Plan-les-Ouates

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Plan-les-Ouates
Blason de Plan-les-Ouates
Héraldique
Image illustrative de l'article Plan-les-Ouates
Administration
Pays Drapeau de la Suisse Suisse
Canton Genève
Maire Fabienne Monbaron
NPA 1228
N° OFS 6633
Démographie
Gentilé Plan-les-Ouatiens
Population 10 261 hab. (31 décembre 2013)
Densité 1 751 hab./km2
Géographie
Coordonnées 46° 10′ 00″ N 6° 07′ 00″ E / 46.166682, 6.11665346° 10′ 00″ Nord 6° 07′ 00″ Est / 46.166682, 6.116653  
Altitude 427 m (min. : 399 m) (max. : 477 m)
Superficie 586 ha = 5,86 km2
Divers
Langue Français
Localisation

Géolocalisation sur la carte : canton de Genève

Voir sur la carte administrative du Canton de Genève
City locator 14.svg
Plan-les-Ouates

Géolocalisation sur la carte : Suisse

Voir la carte administrative de Suisse
City locator 14.svg
Plan-les-Ouates

Géolocalisation sur la carte : Suisse

Voir la carte topographique de Suisse
City locator 14.svg
Plan-les-Ouates
Liens
Site web www.plan-les-ouates.ch
Sources
Référence population suisse[1]
Référence superficie suisse[2]

Plan-les-Ouates est une commune suisse du canton de Genève. Elle est, depuis le 22 décembre 2010, la 12e ville de ce canton, avec 10 007 habitants[3].

Toponymie[modifier | modifier le code]

Son nom aurait comme origine l’eau, de par sa racine gothique wato ou gwatt.

Géographie[modifier | modifier le code]

Selon l'Office fédéral de la statistique, Plan-les-Ouates mesure 5,86 km2[2]. 51,5 % de cette superficie correspond à des surfaces d'habitat ou d'infrastructure, 44,4 % à des surfaces agricoles, 3,6 % à des surfaces boisées et 0,5 % à des surfaces improductives.

La commune comprend les localités de Plan-les-Ouates, Arare, Saconnex-d'Arve et La Chapelle. Elle est limitrophe de Lancy, Veyrier, Troinex, Bardonnex, Perly-Certoux, Confignon et Onex.

Histoire[modifier | modifier le code]

Genevoise depuis 1816, la région faisait partie de la commune de Compesières qui loua à l’État de Genève la plaine des Ouates pour y établir le camp des milices. C’est ainsi que la Plaine accueillit, de 1819 à 1875, les hommes accomplissant leurs exercices militaires.

C’est le 16 juin 1851 que Plan-les-Ouates, de par sa volonté d’indépendance, fut séparée de la commune de Compesières par décision du Conseil d’État. La nouvelle commune du « haut » comprenait Bardonnex, Charrot, Landecy et Evordes, celle du « bas » regroupait Arare, Saconnex-d'Arve et Plan-les-Ouates, la commune indépendante de Plan-les-Ouates est née le 1er juillet 1851.

Du village de quelque 3 500 âmes en 1970, Plan-les-Ouates est devenue une commune suburbaine de plus de 9 000 habitants. D’origine agricole, la commue a vu de nombreuses industries s’implanter sur la partie maraîchère de son territoire pour donner naissance à une zone industrielle (ZIPLO).

Suite à l'arrivée importante de l'industrie horlogère ces dernières années, le nom a été détourné de façon humoristique en « Plan-les-Watch »[4],[5].

La commune célèbre le Feuillu, une fête printanière[6].

Démographie[modifier | modifier le code]

Selon l'Office fédéral de la statistique, Plan-les-Ouates compte 10 261 habitants fin 2013[1]. Sa densité de population atteint 1 751 hab./km2.

Le graphique suivant résume l'évolution de la population de Plan-les-Ouates entre 1850 et 2008[7] :

Armoiries[modifier | modifier le code]

Ses armoiries rappellent son ancienne union avec Compesières (la Croix de Malte) qui fait référence aux combats victorieux des Genevois contre les troupes du Duc de Savoie, en juin 1589, et aux camps des milices du XIXe siècle (l'épée).

Jumelages[modifier | modifier le code]

Entreprises[modifier | modifier le code]

Arts graphiques[modifier | modifier le code]

Horlogerie[modifier | modifier le code]

Rolex - Plan-les-Ouates.

Autres[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. a et b « Population résidante permanente et non permanente selon les niveaux géographiques institutionnels, le sexe, l'état civil et le lieu de naissance », sur Office fédéral de la statistique.
  2. a et b « Statistique de la superficie 2004/09 : Données communales », sur Office fédéral de la Statistique (consulté le 23 septembre 2010)
  3. 10'000 habitants à Plan-les-Ouates !, site plan-les-ouates.ch consulté le 29 décembre 2010.
  4. « Manufacture et architecture, une conjugaison réussie », Le Journal de la Haute Horlogerie
  5. « Patek Philippe et l’Oréal: l’accord parfait à Genève », WorldTempus
  6. « La tradition de la Fête du Feuillu  », sur le site officiel de la commune de Plan-les-Ouates.
  7. [zip] « Evolution de la population des communes 1850-2000 », sur Office fédéral de la statistique (consulté le 13/01/2009)
Plan-les-Ouates

Sur les autres projets Wikimedia :