Keanu Reeves

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Reeves.
Keanu Reeves
Description de cette image, également commentée ci-après

Au Fantastic Fest 2014, au Texas

Nom de naissance Keanu Charles Reeves
Naissance (51 ans)
Beyrouth (Liban)
Nationalité Drapeau du Canada Canada
Films notables Trilogie Matrix

Keanu Charles Reeves est un acteur canadien né le à Beyrouth[1],[2] (Liban).

Keanu Reeves accède à la célébrité avec le film Point Break, à la reconnaissance avec le film Speed et devient une célébrité mondiale pour son rôle de Neo dans Matrix. Parallèlement à sa carrière d'acteur, il a été bassiste dans le groupe grunge Dogstar de 1991 à 2002 et plus récemment dans le groupe Becky.

Dans l'émission Entertainment Tonight en 2006, Keanu Reeves a été inclus dans le « Top 10 des stars préférées des Américains ». Le , il a reçu une étoile sur le Walk of Fame à Hollywood.

Biographie[modifier | modifier le code]

Jeunesse[modifier | modifier le code]

Keanu Reeves est né à Beyrouth, au Liban, le , de Patricia Taylor et de Samuel Nowlin Reeves, Jr., géologue[3]. La mère de Keanu est britannique, et son père est américain d'origine hawaïenne, avec des racines chinoises, irlandaises et portugaises[4],[5],[6],[7],[8]. Sa mère travaillait à Beyrouth quand elle rencontra son père[9]. Son père travaille comme ouvrier non qualifié et passe son diplôme lorsqu'il est incarcéré à Hawaï à l'aéroport international de Hilo pour trafic d'héroïne (le père de Keanu a confirmé ceci dans une interview de 2001)[9]. Il abandonne son épouse et sa famille lorsque Keanu a trois ans, et celui-ci n'a actuellement aucun contact avec lui. Keanu est nommé d'après le nom de son oncle, Henry Keanu Reeves. Lui et son père se voient pour la dernière fois lorsque Keanu n'a que 13 ans[10].

Reeves connaît une enfance instable, déménage fréquemment, et vit aux côtés de beaux-pères successifs. À la suite du divorce de ses parents en 1966, sa mère devient designer et sa famille emménage à Sydney, en Australie[11] puis à New York, aux États-Unis. Là-bas, elle fait la rencontre de Paul Aaron, un réalisateur hollywoodien. Le couple emménage à Toronto, au Canada ; ils divorcent en 1971. La mère de Reeves épouse ensuite Robert Miller, un promoteur, en 1976 ; le couple divorce en 1980. Elle se stabilise finalement avec son quatrième mari, Jack Bond, un visagiste ; le mariage prend fin en 1994. Ses grands-parents et plusieurs nourrices prennent en charge Reeves et ses sœurs, puis Reeves passe la majeure partie de son enfance à Toronto. En cinq ans, il étudie dans quatre lycées, dont l'école d'arts d'Etobicoke ; il en sera renvoyé[12].

Reeves brille plus dans le hockey sur glace que dans les études, car il était dyslexique[13]. Il se forge une réputation de gardien de but au De La Salle College (Toronto) (en), et gagne le surnom de « The Wall ». Reeves rêvait de représenter le Canada au hockey professionnel, mais une blessure met fin à son rêve. Après son départ du De La Salle College, il étudie à l'Avondale Secondary Alternative School (en), qui lui permettra par la suite d'accéder à sa carrière d'acteur. Il abandonne par la suite, et ne parvient pas à obtenir son diplôme[14].

Keanu Reeves a une sœur biologique appelée Kim (née en 1966 en Australie) atteinte de leucémie au début des années 1990. Du côté de sa mère, il a aussi une demi-sœur appelée Karina Miller (né en 1976 à Toronto), et du côté de son père une autre demi-sœur appelée Emma Rose Reeves (née en 1980 à Hawaï).

Carrière[modifier | modifier le code]

Débuts[modifier | modifier le code]

Keanu commence sa carrière d'acteur à l'âge de neuf ans. Il apparaît dans la production Damn Yankees. À quinze ans, il joue Mercutio dans Roméo et Juliette, tragédie romantique au théâtre de Leah Posluns. Keanu fait ses débuts à l'écran dans une série comique sur la CBC, Hangin'in. Au début des années 1980, il apparaît dans des publicités (dont une pour Coca-Cola), des courts-métrages comprenant un drame sur NFB One Step Away, et enfin, le succès culte de Brad Fraser Wolf Boy. En 1984, il joue dans la série Going Great.

Le premier film notable de Keanu était Youngblood, un film sur le hockey sur glace de Peter Markle, aux côtés de Patrick Swayze et de Rob Lowe, qui a été tourné au Canada. Il jouait un gardien de but québécois. Peu de temps après la sortie du film, il part à Los Angeles dans sa Volvo 1969. Après quelques rôles mineurs, un rôle plus important se présente en 1986 dans River's Edge. Après le succès du film, Keanu passe la fin des années 1980 en apparaissant dans un certain nombre de films pour adolescents, incluant Permanent Record et la comédie à succès de 1989, L'Excellente Aventure de Bill et Ted (Bill & Ted's Excellent Adventure), avec sa suite en 1991, Les Aventures de Bill et Ted. Ce rôle a beaucoup marqué Keanu. Il a indiqué : « j'avais l'habitude d'avoir des cauchemars dans lesquels on mettait Ted [il a joué Ted] sur ma pierre tombale ». Il s'illustre dans la même période dans une adaptation des Liaisons dangereuses de Stephen Frears.

Révélation internationale[modifier | modifier le code]

Au début des années 1990, Reeves commence à sortir de sa période de films pour adolescents. Le film d'action Point Break, malgré son succès commercial, sonne comme un adieu à la jeunesse et à l'insouciance. Le long-métrage deviendra culte.

Devenu une valeur sûre d'Hollywood, l'acteur tente d'échapper à l'image de jeune premier, sex-symbol, qui lui colle à la peau, et d'acquérir la reconnaissance de ses pairs en tournant sous la direction de réalisateurs renommés. Ayant déclaré dans la presse vouloir jouer avec des réalisateurs indépendants, il est contacté par Gus Van Sant pour interpréter un prostitué dans My Own Private Idaho et accepte rapidement le rôle[15].

Il poursuit sur cette lancée, en étant dirigé par Francis Ford Coppola pour Bram Stoker's Dracula, puis Kenneth Branagh pour Beaucoup de bruit pour rien, ou encore Bernardo Bertolucci pour Little Buddha.

En 1994, il retrouve l'action pour le thriller à suspense Speed avec une jeune inconnue, Sandra Bullock. Le blockbuster est un carton critique et commercial, et apporte à ses jeunes stars une reconnaissance internationale.

Le comédien (comme sa partenaire) enchaîne pourtant avec une poignée d'échecs commerciaux : la romance Les Vendanges de feu, ou encore, le thriller d'action Poursuite d'Andrew Davis. Malgré tout, Reeves refuse dix millions de dollars pour jouer dans Speed 2 : Cap sur le danger et préfère être le partenaire d'Al Pacino dans L'Associé du diable, un thriller de Taylor Hackford qui revisite la légende de Faust. Choix plus discutable, il refuse le rôle principal du thriller urbain Heat, de Michael Mann, pour jouer Hamlet dans une petite production au Canada.

En 1999, le révolutionnaire Matrix de Lana et Lilly Wachowski donne un nouveau souffle à sa carrière. Ce chef-d'œuvre d'effets spéciaux restera un des plus gros succès de l'histoire du cinéma de science-fiction.

Échecs commerciaux et production[modifier | modifier le code]

A la première londonienne de Entre deux rives, en septembre 2006.

À partir de 2000, Keanu Reeves décide de jouer les mauvais garçons en interprétant un tueur en série dans The Watcher de Joe Charbanic, ainsi qu'un mari violent dans Intuitions de Sam Raimi. Il incarne ensuite en 2001 l'entraîneur d'une jeune équipe de baseball dans Hardball. Avec Constantine, l'acteur joue cette fois un exorciste fumeur et dépressif.

En 2003, il peut compter sur Matrix Reloaded et Matrix Revolutions pour se maintenir dans les sommets du box-office.

Il joue en 2006 dans A Scanner Darkly qui reçoit de bonnes critiques. Il retrouve Sandra Bullock en 2006 dans la romance Entre deux rives d'Alejandro Agresti. En 2008, il interprète les personnages de Tom Ludlow dans Au bout de la nuit et de Klaatu dans Le Jour où la Terre s'arrêta. Deux flops critiques et commerciaux.

En février 2009, la comédie dramatique indépendante Les Vies privées de Pippa Lee - dans laquelle il tient un petit rôle, aux côtés de Robin Wright Penn, Julianne Moore, Alan Arkin, Winona Ryder, Maria Bello, Monica Bellucci, Zoe Kazan, Ryan McDonald, Blake Lively, Robin Weigert - est présenté à la Berlinale.

En janvier 2009, la rumeur court que l'acteur endossera le rôle de Spike Spiegel dans l'adaptation du manga Cowboy Bebop, prévu pour 2011. Le projet ne se concrétisera pas.

En 2013, il co-écrit et réalise et joue dans le film d'arts martiaux L'Homme du Tai Chi, aux côtés de Tiger Hu Chen, qui lui permet enfin de renouer avec la critique, mais échoue commercialement.

Il confirme dans un cinéma influencé par la culture asiatique avec le blockbuster 47 Rōnin, mais c'est cette fois un échec critique et commercial.

Retour au premier plan[modifier | modifier le code]

En septembre 2015, au 41ème Festival du cinéma américain de Deauville.

Début 2014, il est choisi par le réalisateur Eli Roth afin d'incarner le personnage principal de son prochain projet en tant que réalisateur, le thriller Knock Knock.

Cette même année, il fait un retour remarqué avec le film d'action John Wick, de Chad Stahelski, coordinateur des cascades sur la trilogie Matrix, et David Leitch. L'acteur y renoue avec le genre qui l'a rendu célèbre, mais dans le rôle d'un bad guy : en effet, il incarne un ancien tueur à gages en quête de vengeance après le vol de sa voiture et le meurtre de son chien, dernier cadeau de sa femme décédée.

Le film, sorti en salle le 24 octobre 2014 aux États-Unis et 29 octobre 2014 en France, rencontre un bon accueil critique[16] et obtient un certain succès commercial avec 86 millions de dollars de recettes mondiales pour un budget de 20 millions[17]. Une suite est mise en chantier.

Il s'est engagé dans plusieurs autres projets : parmi eux, un drame spatial intitulé Passengers, écrit par Jon Spaihts[18], avec Reese Witherspoon en partenaire féminine et à la mise en scène, un réalisateur de Game of Thrones, Brian Kirk, avant de se rétracter (tout comme sa partenaire) pour laisser sa place à Chris Pratt.

Il sera néanmoins dans le prochain film de Nicolas Winding Refn, The Neon Demon, où il sera entouré de Elle Fanning, Christina Hendricks, Abbey Lee, Jena Malone and Bella Heathcote.

Vie privée[modifier | modifier le code]

Reeves est un citoyen canadien. Pendant presque une décennie, Keanu Reeves a vécu dans des maisons louées et des hôtels, et il fut un résident du château Marmont. Il a acheté sa première maison dans les collines d'Hollywood de Los Angeles en 2003, et a également un appartement près de Central Park West à New York[19].

Keanu Reeves se considère comme non-religieux mais s'intéresse malgré tout au bouddhisme[20],[21].

Keanu Reeves n'a jamais été marié. En décembre 1999, sa petite amie Jennifer Syme, âgée de 27 ans, donne naissance à une fille mort-née appelée Ava Archer Syme-Reeves. En avril 2001, Jennifer Syme est tuée dans un accident de voiture[22],[23] alors qu'elle était à nouveau enceinte. Elle est enterrée à côté de leur fille dans le Westwood Village Memorial Park Cemetery à Los Angeles, en Californie.

Filmographie[modifier | modifier le code]

Cinéma[modifier | modifier le code]

Comme réalisateur[modifier | modifier le code]

Télévision[modifier | modifier le code]

Distinctions[modifier | modifier le code]

Récompenses[modifier | modifier le code]

Nominations[modifier | modifier le code]

Étoile de Keanu Reeves sur Hollywood Boulevard.

Voix françaises[modifier | modifier le code]

En France, Jean-Pierre Michael est la voix française régulière de Keanu Reeves[24]. Toutefois, Thierry Ragueneau l'a aussi été dans les débuts de l'acteur[24].

Au Québec, il est régulièrement doublé par Daniel Picard[25].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) « Keanu Reeves ».
  2. (en) « Monitor », Entertainment Weekly, no 1275,‎ , p. 25.
  3. (en) « Keanu Reeves Film Reference biography », Film Reference (consulté le 10 mai 2008).
  4. (en) « Keanu Reeves: Growing Up on the Move », Choices Magazine,‎ (consulté le 30 octobre 2013)
  5. « Queer Keanu: Race, Sexuality and the Politics of Passing »,‎ (consulté le 30 octobre 2013)
  6. (en) Will Hoover, « Rooted in Kuli'ou'ou Valley », Honolulu Advertiser,‎ (consulté le 8 décembre 2010)
  7. (en) « Keanu Goes International »,‎ (consulté le 30 octobre 2013).
  8. (en) http://www.americanancestors.org/assortment-famous-actors/
  9. a et b (en) Tim Ryan, « Memories of Keanu », Honolulu Star-Bulletin,‎ (consulté le 10 mai 2008).
  10. (en) « Daredevil Keanu », Cleo Singapore,‎ (consulté le 30 octobre 2013).
  11. (en) Keanu Reeves' speedy stop off, Heraldsun.com.au, 15 avril 2008. Consulté le 10 avril 2013.
  12. (en) Koffler, Kevin J. (Janvier 1988) The New Breed: Actors Coming of Age. Whoaisnotme.net. Consulté le 10 février 2013.
  13. (en) Lisa Reeges, « Keanu Reeves: Interesting Facts About the Star of The Day the Earth Stood Still », sur Yahoo! Voice (consulté le 15 avril 2014).
  14. « Keanu Reeves- Biography », Yahoo movies (consulté le 18 juin 2012).
  15. Stéphane Bouquet et Jean-Marc Lalanne, Gus Van Sant, Cahiers du cinéma,‎ , 203 p. (ISBN 978-2-86642-538-8), p. 44
  16. http://www.rottentomatoes.com/m/john_wick/
  17. (en) « John Wick », sur Box Office Mojo (consulté le 5 mars 2015)
  18. Références à Cowboy Bebop et 47 rōnin sur Allocine[1].
  19. (en) Keanu Reeves. Canadiancontent.net. Consulté le 10 février 2013.
  20. (en) « Keanu 'still an atheist' », News24,‎ (consulté le 31 août 2012).
  21. (en) Paul Bond, « Hollywood's Top 10 Atheists », Newsmax (consulté le 31 août 2012).
  22. Karen S. Schneider, « Too Much Sorrow. Keanu Reeves Mourns His Former Girlfriend, Who Never Recovered from the Loss of Their Child », People,‎ (consulté le 31 août 2012).
  23. (en) « Film Notes: Keanu Reeves' Girlfriend Killed », ABC News,‎ (consulté le 31 août 2012).
  24. a, b, c, d, e, f, g, h, i, j et k « Comédiens ayant doublé Keanu Reeves en France » sur RS Doublage, consulté le 6 mars 2014
  25. a, b, c et d « Comédiens ayant doublés Keanu Reeves au Québec », sur Doublage.qc.ca (consulté le 5 mars 2015)
  26. a et b « Comédiens ayant doublé Keanu Reeves en France » sur Doublagissimo, consulté le 6 mars 2014

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]