King Kong (film, 2005)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir King Kong (homonymie).
King Kong
Description de cette image, également commentée ci-après

Logo du film.

Réalisation Peter Jackson
Scénario Peter Jackson
Fran Walsh
Philippa Boyens
Acteurs principaux
Sociétés de production Universal Pictures
Pays d’origine Drapeau des États-Unis États-Unis
Drapeau de la Nouvelle-Zélande Nouvelle-Zélande
Genre Fantastique
Durée 187 minutes
Sortie 2005

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

King Kong est un film d'aventure américano-néo-zélandais, produit et réalisé par Peter Jackson, sorti en 2005. C'est un remake de King Kong, film réalisé en 1933 par Merian C. Cooper et Ernest B. Schoedsack.

Synopsis[modifier | modifier le code]

Dans les années 1930 à New York lors de la Grande Dépression, Ann Darrow, une jeune comédienne de vaudeville se retrouve au chômage après la fermeture de son théâtre. Parallèlement, un réalisateur ambitieux et mafieux, Carl Denham envisage de tourner un film d'aventure sur une ile légendaire située dans l'océan Indien, après être entré en possession d'une carte mentionnant son existence. Mais les producteurs insatisfaits des premières prises de vue et du coût engendré, décident d'annuler la production. Carl décide alors de fuir en volant les bobines de film et charge son jeune assistant Preston, de préparer le départ ce soir même. Mais Preston lui annonce que l'actrice qui devait tenir le rôle a quitté l'équipe au dernier moment. Carl se dépêche alors de trouver une actrice correspondante à ses attentes avant ce soir. Il remarque Ann qui cherchait du travail avant qu'elle ne se fasse surprendre en train de voler une pomme. Carl intervient et lui évite des ennuis. Il lui offre un repas et lui explique qu'il recherche une actrice pour tourner une idylle romantique et aventurière sur un bateau en mentant cependant sur un point, que le film se tournera à Singapour. Au début, Ann refuse mais quand Carl annonce que le scénario sera écrit par Jack Driscoll, un auteur de pièces de théâtre connu qu'Ann admire par-dessus tout, elle accepte le rôle. Le soir, sur le quai où est accosté le navire Venture, Carl presse son commandant le capitaine Englehorn d'appareiller car il sait que des hommes en uniforme vont bientôt l'arrêter. Ann, inquiète, embarque finalement avec le reste de l'équipe, y compris le narcissique Bruce Baxter, le comédien du film. Carl retrouve Jack Driscoll sur le navire pour qu'il lui remette le script mais n'ayant fait qu'une ébauche, insiste pour que Jack l'accompagne pour le tournage. Ce dernier est cependant pressé de partir mais Karl lui annonce qu'il va le payer (chose qu'il ne fait jamais) et fait exprès de s'embrouiller dans les chiffres en rédigeant le chèque alors que le navire est sur le point de larguer les amarres. Jack tente tout de même de quitter le bateau mais trop tard : le Venture a déjà quitté le port au moment même où les producteurs et la police arrivent sur le quai.

Faute de place, Jack est alors obligé de dormir dans une des cages d'animaux dans la cale et découvre des bouteilles de chloroforme et comprend que le bateau capture des animaux exotiques pour les revendre. Un jeune matelot, Jimmy, lui porte son repas et en profite pour lui voler son stylo. Intervient alors Hayes, le second du navire qui raconte qu'il a trouvé ce garçon quatre ans auparavant dans une des cages, avec le poignet cassé et à l'état sauvage. Hayes est alors devenu depuis un peu son mentor. Le lendemain, Carl présente Ann à l'équipe du film : Mike le preneur de son, Herb le caméraman, et Jack Driscoll. Jack et Ann apprennent à se connaitre et une idylle commence à naitre entre eux. Alors que Jack continue d'écrire le scénario avec Carl dans la cale, celui-ci lui annonce sa véritable destination : l'ile du Crâne, un endroit primitif jamais exploré où il compte tourner des scènes pour les montrer au monde entier. Le jeune Jimmy a cependant surpris la conversation. Sur le bateau, le tournage commence alors avec les acteurs Bruce Baxter et Ann Darrow. À proximité des cotes indonésiennes, le bateau infléchit sa route au sud-ouest mais le capitaine Englehorn est inquiet car Carl le mène à un endroit en dehors de toutes zones maritimes connues, mais Carl est prêt à y mettre le prix. Un soir, en pleine discussion, Carl et Preston sont interrompus par Hayes, Jimmy, et le cuistot Lumpy qui ont compris que Singapour n'est pas le vrai but du voyage. Carl leur dit alors la vérité. Hayes et Lumpy racontent alors qu'il y a sept ans, ils ont repêché un naufragé au milieu de l'océan. Cet homme et son bateau s'étaient échoués sur une ile cachée dans le brouillard à l'ouest de Sumatra, ile avec une gigantesque muraille derrière laquelle vivait une créature gigantesque, mi-homme mi-animal. Le lendemain, l'homme s'était suicidé. Cette histoire n'impressionne cependant pas Carl qui compte bien poursuivre son objectif malgré tous ces avertissements. Une nuit, le capitaine Englehorn reçoit un télégramme l'ordre d'accoster car Carl est sur le coup d'un mandat d'arrêt. Il supplie le commandant de lui donner plus de temps mais Englehorn veut que Carl quitte son navire au plus vite. Cependant, le bâtiment commence à traverser un épais nuage de brouillard et le compas devient fou. Arrivé en vue de falaises, le commandant tente de faire demi-tour pour éviter la collision mais le bateau est bientôt cerné par des dizaines de rochers avant de finalement s'échouer au petit matin sur l'un d'eux en forme de crâne. Involontairement, ils ont trouvé la fameuse ile.

Tandis que l'équipage tente de déséchouer le navire, Carl, Jack, Ann, Bruce, Herb, Mike, Preston et un membre de l'équipage accostent sans autorisation sur l'ile et découvrent l'immense muraille et un village de pierre qui semble abandonné. Ils trouvent une petite fille indigène, des femmes et des vieillards apeurés quand soudain, Mike est tué d'un coup de lance avant qu'un hurlement d'animal se fasse entendre de l'autre côté du mur. Le petit groupe est ensuite attaqué par les hommes du village. Jack est assommé, Baxter, Preston et Ann neutralisés et le marin est sacrifié par un bourreau d'un coup de masse. Les indigènes sont intrigués par la beauté de Ann, en particulier une vieille chamane qui la désigne et répète une phrase terminée du mot "Kong". Carl est en passe de subir le même sort que le marin lorsque que Englehorn, en colère et ses hommes débarquent armés pour les sauver. Tous retournent sur le Venture et essayent de repartir le soir au plus vite en dégageant le navire du rocher, mais un indigène s'infiltre sur le bateau et kidnappe Ann. Jack trouve un collier laissé accidentellement par l'indigène et découvre la cabine d'Ann mis sens dessus dessous. Le bateau réussit à se dégager pour prendre le large sous les hourras de l'équipage tandis qu'Ann est ramenée sur l'ile par les sauvages. Jack donne l'alerte et des embarcations sont mises à l'eau pour secourir la jeune femme. Ann est traînée puis soumise à des incantations de la vieille chamane devant une foule déchaînée. Elle est ensuite attachée à des poteaux sur un pont levant et placée de l'autre côté de la muraille. Les indigènes illuminent le mur et dans un vacarme festif, crient le mot "Kong". Alors que l'équipage débarque au village des indigènes en tirant des coups de feu, un immense gorille arrive et kidnappe Ann. Carl a pu voir la bête à travers la grande porte avant qu'elle ne s'engouffre dans la jungle.

Une expédition de plusieurs marins commandée par Hayes dont Lumpy, Choy l'ami fidèle de Lumpy, Jack, Carl, Bruce, Preston, et Herb partent secourir Ann alors que jour commence à se lever. Le capitaine Englehorn leur donne 24 heures pour la retrouver car après, ils lèveront l'ancre et partiront. Hayes découvre que Jimmy fait partie du voyage clandestinement alors qu'il lui avait interdit de venir mais Jimmy veut secourir Ann. Le gorille emmène Ann sur un promontoire dominant la mer et s’arrête pour manger. Celle-ci feint d'être évanouie pour pouvoir s'éclipser doucement mais le gorille la rattrape. Il ne l'attaque pas mais la menace en hurlant. Elle exécute quelques numéros de music-hall et le gorille semble apprécier. Il s'amuse à la faire tomber et à la relever plusieurs fois mais Ann en a assez et tient tête au gorille qui, furieux, se déchaine autour de lui, puis s'en va, laissant la jeune femme seule, qui en profite pour s'enfuir. L'expédition de Jack traverse la jungle tandis que Carl filme tout ce qu'il peut. Mais l'équipe doit fuir devant une troupeau de Brontosaures poursuivis par un groupe de raptors dans une gorge étroite : un marin est piétiné, un autre écrasé contre le mur, un autre tombe d'une falaise poussé par un des Brontosaures et Herb finit dévoré par les Raptors. Alors qu'ils font une pause, Bruce Baxter décide qu'il faut abandonner Ann et rentrer car Englehorn va bientôt lever l'ancre. Il retourne donc avec deux autres marins au bateau. Les autres traversent peu après un arbre mort en forme de pont et arrivent devant un tunnel. Hayes en tête, ordonne soudain le repli immédiat avant que le gorille Kong n'apparaisse et l'attrape. Hayes tente de lui tirer dessus mais le gorille le jette violemment contre la paroi et Hayes tombe dans le ravin sous les hurlements déchirants de Jimmy. Les autres lui tirent dessus mais le gorille fait basculer l'arbre mort, faisant tomber plusieurs hommes, dont Choy. L'arbre lui-même finit par tomber au fond du ravin avec les survivants, mais grâce aux racines qui s'accrochent aux parois, leur chute a été ralentie. Preston a réussi à s'accrocher à une liane avant que l'arbre ne tombe.

Ann tente également de franchir la jungle mais se retrouve à la merci d'un Vastatosaurus rex qui la prend en chasse (les Vastatosaurus rex sont une espèce fictive, ils seraient les descendants d'une population de Tyrannosaurus rex ayant évolué par isolement géographique dans l'ile du Crâne). Alors qu'elle réussit à le semer, un autre l'attaque. Kong intervient et affronte le vastatosaure, puis deux autres. Kong doit affronter les trois carnivores à la fois tout en tenant Ann. Il réussit à se débarrasser de l'un d'eux en écrasant sa tête avec un rocher, mais ils finissent par tomber dans un ravin, et tous se retrouvent coincés dans les lianes. Kong écrase la tête du deuxième dinosaure contre la paroi tandis que le dernier prédateur tombe avec Ann dans une mare et la pourchasse. Heureusement, Kong arrive, affronte le troisième et le tue en lui brisant la mâchoire. Kong gagne le respect d'Ann qui lui en est reconnaissante et l'emmène sur son dos. Pendant ce temps, les survivants reprennent conscience dans le ravin, mais une armée d'insectes géants les attaquent : Jack et Jimmy se défendent, Carl, voyant sa caméra détruite, affronte lui aussi les insectes avec rage. Lumpy tente de se défendre lui aussi mais se fait dévorer par des vers géants. Bientôt, il ne reste plus que Jack, Carl et Jimmy, encerclés et sans espoir de survie. Soudain, Englehorn et ses hommes mitraillent les insectes du haut du ravin, Bruce en tête. Jack, convaincu que Ann est vivante, veut continuer les recherches mais il ira seul car tous les autres retournent au navire. Son film étant à l'eau, Carl propose alors à Englehorn de capturer le gorille grâce à ses bouteilles de chloroforme. Le soir, Kong emmène Ann dans son repaire en haut d'une montagne où regorgent des squelettes d'autres gorilles géants. Elle comprend que Kong est le dernier survivant de sa famille. Ils contemplent le paysage, Ann trouvant l'endroit merveilleux en faisant un geste de la main.

La nuit tombée, Jack arrive jusqu'au repaire et retrouve Ann endormie avec le gorille. Ann se réveille et tente de fuir avec Jack mais Kong se réveille aussi et découvre l'intrus. Alors que Kong cherche à écraser Jack, une horde de chauve-souris préhistoriques attaquent le gorille qui doit lâcher Ann pour combattre. Jack en profite pour l'emmener sur son dos en descendant de la falaise grâce à une liane, mais Kong, après avoir fait fuir ses assaillants ailés, les remonte. Jack parvient in extremis à s’agripper à une des chauve-souris qui plane jusqu'à la vallée avant de les laisser tomber dans le fleuve. Kong, hurlant de rage, se lance alors à leur poursuite. Jack et Ann arrivent au petit-matin devant le mur et Ann découvre ce qui se trame derrière : l'équipage s'apprête à capturer Kong et elle et Jack ont servi involontairement d'appât. Alors que le gorille brise la porte et pénètre dans le village, les marins arrivent à le maitriser tandis que Englehorn lance les bouteilles de chloroforme sous les cris déchirants d'Ann qui supplie d’arrêter ça. Jack est du même avis et tente d'éloigner de force Ann de Kong mais ce dernier se libère et élimine les quelques malheureux marins dans une rage incontrôlable. Englehorn voyant que c'est perdu, ordonne la retraite et tous se dirigent vers les barques tandis que Kong se lance à leur poursuite, tuant tout marin lui tenant tête. Il détruit une barque qui comprenait Jack, Jimmy et Carl, puis se dirige vers l'autre barque. Englehorn lui tire un harpon dans la jambe et Carl, qui a réussi à prendre une bouteille de chloroforme avant la destruction de la barque, la lance sur Kong en plein visage. Cette fois, le gorille s'endort pour de bon et Carl promet à tous la fortune grâce à cet animal qu'il appellera désormais "Kong, la huitième merveille du monde".

De retour à Broadway plusieurs mois plus tard, Carl présente lors d'un spectacle grandiose Kong enchainé et calme au gratin new-yorkais. La mise en scène montre des acteurs déguisés en indigènes, avec une actrice jouant le rôle d'Ann, et Bruce Baxter décrit comme le sauveur de la belle. Ann qui a compris que Carl ne s'intéressait qu'à son propre profil, a refusé de jouer son propre rôle et travaille désormais dans un autre théâtre. Kong, voyant que cette comédienne n'est pas Ann, commence à grogner et tente de se libérer devant un public de plus en plus séduit. Jack arrive dans la salle au moment où Kong réussit à se libérer, devant un public maintenant effrayé qui fuit la salle. Kong se retrouve dans la rue en liberté, semant le chaos, et tente de chercher Ann. Plusieurs rues plus loin, cette dernière entend des sirènes et apercevant des véhicules militaires, tente également de retrouver le gorille. Jack essaye d'attirer l'attention sur lui avec une voiture pour éloigner l'animal de la foule, une tactique payante puisque Kong furieux se lance à sa poursuite à travers les rues de New York. Après l'avoir rattrapé, Ann apparait devant lui et parvient à calmer l'animal, tous deux heureux de se retrouver. Il l'emmène à Central Park sur un lac gelé où Kong s'amuse à patiner, jusqu'à ce que les militaires arrivent et ouvrent le feu sur le gorille qui fuit, Ann en main. Il grimpe en haut des immeubles pour se mettre à l'abri, puis finit par escalader le point le plus haut de New York, l'Empire State Building.

Arrivés en haut, ils contemplent le paysage et Kong reproduit le geste identique d'Ann sur l'ile, montrant l'humanité de l'animal. Mais une escadrille de six avions de combat arrive et vole autour du building. Kong comprend la menace et grimpe tout en haut de la tour pour se défendre, laissant Ann derrière pour qu'elle soit épargnée. L'escadrille ouvre le feu sur Kong qui tente de les attraper, mais les avions sont trop rapides pour lui. Il réussit finalement à détruire l'aile d'un avion qui s'approchait trop près et qui tombe dans le vide. Ann tente de rejoindre Kong au sommet avec une échelle tandis que Jack prend l'ascenseur de l'Empire State Building pour arriver jusqu'à elle. Le combat continue toujours entre les avions et Kong mais Ann se retrouve en danger quand les balles touchent l’échelle qui se décroche. Kong réussit à l’attraper à temps et à la mettre à l'abri quand on lui tire à nouveau dessus. Il réussit à attraper l'aile d'un avion et l'envoie se briser contre un autre avion, les deux appareils tombent à leur tour dans le vide. Mais Kong est sérieusement blessé, Ann arrive en haut et supplie les avions d’arrêter. Mais c'est trop tard, Kong est mourant : il regarde Ann une dernière fois avant de mourir sous une dernière rafale et de tomber du haut de la tour sous les pleurs d'Ann. Jack arrive alors et se tombent dans les bras. Au sol, les militaires et les policiers forment un cercle autour du cadavre du gorille pour éloigner les photographes et les curieux. Carl arrive aussi et quand un photographe dit que les avions l'ont eu, celui-ci répond que les avions n'y sont pour rien, c'est la belle qui a tué la bête. Carl disparait alors dans la foule.

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Distribution[modifier | modifier le code]

L'actrice Naomi Watts à la première du film, en Nouvelle-Zélande, en décembre 2005.

Production[modifier | modifier le code]

Peter Jackson en 2009.

Genèse et développement[modifier | modifier le code]

Le film est un remake explicite et fidèle du King Kong sorti en 1933, de Merian C. Cooper et Ernest B. Schoedsack. Sur la base de la même trame scénaristique, sa durée est presque double : 3 heures, contre h 40.

Peter Jackson, auréolé du succès de la trilogie du Seigneur des anneaux, a signé cette fois un très important contrat pour un budget de plus de 200 millions de dollars américains, avec un salaire de 20 millions pour lui et ses coscénaristes Frances Walsh et Philippa Boyens, auxquels s'ajoutent 20 % d'intéressement sur les bénéfices, faisant de lui un des metteurs en scène les mieux payés d'Hollywood.

Le film est doté du plus gros budget de tous les temps (207 millions de dollars) en valeur absolue à sa sortie. Plus de 32 millions de dépassement de budget et 28 millions de dollars pour les SFX supplémentaires de la version director's cut. Les records précédents étaient détenus par Titanic, sorti en 1997 avec 200 millions et Spider-Man 2, sorti en 2004 avec également 200 millions de dollars. Après correction de l'inflation, il n'atteint néanmoins pas le record de Cléopâtre en 1963 — environ 280 millions de dollars 2005 — ni même les 250 millions de Spider Man 3 ou les 260 millions de Superman Returns.

Tournage[modifier | modifier le code]

Le tournage a débuté juste un mois après le décès de l'actrice Fay Wray qui avait joué dans le premier King Kong et qui, après avoir rencontré Peter Jackson, avait accepté de faire une apparition dans le nouveau King Kong pour prononcer la réplique finale. Dans le film, Carl Denham demande à son assistant de lui trouver l'actrice principale du film. Pensant à engager Fay Wray, il apprend que cette dernière est déjà engagée sur un film. Denham prononce alors le nom de Cooper. Il s'agit du réalisateur du premier King Kong (1933). Si bien que, pendant que Denham tourne son film et vit ses aventures, Cooper tourne son King Kong.

Peter Jackson lança ses journaux de production (Production Diaries) en postant sur la toile des vidéos dévoilant dans la bonne humeur les coulisses du film King Kong, de son premier jour de tournage jusqu'à sa sortie en salles. Les vidéos furent regroupées dans un DVD spécial puis également dans les coffrets.

Bande originale[modifier | modifier le code]

Le compositeur Howard Shore avait écrit et enregistré une bonne partie de la bande originale du film, mais peu avant la sortie, à la suite de divergences artistiques avec le cinéaste, d'un commun accord ils décidèrent qu'il était préférable que James Newton Howard prenne le relais. Ce dernier eut moins de deux mois pour écrire et enregistrer une partition totalement nouvelle. Néanmoins, Howard Shore est tout de même présent dans le film ; à la fin où il joue le rôle du chef d'orchestre (reprenant le thème du King Kong de 1933 par Max Steiner). Lors de la seule première journée, plus de 100 millions d'internautes ont téléchargé la première bande originale[réf. nécessaire].

Analyse et commentaires[modifier | modifier le code]

Découpage scénaristique[modifier | modifier le code]

  • Le film est structuré en trois parties se faisant écho :
  1. La première partie sur le bateau qui nous présente les personnages et l'intrigue
  2. La seconde partie sur Skull Island dont l'écho se fait avec la première partie dans le tournage du film
  3. La dernière partie à New York (bouclant ainsi la boucle avec le tout début de la première partie) sous la neige où King Kong et Ann dansent comme dans la seconde partie.
  • Le roman de Conrad Au cœur des ténèbres (1899) est cité à diverses reprises dans le film, en écho à la déshumanisation et à la progression vers l'ile perdue[1].

Effets spéciaux[modifier | modifier le code]

C'est la compagnie de Peter Jackson Weta Workshop Weta Digital qui fut à l'origine des effets spéciaux du film. Peter Jackson voulait profiter d'avoir sous la main l'équipe qui avait fourni un travail considérable sur la trilogie du Seigneur des Anneaux pour enchaîner directement sur King Kong, avec les mêmes personnes (artistes, concepteurs, animateurs…)

King Kong[modifier | modifier le code]

  • King Kong fut numérisé à partir d'une interprétation d'Andy Serkis, qui fut alors muni de prothèses pour simuler la démarche d'un vrai primate. L'acteur s'est considérablement investi pour le rôle, allant même jusqu'au Rwanda - à l'insu de l'équipe du film - pour être au contact de vrais gorilles des montagnes. En 2010, Andy Serkis jouera le rôle du chimpanzé numérique César dans La Planète des singes : Les Origines. Le même procédé technique avait déjà été utilisé pour donner vie à Gollum dans Le Seigneur des anneaux et Le Hobbit que l'acteur interprète également.

L'ile du Crâne - Skull Island[modifier | modifier le code]

  • Les artistes de Weta donnèrent vie à Skull Island en concevant toute une faune et flore imaginaire composées de dinosaures, d'insectes voraces, d'indigènes et de plantes vénéneuses. Ne pouvant évidemment pas développer plus en détail l'ile dans son film, Peter Jackson décida de garder les centaines d'illustrations et d'annotations pour en faire un livre, qui devint The World of Kong: A Natural History of Skull Island (Pocket Books Hardcover, 224 pages). Dans ce faux-récit d’expédition des années 1930, le lecteur peut découvrir l'histoire des animaux de l'ile ainsi que celle de ses anciens habitants humains. Des années plus tard, Weta sera amené à produire le même genre de travail pour approfondir l'histoire du film Avatar de James Cameron et de la planète Pandora.
  • Skull Island, une histoire naturelle, présent dans les bonus du DVD du film, est un faux documentaire construit sur le même modèle que le livre The World of Kong….

Les décors[modifier | modifier le code]

  • 1 300 techniciens et 1 700 figurants ont participé à ce film pendant 131 jours de tournage.
  • Le film a été tourné sur les pourtours de la baie de Wellington, sur lesquels ont été dressés des plateaux gigantesques, permettant d'accueillir les décors démesurés de Skull Island (ou ile du Crâne, l'ile de King Kong), et de la reconstitution de New York en 1933 (effectuée d'après des documents d'archives). Il a été créé un système de décor de rues amovibles. Cependant les façades ne s'élevaient que sur un étage, les étages supérieurs étant créés par effets spéciaux.

Références à Braindead[modifier | modifier le code]

Le film BrainDead, également réalisé par Peter Jackson, se déroulait en partie sur la même ile du Crâne (Skull Island) dont est ramené un spécimen du fameux Singe-rat de Sumatra (Sumatran Rat Monkey) dont on aperçoit la cage dans la cale du bateau [1] aux alentours de 24 minutes.

L'ile du Crâne de BrainDead étant elle-même une référence au King Kong de 1933, Peter Jackson s'amuse ainsi à mettre en scène son personnage issu de BrainDead dans le récit auquel il faisait déjà référence dans BrainDead, celui de King Kong.

Distinctions[modifier | modifier le code]

Année Distinction Catégorie Nom Résultat
2006 BAFTA Awards Meilleurs effets visuels Joe Letteri, Christian Rivers, Brian Van't Hul, Richard Taylor Lauréat
Meilleurs décors Grant Major Nomination
Meilleur son Hammond Peek, Christopher Boyes, Mike Hopkins, Ethan Van der Ryn Nomination
Golden Globes Meilleur réalisateur Peter Jackson Nomination
Meilleure musique de film James Newton Howard Nomination
Oscars du cinéma[2] Meilleur mixage de son Christopher Boyes, Michael Semanick, Michael Hedges, Hammond Peek Lauréat
Meilleur montage Mike Hopkins, Ethan Van der Ryn Lauréat
Meilleurs effets visuels Joe Letteri, Brian Van't Hul, Christian Rivers, Richard Taylor Lauréat
Meilleurs décors Grant Major, Dan Hennah, Simon Bright Nomination

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Thomas Sotinel, « La belle Naomi Watts sauve "King Kong" », sur Le Monde,
  2. (en)« "The 78th Academy Awards (2006) Nominees and Winners" », sur Academy of Motion Picture Arts and Sciences

Liens externes[modifier | modifier le code]