Frederick Gowland Hopkins

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Hopkins.
Frederick Gowland Hopkins
Description de l'image Frederick Gowland Hopkins nobel.jpg.
Naissance
Eastbourne, Sussex (Angleterre)
Décès (à 85 ans)
Cambridge (Angleterre)
Nationalité Drapeau : Royaume-Uni britannique
Domaines Physiologie, chimie
Institutions King's College London
Renommé pour Découverte des vitamines de croissance
Distinctions Lauréat du prix Nobel de physiologie ou médecine 1929, Royal Medal 1919

Frederick Gowland Hopkins ( à Eastbourne, Sussex, Angleterre - à Cambridge, Angleterre) est un physiologiste et chimiste britannique. Il est lauréat de la moitié du prix Nobel de physiologie ou médecine de 1929[1].

Biographie[modifier | modifier le code]

Il découvre l'acide aminé tryptophane en 1901.

Il découvre les vitamines du lait et leur rôle sur la croissance en 1912[2].

Il est lauréat de la Royal Medal en 1919.

En 1929, il est lauréat de la moitié du prix Nobel de physiologie ou médecine (l'autre moitié a été remise à Christiaan Eijkman) « pour sa découverte des vitamines stimulant la croissance »[3].

Distinctions et récompenses[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Sir Frederick Hopkins - Facts », sur www.nobelprize.org (consulté le 10 mars 2017)
  2. (en) F. Gowland Hopkins, « Feeding experiments illustrating the importance of accessory factors in normal dietaries », The Journal of Physiology, vol. 44, no 5-6,‎ , p. 425–460 (ISSN 1469-7793, DOI 10.1113/jphysiol.1912.sp001524, lire en ligne)
  3. « The Nobel Prize in Physiology or Medicine 1929 », sur www.nobelprize.org (consulté le 10 mars 2017)
  4. London Gazette : no 33020, p. 1070, 13-02-1925
  5. London Gazette : no 34166, p. 3596, 03-06-1935
  6. (en) [PDF] List of fellows of the Royal Society, 1600-2007. A-J, p. 176