Yoshinori Ohsumi

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Yoshinori Ohsumi
Nobel Laureates 7430 (31117193770).jpg
Yoshinori Ohsumi en 2015.
Biographie
Naissance
Nom dans la langue maternelle
大隅良典Voir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Formation
Fukuoka Prefectural Fukuoka High School (en)
Université de Tokyo (-)
Université Rockefeller (-)Voir et modifier les données sur Wikidata
Activité
Autres informations
A travaillé pour
Domaine
Directeur de thèse
Kazutomo Imahori (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Site web
Distinctions

Yoshinori Ohsumi (大隅 良典, Ōsumi Yoshinori?), né le à Fukuoka, est un universitaire japonais spécialiste de biologie cellulaire. Après le prix de Kyoto en 2012, il obtient le prix Nobel de physiologie ou médecine 2016 « pour ses recherches sur l'autophagie[1] ». Ce mécanisme joue un rôle fondamental dans le renouvellement des cellules et dans la réaction du corps à la faim et aux infections. La cellule va alors consommer ses propres composants ou même se détruire si elle se trouve dans un environnement défavorable.

Biographie[modifier | modifier le code]

Yoshinori Ohsumi est né le à Fukuoka, au Japon. Il obtient une licence en 1967 et un doctorat en 1974, à l'université de Tokyo. Entre 1974 et 1977 il effectue un post-doctorat à l'Université Rockefeller de New York.

En 1996, il devient professeur à l’Institut national de biologie fondamentale à Okazaki. De 2004 à 2009 il est aussi professeur au Collège doctoral de recherche avancée à Hayama. En 2009 il devient professeur émérite à l’Institut national de biologie fondamentale et au Collège doctoral de recherche avancée. Après avoir pris sa retraite en 2014, il poursuit sa carrière de professeur à l'Institut de recherche innovante (Institute of Innovative Research) au sein de l'université de technologie de Tokyo où il dirige l'unité de recherche cellulaire.

En 2016, il décroche le prix Nobel de physiologie ou médecine pour ses recherches sur l'autophagie[2].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Le Nobel de médecine remis au Japonais Yoshinori Ohsumi pour ses recherches sur l’autophagie », Le Monde, 3 octobre 2016, consulté sur lemonde.fr le 3 octobre 2016.
  2. (en-GB) Hannah Devlin et Ian Sample, « Yoshinori Ohsumi wins Nobel prize in medicine for work on autophagy », The Guardian,‎ (ISSN 0261-3077, lire en ligne, consulté le 2 janvier 2018)

Liens externes[modifier | modifier le code]