Adrien Brody

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Adrian Brody)
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Brody.

Adrien Brody est un acteur et producteur américain né le à New York.

Il reçoit le César et l'Oscar du meilleur acteur pour son rôle dans Le Pianiste de Roman Polanski en 2003 .

Biographie[modifier | modifier le code]

Enfance et formation[modifier | modifier le code]

Il est le fils d'Elliot Brody, professeur de littérature anglaise descendant d'une famille juive polonaise, et de Sylvia Plachy, une célèbre photographe d'origine juive hongroise. Il grandit dans le quartier de Queens à New York. Grâce à sa mère, il côtoie tout jeune le monde des artistes new-yorkais : musiciens, guitaristes, peintres, décorateurs, écrivains, excepté des acteurs. Dans sa jeunesse, il fréquente assidûment les salles de cinéma en se glissant par les sorties de secours.

Très tôt, ses parents le poussent vers une carrière artistique en l'inscrivant aux cours de comédie de l'American Academy of Dramatic Arts.

Carrière[modifier | modifier le code]

Débuts[modifier | modifier le code]

Il obtient ses premiers rôles à 12 ans dans la sitcom Annie McGuire puis dans New York Stories (sketch Le Complot d'Œdipe de Woody Allen). Quatre ans plus tard, il interprète un délinquant dans King of the Hill de Steven Soderbergh et plusieurs petits rôles dans des séries B hollywoodiennes (Le Guerrier d'acier, Une équipe aux anges). Il tourne également plusieurs films indépendants tels que The Last time I committed suicide avec Keanu Reeves.

Révélation et consécration[modifier | modifier le code]

En 1998, alors qu'il devait tenir le premier rôle de la fresque de guerre, La Ligne rouge, il est écarté au profit de Jim Caviezel. Terrence Malick lui confie tout de même un second rôle, dans lequel il se fait remarquer. De grands metteurs en scène font désormais appel à lui. Il incarne un musicien punk dans Summer of Sam de Spike Lee, un étudiant juif dans Liberty Heights de Barry Levinson ou encore, un syndicaliste dans Bread and Roses de Ken Loach.

En 2000, il interprète le rôle de Kyle Morris dans le drame historique français d'Élie Chouraqui, Harrison's Flowers.

La consécration arrive en 2002 avec Le Pianiste de Roman Polanski, dans lequel Adrien Brody joue le rôle du musicien virtuose Władysław Szpilman, juif polonais parqué dans le ghetto de Varsovie durant la Seconde Guerre mondiale. Sa prestation sobre et émouvante lui vaut l'Oscar et le César du « Meilleur acteur » et fait de lui un des comédiens les plus sollicités d'Hollywood. Il fut le plus jeune acteur à qui on ait jamais décerné un Oscar : il avait alors vingt-neuf ans. Il s'est beaucoup investi dans ce rôle en perdant 15 kilos et en apprenant à jouer Chopin.

Il est également le seul acteur à avoir obtenu le César du meilleur acteur pour un rôle dans un film tourné en anglais et le seul, mis à part Marion Cotillard dans le film La Môme, ayant réussi ce doublé : Oscar et César du meilleur acteur pour un même rôle.

Il se lance dans la production de hip-hop sous le pseudonyme A.Ranger avec notamment C-Rayz Walz (en) en 2003 pour lequel il produit A Lifetime Bid[1].

Confirmation hollywoodienne[modifier | modifier le code]

S'orientant alors vers une carrière plus grand public, il tourne les thrillers fantastiques Le Village, de M. Night Shyamalan (2004), The Jacket (2005), avec Keira Knightley, et a été choisi pour incarner le héros de King Kong dans la nouvelle version signée Peter Jackson. Il enchaîne avec un biopic porté par Ben Affleck : dans Hollywoodland, il joue le rôle d'un détective privé enquêtant sur la mort de George Reeves, un acteur américain ayant joué Superman dans un feuilleton des années 1950.

En 2007, Wes Anderson lui confie l'un des rôles principaux de sa comédie indépendante À bord du Darjeeling Limited, de Wes Anderson. Il enchaîne avec deux projets risqués, qui si ils échouent commercialement, sont bien reçus par la critique : en 2008 sort le biopic musical Cadillac Records, où il prête ses traits à Leonard Chess, puis en 2009, mène la décalée comédie dramatique Une arnaque presque parfaite, aux côtés de Mark Ruffalo et Rachel Weisz.

L'année 2010 s'avère diversifiée : il prête sa voix au nouveau projet de Wes Anderson, l'acclamée comédie d'animation Fantastic Mr. Fox, puis revient à la co-production européenne pour le biopic Manolete, où il incarne, aux côtés de Penélope Cruz, Manolete, le torero espagnol des années 1940.

Il s'aventure dans le cinéma de genre en tête d'affiche du thriller de science-fiction Splice, de Vincenzo Natali ; puis en menant la distribution chorale du blockbuster Predators, de Nimrod Antal. Le premier est acclamé par la critique, mais est un échec commercial, tandis que le second fonctionne correctement.

Il peine dès lors à retrouver des rôles à la hauteur de ceux l'ayant amené si rapidement à son adoubement critique.

Production et retour à l'international[modifier | modifier le code]

Au Festival du Film de Tribeca 2011, pour la première de Detachment.

Ses deux autres films de l'année 2010 passent inaperçus : le thriller Giallo, de Dario Argento, pour lequel il fait aussi ses débuts de producteur, ainsi que le drame carcéral The Experiment, écrit et réalisé par Paul Scheuring sont des projets moins exposés commercialement et plus risqués.

En 2011, le thriller Wrecked est un nouvel échec, tout comme le drame social Detachment de Tony Kaye, sur lequel il officie aussi en tant que producteur exécutif. Seule son interprétation de Salvador Dalí dans l'acclamée comédie dramatique Minuit à Paris, écrite et réalisée par Woody Allen, lui permet de se distinguer.

En 2012, il continue à s'exporter davantage en jouant un rôle secondaire dans la fresque historique chinoise Back to 1942 (Yi Jiu Si Er) de Feng Xiaogang.

En 2013, il revient à Hollywood pour deux projets : mais la comédie satirique à sketches Inappropriate Comedy (en) et le drame choral Puzzle de Paul Haggis sont très mal reçus par la critique, et échouent commercialement.

En 2014, il peut compter sur Wes Anderson, qui lui confie un petit rôle dans l'oscarisé The Grand Budapest Hotel. Parallèlement, la mini-série télévisée Houdini, où il interprète le rôle-titre, lui permet de décrocher quelques nominations. Mais au cinéma, le polar indépendant American Heist, où il s'entoure des jeunes Hayden Christensen et Jordana Brewster, et qu'il produit, est un autre échec.

En 2015, il revient au cinéma chinois pour la fresque Dragon Blade (Tian jiang xiong shi) de Daniel Lee Yan-kong ; et mène deux autres films indépendants : le thriller Backtrack et le drame Septembers of Shiraz. Il est enfin à l'affiche du drame historique d'aventures Emperor, de Lee Tamahori, où il prêtera ses traits au roi Charles Quint.

Vie privée[modifier | modifier le code]

En 2002, durant la promotion du film Le Pianiste à Paris, il rencontre Elsa Pataky, alors compagne de Michaël Youn. Il se sépare d'Elsa Pataky en 2009.

En 2012, il officialise sa liaison avec le mannequin Lara Lieto[2].

Filmographie[modifier | modifier le code]

Acteur[modifier | modifier le code]

Producteur[modifier | modifier le code]

Distinctions[modifier | modifier le code]

Récompenses et nominations[modifier | modifier le code]

Le Pianiste
Minuit à Paris

Voix françaises[modifier | modifier le code]

En France, Adrien Antoine est la voix française régulière d'Adrien Brody.

En France
et aussi
Au Québec

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. http://www.hiphopcore.net
  2. Adrien Brody officialise sa liaison avec Lara Lieto sur news.aufeminin.com, consulté le 19 novembre 2012
  3. a, b et c « Comédiens ayant doublé Adrien Brody en France » sur RS Doublage, consulté le 17 février 2014

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]