Harald zur Hausen

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Harald zur Hausen
Harald zur Hausen 03.jpg
Harald zur Hausen en 2010.
Biographie
Naissance
Nationalité
Formation
Activités
Autres informations
A travaillé pour
Domaine
Membre de
Distinctions
Prix Nobel de physiologie ou médecine ()Voir et modifier les données sur Wikidata
Liste détaillée
Académie royale néerlandaise des arts et des sciences
Ordre du Mérite de Bade-Wurtemberg
Prix Robert Koch (d) ()
Prix Charles-Mott (en) ()
German Cancer Award (d) ()
Prix Virologie M.W. Beijerinck ()
Prix Paul-Ehrlich-et-Ludwig-Darmstaedter ()
Ernst-Jung-Preis für Medizin (d) ()
Jacob-Henle-Medaille ()
ASTDA Distinguished Career Award (d) ()
Prix Prince Mahidol ()
Johann Georg Zimmermann Medal (d) ()
Prix William B. Coley (en) ()
German Cancer Aid Award (d) ()
Johann Gottlieb Fichte Prize (d) ()
Prix Alpert de la Warren Alpert Foundation (en) ()
Loeffler-Frosch medal (d) ()
Prix Nobel de physiologie ou médecine ()
Prix Gairdner ()
Grand officier de l'ordre du Mérite de la République fédérale d'Allemagne ()
Ordre bavarois de Maximilien pour la science et l'art ()
Tsungming-Tu-Preis (d) ()
Ordre du Mérite de la Rhénanie-du-Nord-Westphalie ()Voir et modifier les données sur Wikidata

Harald zur Hausen, né le à Gelsenkirchen en Allemagne, est un médecin et virologue allemand. Il reçoit conjointement le prix Nobel de physiologie ou médecine en 2008[1] pour ses travaux sur les papillomavirus.

Biographie[modifier | modifier le code]

En 1972, Harald zur Hausen est nommé professeur du département de Virologie de l'université d'Erlangen-Nuremberg en Bavière et commence ses recherches sur le rôle des papillomavirus humains comme cause de cancer du col de l'utérus. En 1983, il devient le directeur du Centre de recherche allemand sur le cancer, le Krebsforschungszentrum (DKFZ) à Heidelberg.

Il obtient le prix Nobel de médecine en 2008. Le contexte de cette attribution a été soupçonnée de « corruption et de fraude » de plusieurs jurés, poussant le juge suédois Niels Erik Schultz à lancer une enquête préliminaire[2].

Apports scientifiques[modifier | modifier le code]

Son principal champ de recherche concerne l'origine du cancer du col de l'utérus, causé par des infections virales. En 1976, suivant les travaux de Nubia Muñoz il émet l'hypothèse que les papillomavirus humains (HPV) jouent un rôle important dans ce type de cancer. En 1984, il débute des recherches sur un vaccin anti-HPV. Son approche scientifique a mené au développement d'un vaccin contre le VPH qui fut mis sur le marché en 2006.

Prix et distinctions[modifier | modifier le code]

Principales publications[modifier | modifier le code]

  • Papillomaviruses and cancer: from basic studies to clinical application., H. zur Hausen, Nat. Rev. Cancer 2002 May;2(5):342-50.
  • Disrupted dichotomous intracellular control of human papillomavirus infection in cancer of the cervix, H. zur Hausen, The Lancet 1994 Apr 16;343(8903):955-7.
  • Human papillomavirus infections in women with and without abnormal cervical cytology., de Villiers EM, Wagner D, Schneider A, Wesch H, Miklaw H, Wahrendorf J, Papendick U, zur Hausen H., The Lancet 1987 Sep 26;2(8561):703-6.
  • Structure and transcription of human papillomavirus sequences in cervical carcinoma cells., Schwarz E, Freese UK, Gissmann L, Mayer W, Roggenbuck B, Stremlau A, zur Hausen H., Nature 1985 Mar 7-13;314(6006):111-4.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]