Vernier (Genève)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Vernier.
Vernier
Blason de Vernier
Héraldique
Vue du château d'Aïre.
Vue du château d'Aïre.
Administration
Pays Drapeau de la Suisse Suisse
Canton Genève
Maire Thierry Apothéloz (PS)
NPA 1214 (Vernier)
1219 (Aïre)
1219 (Châtelaine)
1219 (Le Lignon)
1220 (Les Avanchets)
N° OFS 6643
Démographie
Gentilé Verniolans, Verniolanes
Population 34 235 hab. (31 décembre 2013)
Densité 4 458 hab./km2
Géographie
Coordonnées 46° 12′ 00″ N 6° 06′ 00″ E / 46.200017, 6.09998546° 12′ 00″ Nord 6° 06′ 00″ Est / 46.200017, 6.099985  
Altitude 417 m (min. : 371 m) (max. : 450 m)
Superficie 768 ha = 7,68 km2
Divers
Langue Français
Localisation

Géolocalisation sur la carte : canton de Genève

Voir sur la carte administrative du Canton de Genève
City locator 14.svg
Vernier

Géolocalisation sur la carte : Suisse

Voir la carte administrative de Suisse
City locator 14.svg
Vernier

Géolocalisation sur la carte : Suisse

Voir la carte topographique de Suisse
City locator 14.svg
Vernier
Liens
Site web www.vernier.ch
Sources
Référence population suisse[1]
Référence superficie suisse[2]

Vernier est une ville et une commune suisse du canton de Genève.

Description[modifier | modifier le code]

Vernier s'est considérablement développée depuis les années 1960, devenant la deuxième localité du canton et l'une des plus grandes villes de Suisse romande.

Sa position au croisement de plusieurs axes importants attire un grand nombre d'activités tertiaires et secondaires. Néanmoins cette prospérité relative est allée de pair avec une paupérisation croissante des cités qui la composent. Symboles des grands changements urbains des années 1960, Le Lignon (conçu pour 10 000 habitants, 5 581 en 2005) ou Les Avanchets (6 000) ne sont pas toujours adaptés aux changements socio-économiques de ce début de XXIe siècle.

Géographie[modifier | modifier le code]

Selon l'Office fédéral de la statistique, Vernier mesure 7,68 km2[2]. 72,7 % de cette superficie correspond à des surfaces d'habitat ou d'infrastructure, 13,2 % à des surfaces agricoles, 9,7 % à des surfaces boisées et 4,4 % à des surfaces improductives.

La commune est divisée en 8 quartiers[3] :

Un vaste projet urbanistique est prévu au chemin de l'Etang, ce qui en fera le 9e quartier[4].

La commune est limitrophe de Meyrin, Grand-Saconnex, Genève, Lancy, Onex, Bernex et Satigny.

Depuis 2009, son territoire est traversé par une voie verte[5].

Histoire[modifier | modifier le code]

En vertu du traité de Paris de 1815, la commune de Vernier, qui était attachée au département de l'Ain, est cédée par la France à la Suisse afin d'être à nouveau unie à Genève, ce qui est fait le 10 octobre 1816.

Démographie[modifier | modifier le code]

Selon le recensement trimestriel de l'Office cantonal de la statistique (OCSTAT), Vernier compte 34973 habitants fin juin 2014[6], ce qui en fait la 2e ville du canton de Genève, la 5e romande et la 16e suisse en nombre d'habitants. Sa densité de population atteint 4 457,7 hab./km2.

Le graphique suivant résume l'évolution de la population de Vernier entre 1850 et 2008[7] :

Histoire[modifier | modifier le code]

Vernier est cédée par la France à la Suisse en 1815.

Culture[modifier | modifier le code]

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Annexes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Population résidante permanente et non permanente selon les niveaux géographiques institutionnels, le sexe, l'état civil et le lieu de naissance », sur Office fédéral de la statistique.
  2. a et b « Statistique de la superficie 2004/09 : Données communales », sur Office fédéral de la Statistique (consulté le 23 septembre 2010)
  3. http://www.vernier.ch/fr/portrait/presentation/lesquartiers/
  4. source: http://www.vernier.ch/fr/politique/conseilmunicipal/interventions/welcome.php?action=showinfo&info_id=236246
  5. « Vernier offre une balade verte en pleine ville », sur tdg.ch, La Tribune de Genève,‎ 5 juin 2009 (consulté le 29 août 2009)
  6. Communication du Conseil administratif au Conseil municipal (07.10.2014)
  7. [zip] « Evolution de la population des communes 1850-2000 », sur Office fédéral de la statistique (consulté le 13/01/2009)

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :