier le code]

Mark Zuckerberg a versé 999,2 millions de dollars à la fondation Silicon Valley Community Foundation. Ce geste positionne le fondateur de Facebook parmi les 50 donateurs américains les plus généreux en 2013 selon The Chronicle of Philantropy[21].

Le 1er décembre 2015, il annonce dans une lettre à sa fille le don de 99 % de ses actions à des œuvres caritatives à travers la création d'une fondation, la Chan Zuckerberg Initiative[22].

Le mercredi , Mark Zuckerberg et son épouse, Priscilla Chan promettent 3 milliards de dollars pour « guérir, prévenir et gérer toutes les maladies durant la vie de [leurs] enfants ». Cet argent doit servir à financer la recherche, et se focaliser notamment sur des projets « rassemblant les scientifiques et les ingénieurs pour construire ensemble de nouveaux outils qui puissent bénéficier à toute la communauté scientifique, pour réaliser de grandes avancées »[23].

Culture populaire[modifier | modifier le code]

The Social Network[modifier | modifier le code]

En octobre 2010, Mark Zuckerberg est incarné à l'écran par l'acteur Jesse Eisenberg, sous la direction du réalisateur David Fincher dans le film The Social Network, narrant l'histoire de la naissance de Facebook[24]. Eisenberg évolue à l'écran notamment aux côtés des acteurs Justin Timberlake, qui incarne pour sa part le cofondateur du site Napster, Sean Parker et Andrew Garfield jouant le rôle d'Eduardo Saverin. Le film est produit entre autres par Kevin Spacey.

Zuckerberg a donné, dans les médias américains, un avis sur cette œuvre cinématographique, il a notamment indiqué « que ça serait fun de se rappeler que cette époque de sa vie ait pu aboutir à un film »[25]. Selon Mark Zuckerberg, les faits rapportés sont vrais mais le caractère des personnages ne colle pas à la réalité. Le film est le prolongement d'une biographie, La Revanche d'un solitaire, la véritable histoire de Facebook (aux éditions Max Milo, écrite par Ben Mezrich), publiée en janvier 2010[26].

Les Simpson[modifier | modifier le code]

En 2011, il prête sa voix à son propre personnage dans l'épisode Drôle d'héritage, de la 22e saison de la série télévisée d'animation américaine Les Simpson[27].

Annexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) « Mark Zuckerberg », sur forbes.com.
  2. « Poking Facebook », 02138, .
  3. Pourquoi Facebook est bleu (ou ce que vous ne saviez pas sur Mark Zuckerberg) sur slate.fr, 21 septembre 2010.
  4. "Facebook paid up to $65 millions to founder Mark Zuckerberg's ex-classmates | Technology | guardian.co.uk". London: Guardian. http://www.guardian.co.uk/technology/2009/feb/12/facebook-mark-zuckerberg-ex-classmates.
  5. Le Monde.fr avec AFP, « Classement Forbes : record absolu du nombre de milliardaires dans le monde En savoir plus sur https://www.lemonde.fr/international/article/2011/03/09/classement-forbes-record-absolu-du-nombre-de-milliardaires-dans-le-monde_1490845_3210.html#akvoPo4FLCeck2Y5.99 », mis en ligne le 09.03.2011 (consulté le 23 juin 2016).
  6. http://www.lepoint.fr/economie/fortune-le-fondateur-de-facebook-est-plus-riche-que-steve-jobs-23-09-2010-1240319_28.php.
  7. Nouvel Obs.com.
  8. Mark Zuckerberg, homme de l'année pour le magazine Time NouvelObs.com, 15 décembre 2010.
  9. « Mark Zuckerberg biographie », sur L'histoire intégrale de Mark Zuckerberg,
  10. Maison.
  11. (en) Photo de La nouvelle maison de Mr. Zuckerberg.
  12. (en) Nouvelle maison.
  13. Biographie de Priscilla Chan, Gala.
  14. Un mariage et Facebook en Bourse: semaine chargée pour Mark Zuckerberg, Le Point, le 21 mai 2012.
  15. « La femme du réseau », Madame Figaro,‎ (lire en ligne).
  16. « Papa d'une petite fille, Mark Zuckerberg va faire don de 99% de ses actions Facebook », 20 minutes,‎ (lire en ligne).
  17. « Mark Zuckerberg s'offre un havre de paix à 52 millions d'euros », sur Le Figaro, article du 1er octobre 2014 (consulté en 3er octobre 2014).
  18. « La Silicon Valley en position inconfortable face à Trump », sur leparisien.fr, .
  19. « Mark Zuckerberg : "Non, Facebook n'a pas fait élire Trump" », sur ledauphine.com, .
  20. Vincent Jolly, « Mark Zuckerberg, l'homme qui veut contrôler le monde », Le Figaro Magazine, semaine du 8 septembre 2017, pages 52-60.
  21. A qui le patron de Facebook, Mark Zuckerberg, a-t-il donné 1 milliard de dollars ?, Challenges, 10 février 2014.
  22. Mark Zuckerberg va léguer 99 % de ses actions à sa fondation pour l’enfance, Lemonde.fr, 01 décembre 2015.
  23. Marck Zuckerberg et Priscilla Chan promettent 3 milliards de dollars pour lutter contre la maladie, le Monde, 22 septembre 2016.
  24. (en) « Mark Zuckerberg's take on 'Social Network': It was 'hurtful' and fabricated », USA TODAY,‎ (lire en ligne).
  25. « The Social Network ... Mark Zuckerberg donne son avis », sur purebreak.com, (consulté le 24 octobre 13).
  26. http://www.zonebourse.com/barons-bourse/Mark-Zuckerberg-171/actualites/MARK-ZUCKERBERG-25-ans-a-peine-et-deja-une-biographie--13320115/
  27. Jon Hamm et le créateur de Facebook investissent Les Simpson AlloCiné.fr, 24 juillet 2010.