Otto Heinrich Warburg

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Otto Heinrich Warburg, né le à Fribourg-en-Brisgau (Bade-Wurtemberg), mort le à Berlin, était un médecin, physiologiste et biochimiste allemand.

Docteur en chimie et docteur en médecine, il fut lauréat du Prix Nobel de physiologie ou médecine en 1931 pour sa découverte de processus-clés de la respiration cellulaire et de différents systèmes enzymatiques.

Ayant démontré que les cellules cancéreuses modifient leur métabolisme en basculant sur un mode anaérobie, il formula l'hypothèse non confirmée qu'un cancer ne peut pas se développer dans un milieu riche en oxygène.

Hans Adolf Krebs, prix Nobel en 1953, fut le plus illustre de ses étudiants.

Hypothèse[modifier | modifier le code]

Il constata lors de ses observations sur des cellules cancéreuses une concentration anormalement élevée d'ions lactates, l'un des sels de l'acide lactique. Or cet acide est typiquement le résultat d'une fermentation.

En 1924 Warburg en tira une hypothèse sur la formation de cellules cancéreuses: celles-ci tireraient principalement leur énergie de la fermentation anaérobie du glucose (glycolyse) et par conséquent la présence d'oxygène ne serait pas nécessaire à leur développement.

L'apparition du cancer serait due à un dysfonctionnement des mitochondries des cellules cancéreuses: au lieu de le consumer, elles fermenteraient le glucose.

Notes et références[modifier | modifier le code]


Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]