Puget (orgue)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Puget (homonymie).

La maison Puget est une manufacture française d'orgue, implantée à Toulouse et fondée par Théodore Puget, faisant succéder à sa tête 3 générations de facteurs d'orgue.

Cinq de ses neuf enfants pratiqueront le métier d'organier.

  • François Puget (Fanjeaux, 1825-Montpellier, 1854), fils de Théodore. Il a réalisé des travaux dans la région de Montpellier, en s'intéressant plus particulièrement à la définition des mécanismes et à l'harmonisation des instruments.
  • Baptiste Puget (Fanjeaux, 1826-?), fils de Théodore. Il a construit plusieurs instruments, dont :
  • Maurice Puget (Fanjeaux, 1835-?), fils de Théodore. Il aurait quitté la fabrique à la mort de son frère Eugène pour aller s'installer en Espagne.
  • Eugène Puget (Lagrasse, 1838-Lavelanet, 1892), fils de Théodore. Après des études de piano et d'orgue, il entre dans l'atelier paternel à 17 ans. Il prend la direction de l'entreprise familiale en 1877.
  • Jean-Baptiste Puget (Toulouse, 1849-Toulouse, 1940), fils de Théodore. Doué pour le dessin, il eut la responsabilité de la conception des façades.
  • Maurice Puget (Toulouse, 1894-Toulouse, 1960), fils de Jean-Baptiste. Il fut le dernier représentant de la dynastie, puisque son fils devint pharmacien.

Réalisations[modifier | modifier le code]

Jean-Baptiste Puget, grand organier toulousain, en 1921 (au cloître de Selós, Espagne).
Maurice Puget, son fils également organier, en 1921.

C'est sous la direction d'Eugène, puis de Jean-Baptiste, que l'entreprise familiale réalisera les grands instruments symphoniques, dans la période 1875-1890, dont les « 4 grands Puget » :

Et aussi :

Mais le chef-d'œuvre de la maison sortira des ateliers sous la direction de Jean-Baptiste Puget : l'orgue reconstruit de la métropole d'Albi, en 1904 (cf. blog du Dermogloste).

En 1912, l'entreprise recense environ 180 instruments neufs - orgues de tribune et de chœur - (sur plus de 350 interventions), à Toulouse même ou dans la région, parmi lesquels :

Un peu plus tard :

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • L'orgue de la Dalbade, UGAB, L'univers de l'orgue, 2011 lire en ligne.

Article connexe[modifier | modifier le code]