Aarau

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Aarau
Blason de Aarau
Héraldique
Vue de la vieille ville d'Aarau
Vue de la vieille ville d'Aarau
Administration
Pays Drapeau de la Suisse Suisse
Canton Argovie
District Aarau
Localité(s) et communes limitrophes
(voir carte)
Localités :
Rohr
Communes limitrophes :
Biberstein, Rupperswil, Küttigen, Buchs, Suhr, Unterentfelden, Eppenberg-Wöschnau, Erlinsbach
Maire Marcel Guignard
Code postal 5000 Aarau
5032 Rohr
N° OFS 4001
Démographie
Gentilé Aarauer
Population 20 043 hab. (31 décembre 2011)
Densité 1 626 hab./km2
Géographie
Coordonnées 47° 24′ N 8° 03′ E / 47.4, 8.05 ()47° 24′ Nord 8° 03′ Est / 47.4, 8.05 ()  
Altitude 381 m
Superficie 1 233 ha = 12,33 km2
Divers
Langue Allemand
Localisation

Géolocalisation sur la carte : canton d'Argovie

Voir sur la carte administrative du Canton d'Argovie
City locator 14.svg
Aarau

Géolocalisation sur la carte : Suisse

Voir la carte administrative de Suisse
City locator 14.svg
Aarau

Géolocalisation sur la carte : Suisse

Voir la carte topographique de Suisse
City locator 14.svg
Aarau
Liens
Site web www.aarau.ch
Sources
Référence population suisse[1]
Référence superficie suisse[2]

Aarau est une commune suisse, capitale du canton d'Argovie, et chef-lieu du district du même nom.

Géographie[modifier | modifier le code]

Selon l'Office fédéral de la statistique, Aarau mesure 12,33 km2[2].

La ville est située sur la rive droite de l’Aar, au pied sud du Jura.

La frontière urbaine occidentale est adossée au canton de Soleure. Wettingen (20 230 habitants) et Baden (18 404 habitants).

Démographie[modifier | modifier le code]

Selon l'Office fédéral de la statistique, Aarau compte 20 043 habitants fin 2011[1]. Sa densité de population atteint 1 625,5 hab./km2.

L’agglomération d’Aarau compte 70 000 habitants, c'est la plus grande ville du canton.

Histoire[modifier | modifier le code]

À l'endroit où se trouve aujourd'hui la ville d'Aarau, l'Aar se séparait jadis en plusieurs bras. La rivière pouvait y être franchie aisément et on y trouvait déjà un pont au début du Moyen Âge. À l'aube du XIIe siècle, les comtes de Lenzburg firent construire une tour pour permettre la garde du pont sur l’Aar. Il s'agit de l'actuel «Schlössli», qui se trouve au nord de la vieille ville.

La ville d'Aarau est fondée entre 1240 et 1248 par le comte Hartmann IV de Kibourg. Trente ans plus tard, la localité passe aux Habsbourg et en 1283, Rodolphe de Habsbourg élève Aarau au rang de ville.

En 1415, Aarau, ainsi que d'autres villes argoviennes, est conquise par Berne et demeure sous la souveraineté bernoise.

En 1798, sous la conduite du parti radical, partisan des idées de la Révolution française, l'Argovie se libère de la tutelle bernoise.

Le , 121 députés des cantons Aargau, Bâle, Berne, Fribourg, Léman (Vaud), Lucerne, Oberland (bernois), Schaffhouse, Soleure et Zürich se réunissent à Aarau pour proclamer la République helvétique, dont elle devient la capitale.

Aarau devient le chef-lieu du canton d'Argovie en 1803.

La commune de Rohr a intégré la commune d'Aarau le .

Ancienne place forte, Aarau a gardé son caractère médiéval.

Économie[modifier | modifier le code]

Le plus grand employeur de la ville d’Aarau est l'administration cantonale. De nombreuses entreprises sont installées à Aarau et dans la région. Elles offrent plus de 23 000 emplois, soit davantage que la population résidente.

Curiosités[modifier | modifier le code]

Des pignons peints typiques

Parmi les monuments et curiosités figure l'église principale, la vieille ville avec les maisons bourgeoises qui appartiennent au style gothique tardif et leurs pignons peints très typiques, le musée municipal «au petit château» et la banlieue dite de «Laurenz» qui présente, datant de l'époque classique suisse, un ensemble de rues particulièrement larges et spacieuses.

Transport[modifier | modifier le code]

Sport[modifier | modifier le code]

Le FC Aarau joue dans la Super league de football.

Annexes[modifier | modifier le code]

Personnalités[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b « Bilan de la population résidante permanente (total) selon les districts et les communes, en 2011 », sur Office de la Statistique du Canton d'Argovie (consulté le 30 mars 2012)
  2. a et b « Statistique de la superficie 2004/09 : Données communales », sur Office fédéral de la Statistique (consulté le 23 septembre 2010)

Article connexe[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :