Festival de Cannes 2002

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Festival de Cannes 2002
Image liée à la cérémonie
David Lynch, président du jury 2002
55e Festival de Cannes
Détails
Dates du
au
Lieu Palais des festivals, Cannes
Drapeau de la France France
Président du jury Drapeau : États-Unis David Lynch
Film d'ouverture Hollywood Ending
Site web http://www.festival-cannes.com
Résumé
Palme d’or Le Pianiste
Grand prix L'Homme sans passé
Chronologie

La 55e édition du Festival de Cannes s'est déroulée du 15 au . La maîtresse de cérémonie fut l'actrice française Virginie Ledoyen.

Introduction[modifier | modifier le code]

Comme chaque année se déroule à Cannes le festival international du film. Pour cette 55e édition, le festival a eu l'honneur de la présence exceptionnelle de Woody Allen qui a reçu la Palme d'honneur.

Jury[modifier | modifier le code]

Jury des longs métrages[modifier | modifier le code]

Jury des courts métrages[modifier | modifier le code]

Jury de la Caméra d'or[modifier | modifier le code]

Jury du « Certain Regard »[modifier | modifier le code]

Films en compétition[modifier | modifier le code]

Titre Réalisation Pays Distribution
Punch-Drunk Love Paul Thomas Anderson Drapeau des États-Unis États-Unis Adam Sandler, Emily Watson, Philip Seymour Hoffman
Demonlover Olivier Assayas Drapeau de la France France Connie Nielsen, Charles Berling, Chloë Sevigny
Le Sourire de ma mère Marco Bellocchio Drapeau de l'Italie Italie Sergio Castellito, Jacqueline Lustig
Spider David Cronenberg Drapeau du Canada Canada Ralph Fiennes, Gabriel Byrne, Miranda Richardson
Le Fils Jean-Pierre et Luc Dardenne Drapeau de la Belgique Belgique Olivier Gourmet, Morgan Marinne
Le Principe de l'incertitude Manoel de Oliveira Drapeau du Portugal Portugal Leonor Baldaque, Leonor Silveira, Isabel Ruth
L'Adversaire Nicole Garcia Drapeau de la France France Daniel Auteuil, Géraldine Pailhas, François Cluzet
Kedma Amos Gitaï Drapeau d’Israël Israël Andreï Kashkar, Helena Yaralova
Marie-Jo et ses deux amours Robert Guédiguian Drapeau de la France France Ariane Ascaride, Jean-Pierre Darroussin, Gérard Meylan
Ivre de femmes et de peinture Im Kwon-taek Drapeau de la Corée du Sud Corée du Sud Choi Min-sik, Ahn Sung-ki, Yoo Ho-jung
L'homme sans passé Aki Kaurismaki Drapeau de la Finlande Finlande Marku Peltola, Kati Outinen
Ten Abbas Kiarostami Drapeau de l'Iran Iran Mania Akbari, Amin Maher
All or Nothing Mike Leigh Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni Timothy Spall, Lesley Manville, Alison Garland
Sweet Sixteen Ken Loach Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni Martin Compston, Annmarie Fulton, William Ruane
Bowling for Columbine Michael Moore Drapeau des États-Unis États-Unis (Film documentaire)
Irréversible Gaspar Noé Drapeau de la France France Vincent Cassel, Monica Bellucci, Albert Dupontel
Monsieur Schmidt Alexander Payne Drapeau des États-Unis États-Unis Jack Nicholson, Kathy Bates, Hope Davis
Le Pianiste Roman Polanski Drapeau de la France France Drapeau de la Pologne Pologne Drapeau de l'Allemagne Allemagne Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni Adrien Brody, Thomas Kretschmann
L'Arche russe Alexandre Sokourov Drapeau de la Russie Russie Sergueï Dontsov, Maria Kouznetsova
Intervention divine Elia Suleiman Drapeau de la Palestine Palestine Elia Suleiman, Manal Khader
24 Hour Party People Michael Winterbottom Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni Steve Coogan, Shirley Henderson, Paddy Considine
Plaisirs inconnus Jia Zhangke Drapeau de la République populaire de Chine Chine Wei Wei Zhao, Qiong Wu

Films hors compétition[modifier | modifier le code]

Un certain regard[modifier | modifier le code]

Titre Réalisation Pays Distribution
Ten Minutes Older Film collectif International
Madame Satã Karim Aïnouz Drapeau du Brésil BrésilDrapeau de la France France Lázaro Ramos
Rachida Yamina Bachir-Chouikh Drapeau de l'Algérie AlgérieDrapeau de la France France Ibtissem Djouadi
Double Vision Kuo-Fu Chen Drapeau de la République de Chine Taïwan Tony Leung, David Morse
Confession Zeki Demirkubuz Drapeau de la Turquie Turquie Taner Birsel
Yazgi Zeki Demirkubuz Drapeau de la Turquie Turquie Serdar Orçin
Les Chants du pays de ma mère Bahman Ghobadi Drapeau de l'Iran Iran Shahab Ebrahimi
Carnages Delphine Gleize Drapeau de la France FranceDrapeau de la Belgique BelgiqueDrapeau de l'Espagne EspagneDrapeau de la Suisse Suisse Chiara Mastroianni, Lio
17 fois Cécile Cassard Christophe Honoré Drapeau de la France France Béatrice Dalle, Romain Duris, Jeanne Balibar
Tomorrow La Scala! Francesca Joseph Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni Jessica Hynes
Une part du ciel Bénédicte Liénard Drapeau de la Belgique Belgique Sévérine Caneele, Yolande Moreau
Cry Woman Bingjian Liu Drapeau de la République populaire de Chine Chine Liao Qin
Bemani Dariush Mehrjui Drapeau de l'Iran Iran Neda Aghaei
Sacrifices Oussama Mohammed Drapeau de la Syrie Syrie Carenne Bashar
La Chatte à deux têtes Jacques Nolot Drapeau de la France France Jacques Nolot
Terra incognita Ghassan Salhab Drapeau du Sénégal Sénégal Abla Khoury, Carol Abboud
Balzac et la Petite Tailleuse chinoise Dai Sijie Drapeau de la République populaire de Chine ChineDrapeau de la France France Zhou Xun, Chen Kun
En attendant le bonheur Abderrahmane Sissako Drapeau de la Mauritanie MauritanieDrapeau de la France France Makanfing Dabo
Long Way Home Peter Sollett Drapeau des États-Unis États-Unis Victor Rasuk
El Bonaerense Pablo Trapero Drapeau de l'Argentine Argentine Jorge Román
L'Ange de l'épaule droite Jamshed Usmonov Drapeau du Tadjikistan Tadjikistan Uktamoi Miyasarova
Blissfully Yours Apichatpong Weerasethakul Drapeau de la Thaïlande Thaïlande Kanokporn Tongaram

Palmarès[modifier | modifier le code]

Fait marquant[modifier | modifier le code]

Le film Irréversible de Gaspar Noé sème l'effroi pendant sa projection. Sa longue scène de viol de douze minutes pousse la quasi-totalité des spectateurs à quitter la salle obscure. Le public et la critique reprochent au réalisateur d’avoir banalisé le viol et tourné cette scène à des fins scandaleuses[1].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Carlos Gomez, Voir Cannes et survivre. Les dessous du festival, L'artilleur, , p. 87.

Lien externe[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Autres éditions du Festival[modifier | modifier le code]