Ana de Armas

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Ana de Armas
Description de cette image, également commentée ci-après
Ana de Armas en 2018.
Nom de naissance Ana Celia de Armas Caso
Naissance (34 ans)
La Havane, Cuba
Nationalité Cubaine
Espagnole
Profession Actrice
Films notables War Dogs
Blade Runner 2049
À couteaux tirés
Mourir peut attendre
Blonde
Séries notables El Internado

Ana de Armas (prononcé en espagnol : /ˈana de ˈaɾmas/[a]), née le à La Havane, est une actrice cubano-espagnole.

Elle commence sa carrière d'actrice à l'adolescence à Cuba, notamment en tenant un rôle de premier plan dans Una rosa de Francia (2006). Après avoir déménagé à Madrid à dix-huit ans, elle obtient un rôle régulier dans la série dramatique El Internado pendant six saisons de 2007 à 2010.

Elle s'installe ensuite à Los Angeles pour jouer des rôles anglophones, dans le thriller érotique Knock Knock (2015), ainsi que dans la comédie dramatique War Dogs (2016), puis un rôle secondaire dans le biopic sportif Hands of Stone (2016). Sa percée dans le cinéma américain se fait avec son rôle de projection holographique de Joi dans le film de science-fiction Blade Runner 2049 (2017). Son rôle de l'infirmière Marta Cabrera dans le thriller À couteaux tirés (2019) au côté de Daniel Craig lui vaut une nomination au Golden Globe de la meilleure actrice dans un film musical ou une comédie. En 2021, elle apparaît dans Mourir peut attendre, film de la saga James Bond. Avant de tenir un second rôle dans The Gray Man.

En 2022, elle se tourne davantage vers le cinéma d'auteur avec la biographie fictive Blonde réalisée par Andrew Dominik, adaptation du roman éponyme de l'écrivaine Joyce Carol Oates, où elle interprète l'actrice-chanteuse et sex-symbol des années 50 : Marilyn Monroe.

Biographie[modifier | modifier le code]

Enfance[modifier | modifier le code]

Ana Celia de Armas Caso est née le 30 avril 1988 à La Havane, à Cuba[1]. Elle vit chez ses grands-parents quand elle est jeune. Ses parents et son frère aîné vivent dans la ville balnéaire de Santa Cruz del Norte et lui rendent visite à La Havane en fin de semaine[2].

Elle les rejoint plus tard à Santa Cruz del Norte, mais lorsqu'elle a 10 ans, toute la famille retourne dans la capitale pour vivre avec ses grands-parents[2].

Son père, Ramón, occupe différents postes, notamment en tant que directeur de banque, enseignant, directeur d'école et adjoint au maire d'une ville[3]. Il a précédemment étudié la philosophie dans une université soviétique[4],[3]. Sa mère, Ana, travaille dans la section des ressources humaines du ministère de l'Éducation[5],[6],[7]. Elle a un frère aîné, Javier, un photographe basé à New York[3],[8].

En 2002, à l'âge de 14 ans, elle est admise au Théâtre national de Cuba[5],[9]. Elle fait de l'auto-stop ou voyage en bus chaque jour pour assister aux cours « rigoureux »[10],[11]. Pendant qu'elle est étudiante, elle tourne trois films[6],[3].

À l'âge de 18 ans, elle déménage à Madrid, pour poursuivre une carrière d'actrice[6].

Vie privée[modifier | modifier le code]

En juillet 2011, elle se marie avec l'acteur espagnol Marc Clotet dans la région de la Costa Brava en Espagne. Ils divorcent début 2013[12],[13].

Elle fréquente ensuite le réalisateur et scénariste espagnol David Victori de mi-2013 à mi-2014[14],[15]. Elle est brièvement fiancée à l'agent de talents américains Franklin Latt entre 2015 et 2016[16],[17],[18],[19].

De 2017 à 2018 elle a également une relation avec le peintre cubain Alejandro Piñeiro Bello[20],[21].

De mars 2020 à janvier 2021, elle est en couple avec l'acteur et cinéaste américain Ben Affleck, qu'elle a rencontré sur le tournage d'Eaux Profondes[22],[23].

Depuis 2021, elle est en couple avec Paul Boukadakis[24].

Carrière[modifier | modifier le code]

Débuts et révélation espagnole (2006-2014)[modifier | modifier le code]

Elle commence sa carrière en 2006, dans le drame romantique de Manuel Gutiérrez Aragón Una rosa de Francia[25].

L'année suivante, elle joue dans le film El Edén perdido et obtient un second rôle dans Madrigal du réalisateur Fernando Pérez Valdés[6]. toujours en 2007, elle est choisie pour jouer Caroline dans la série El Internado[6], dans laquelle elle apparaît pendant six saisons, jusqu'en 2010 aux côtés d'Yon González, Martiño Rivas et Blanca Suárez. Le programme, prenant place dans un pensionnat, devient populaire auprès des téléspectateurs et fait de l'actrice une figure célèbre en Espagne[6].

Après avoir passé quelques mois à vivre à New York pour apprendre l'anglais[26], elle retourne en Espagne pour jouer dans la série Hispania, la leyenda[1]. Elle joue ensuite dans les films d'horreur d'Antonio Trashorras El callejón en 2011.

Percée critique (2015-2019)[modifier | modifier le code]

Ana de Armas aux côtés de Ryan Gosling et Harrison Ford, pour la promotion de Blade Runner 2049 au San Diego Comic-Con de 2017.

Lorsqu'elle arrive à Los Angeles pour la première fois en 2014[27], elle doit recommencer sa carrière « de zéro »[28]. Elle parlait très peu anglais. Elle se consacre pendant quatre mois à plein temps à l'apprentissage de l'anglais[29],[30], ne voulant pas se limiter à jouer des rôles spécifiquement écrits pour les actrices latines[6].

Pour son premier rôle dans un film américain, elle joue face à Keanu Reeves dans le thriller érotique horrifique d'Eli Roth Knock Knock (2015) et apprend ses répliques phonétiquement[31].

Keanu Reeves l'invite à jouer un rôle en espagnol dans le thriller Suspicions (2016), dans lequel il a joué et qu’il a produit[32]. La même année, elle obtient un rôle secondaire dans la comédie dramatique War Dogs de Todd Phillips, puis elle tourne avec Édgar Ramírez dans le film biographique Hands of Stone où elle incarne l'épouse du boxeur panaméen Roberto Durán. Malgré sa sortie retardée, Hands of Stone a été le premier film hollywoodien que de Armas a tourné.

En 2017, elle tient un rôle secondaire dans le thriller futuriste de Denis Villeneuve Blade Runner 2049 avec Ryan Gosling et Harrison Ford, mais également dans le thriller d'action Overdrive avec Scott Eastwood[33].

L'année suivante, elle joue le rôle d'une Dominicaine souffrant d'insuffisance cardiaque dans le court métrage de John Hillcoat, Corazón, financé par le Montefiore Medical Center pour sensibiliser au don d'organes[34].

Ana de Armas au Festival de Toronto en 2019 pour la première du film À couteaux tirés.

En 2019, elle tourne dans le film À couteaux tirés, écrit et réalisé par Rian Johnson, qui a été largement salué et a marqué une percée pour l'actrice[35]. Elle est nommée pour le Golden Globe de la meilleure actrice dans un film musical ou une comédie[36] et le casting remporte le National Board of Review Award du meilleur casting[37].

Ascension hollywoodienne et tournant (depuis 2020)[modifier | modifier le code]

En 2021, elle gagne en popularité avec le rôle de Paloma, une nouvelle agente secrète qui travaille pour la CIA dans la vingt-cinquième aventure de James Bond intitulée Mourir peut attendre[38], personnage que le réalisateur, Cary Joji Fukunaga, a écrit spécialement pour elle avec l’équipe des scénaristes[39],[40]. Elle est ensuite la tête d’affiche du thriller érotique Eaux profondes produit par Amazon Studios auprès de son compagnon de l’époque Ben Affleck[41],[42]. Ce thriller sulfureux aux nombreuses scènes de sexe torrides devait sortir au cinéma mais sort finalement sur la plate-forme Hulu[43].

En 2022, elle opère un retour remarqué dans deux productions cinématographiques produites par Netflix. Elle joue dans le film d’action The Gray Man des frères Russo dans lequel elle retrouve Ryan Gosling. Puis elle interprète l'actrice et sex-symbol des années 1950 : Marilyn Monroe dans la biographie fictive Blonde. Ce dernier est une libre adaptation du roman homonyme de l’écrivaine Joyce Carol Oates[44], paru aux débuts des années 2000. L'écrivaine validera d'ailleurs le montage final du film[45] ainsi que le choix de l'actrice cubaine dans le rôle de Marilyn Monroe.

Si The Gray Man est un succès commercial mais un échec critique, Blonde en revanche reçoit un accueil mitigé de la part de l’opinion publique et critique. À sa sortie le film crée un véritable engouement dans la presse cinématographique et le public. Les avis se divisent alors en deux catégories : certains spectateurs et critiques pensent que cette adaptation renie l’héritage de Marilyn Monroe[46], d’autres louent la performance d’Ana de Armas ou le travail de mise en scène du cinéaste Andrew Dominik.

Pour le rôle, Ana de Armas suit des cours de diction pour retrouver le timbre et les expressions de Marilyn Monroe, a deux heures de maquillage par jour, pratique la danse pour recréer la fameuse scène de Les hommes préfèrent les blondes dans laquelle Marilyn chantait le standard Diamonds Are a Girl's Best Friend[47]. Ana de Armas reçoit le prix du Nouvel Hollywood au Festival franco-américain de Deauville.

Avant son tournage, pendant et lors de sa sortie sur la plate-forme Netflix Blonde sera la cible de nombreuses attaques et polémiques. Ces dernières seront souvent violentes. Ainsi, à l’instar de nombreuses actrices avant elles, le choix d’Ana de Armas dans la peau de Marilyn Monroe sera sujet de débats[48]. Des spécialistes de la presse américaine iront même jusqu’à remettre en cause sa performance en raison de son accent cubain[49]. Le film sera un temps la cible de certaines féministes et du planning familial qui jugent le film anti-avortement[50]. Ou encore, bien avant sa sortie, Blonde obtiendra le statut de « film sulfureux » en raison des nombreuses scènes de sexe. En raison de cette dernière polémique, Netflix songera même un temps à annuler sa sortie avant de se revenir sur sa décision. Le long métrage obtiendra donc une mention « interdit aux moins de 18 ans » de la part du Motion Picture Association of America aux États-Unis, et du CNC en France.

Filmographie[modifier | modifier le code]

Cinéma[modifier | modifier le code]

Longs métrages[modifier | modifier le code]

Années 2000[modifier | modifier le code]
Années 2010[modifier | modifier le code]
Années 2020[modifier | modifier le code]

Courts métrages[modifier | modifier le code]

Télévision[modifier | modifier le code]

Séries télévisées[modifier | modifier le code]

Téléfilm[modifier | modifier le code]

Clips[modifier | modifier le code]

Distinctions[modifier | modifier le code]

Récompenses[modifier | modifier le code]

Nominations[modifier | modifier le code]

Voix francophones[modifier | modifier le code]

En version française, Ana de Armas n'a pas de voix française régulière. Elle est tout de même doublée à quatre reprises par Claire Baradat[51] dans War Dogs, Suspicions, Sergio et Blonde ainsi qu'à deux reprises par Juliette Allain [51] dans Blade Runner 2049 et À couteaux tirés ainsi que par Daniela Labbé Cabrera dans Mourir peut attendre et The Gray Man[51].

À titre exceptionnel, elle est doublée par Agnès Goulont dans Knock Knock[b],[52], Ingrid Donnadieu dans Overdrive[51], Barbara Probst dans Cuban Network, Delphine Rivière dans The Night Clerk[51], et Julie Cavanna dans Eaux profondes.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Prononciation en espagnol d'Amérique retranscrite selon la norme API.
  2. Le doublage français de Knock Knock est réalisé en Belgique. Jean-Pierre Michaël (voix de Keanu Reeves) est le seul comédien de venant de France.

Références[modifier | modifier le code]

  1. a et b « De Cuba a Madrid, y hasta los cielos de Hollywood: la historia de Ana de Armas » (consulté le ).
  2. a et b (en) « ANA DE ARMAS (REVELADOS) », sur IMDb (consulté le ).
  3. a b c et d (es) Isabel Navarro, « Ana de Armas: "Mi punto fuerte es que no hay otra como yo" », sur mujerhoy, (consulté le ).
  4. (en) « Ana de Armas Is Conquering Hollywood in Record Time », C Magazine,‎ (lire en ligne, consulté le ).
  5. a et b (es) « De Cuba a Madrid, y hasta los cielos de Hollywood: la historia de Ana de Armas », sur Vogue España (consulté le ).
  6. a b c d e f et g A Cuban Women Out To Conquer Hollywood « Ana de Armas: A Cuban Woman Out to Conquer Hollywood »(Archive.orgWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?), sur Cuba magazine.
  7. Ana de Armas is conquering Hollywood in record time.
  8. (en) « When my brother finds a photo of me, he took back in 2015. », sur Instagram (consulté le ).
  9. Richard Simpson et Eugene Costello, « Bond girl Ana de Armas 'escaped Cuba at first opportunity' to pursue soap fame », irishmirror,‎ (lire en ligne, consulté le ).
  10. (es) Rubén Romero Santos, « A seis grados de Marilyn Monroe », sur El País, (consulté le ).
  11. (en) Sloane Crosley, « All About Ana », sur Vanity Fair (consulté le ).
  12. (es) « Ana de Armas, de ‘Hispania’ y Marc Clotet, de ‘Física o química’ se han casado en la Costa Brava », sur HOLA USA, (consulté le ).
  13. « Marc Clotet confirma su separación de Ana de Armas: 'Ha sido de mutuo acuerdo' », sur HOLA, (consulté le ).
  14. (es) « Ana de Armas encuentra de nuevo el amor », HOLA USA,‎ (lire en ligne, consulté le ).
  15. (es) « El secreto de la belleza y la sonrisa de Ana de Armas tiene nombre y es David Victori », sur HOLA USA, (consulté le ).
  16. (en) Ana de Armas, « Forever.... @franklinlatt », sur @Ana_d_Armas, (consulté le ).
  17. (es) « Ana de Armas encuentra nuevo amor y cumple su sueño americano en Hollywood », sur Diez Minutos, (consulté le ).
  18. (es) « ¿A quién besa Ana de Armas? », sur zeleb.es (consulté le ).
  19. (es) « Ana de Armas se 'codea' con Beyoncé en Hollywood », HOLA USA,‎ (lire en ligne, consulté le ).
  20. (es) « Ana de Armas apoya a su chico y se muestra ' muy orgullosa' de su exposición », sur HOLA USA, (consulté le ).
  21. (es) « Este es Alejandro Pineiro, el joven que robó el corazón de la cubana Ana de Armas », CiberCuba,‎ (lire en ligne, consulté le ).
  22. (en) « Ben Affleck and Ana de Armas Spotted in Her Native Cuba After Wrapping Thriller Together », sur PEOPLE.com (consulté le ).
  23. (en) « Ben Affleck and girlfriend Ana de Armas split », US Magazine,‎ (lire en ligne).
  24. (en-US) « Qui est le petit ami d’Ana de Armas, Paul Boukadakis ? Faits, Romance », sur Posts US Divertissement FR, (consulté le ).
  25. (es) « En mi primera película me enamoré de varias personas, eso ahora no me pasará », sur Vanity Fair, (consulté le ).
  26. (en) Circles Robinson, « Interview with Cuban actress Ana de Armas », sur Havana Times, (consulté le ).
  27. « Hollywood's Next Big Thing: 'Blade Runner 2049' Breakout Ana de Armas », sur The Hollywood Reporter (consulté le ).
  28. (es) « Ana de Armas, la novia virtual del nuevo ‘Blade Runner’ », sur La Vanguardia, (consulté le ).
  29. « How Ana de Armas Went from Acting in Cuba to Starring Alongside Ryan Gosling in Blade Runner 2049 », sur W Magazine | Women's Fashion & Celebrity News (consulté le ).
  30. (es) Juan Sanguino, « Ana de Armas: la actriz que España infravaloró y Hollywood abrazó », El País,‎ (lire en ligne, consulté le ).
  31. (en) « Bond Women: How Rising Stars Lashana Lynch and Ana de Armas Are Helping Modernize 007 », sur The Hollywood Reporter (consulté le ).
  32. « Ana de Armas On Her Roles In "Hands of Stone" And "War Dogs" - BUILD Series » (consulté le ).
  33. Borys Kit, « 'Knock Knock' Actress Ana de Armas Joining Scott Eastwood in 'Overdrive' (Exclusive) », sur The Hollywood Reporter, (consulté le ).
  34. (en) Pete Hammond, « Tribeca Film Festival World Premiere Of ‘Corazon’ Aims To Save Lives – Watch The Trailer », sur Deadline, (consulté le ).
  35. Brent Lang, « Toronto Film Festival: 'Joker,' 'Ford v Ferrari,' 'Hustlers' Among Big Premieres », sur Variety, (consulté le ).
  36. (en) « "Knives Out" actress Ana de Armas is nominated for a Golden Globe », sur NBC News (consulté le ).
  37. (en) Matt Donnelly, « National Board of Review Names ‘The Irishman’ Best Movie of the Year », sur Variety, (consulté le ).
  38. (es) Brenda Barrientos, « Ana de Armas Might Just Be the Second Latina Bond Girl in a Row for the 007 Franchise », sur People en Español, (consulté le ).
  39. « James Bond : Ana de Armas interprétera une "femme authentique" », sur AlloCiné (consulté le ).
  40. (en) Sloane Crosley, « All About Ana », sur Vanity Fair.
  41. (en-US) Mike Fleming Jr et Mike Fleming Jr, « New Regency Bringing Adrian Lyne Back To Directing With ‘Deep Water;’ Ben Affleck, Ana de Armas In Talks For Patricia Highsmith Adaptation », sur Deadline, (consulté le ).
  42. (en) Anthony D'Alessandro, « Disney Dates A Ton Of Pics Into 2023 & Juggles Fox Releases With Ridley Scott’s ‘The Last Duel’ To Open Christmas 2020, ‘The King’s Man’ Next Fall – Update », sur Deadline Hollywood, (consulté le ).
  43. « Eaux profondes : le thriller érotique avec Ana de Armas et Ben Affleck ne sortira pas au cinéma », sur premiere.fr, (consulté le ).
  44. « Joyce Carol Oates sur « Blonde » : « Le film est émotionnellement épuisant » », sur L'Obs, (consulté le ).
  45. « « Blonde » : la romancière Joyce Carol Oates défend l’adaptation d’Andrew Dominik face aux critiques », sur https://www.femina.fr (consulté le ).
  46. « Le film «Blonde» sur Netflix, l’insulte faite à Marilyn », Le Temps,‎ (ISSN 1423-3967, lire en ligne, consulté le ).
  47. AlloCine, « Blonde sur Netflix : l'incroyable transformation d'Ana de Armas pour devenir Marilyn Monroe », sur AlloCiné (consulté le ).
  48. « Blonde : Ana de Armas victime de critiques ridicules pour son rôle de Marilyn Monroe », sur EcranLarge.com, (consulté le ).
  49. Mathilde Dandeu, Jellyfish France, « Blonde : pourquoi l'accent d'Ana de Armas fait polémique », sur cinema-series.orange.fr (consulté le ).
  50. « Le planning familial américain dénonce le message anti-avortement de « Blonde » », sur Le HuffPost, (consulté le ).
  51. a b c d et e « Comédiennes ayant doublées Ana de Armas », sur RS Doublage (consulté le ).
  52. « Fiche de doublage VF de Knock Knock », sur AlloDoublage, (consulté le ).

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :