Aïre

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Aire.
Aïre
Localité suisse
Administration
Pays Drapeau de la Suisse Suisse
Canton Genève
Commune Vernier et Genève
Géographie
Coordonnées 46° 11′ 56″ N 6° 06′ 07″ E / 46.198917, 6.10180646° 11′ 56″ Nord 6° 06′ 07″ Est / 46.198917, 6.101806  
Altitude 405 m
Divers
Langue français
Localisation

Géolocalisation sur la carte : canton de Genève

Voir sur la carte administrative du Canton de Genève
City locator 14.svg
Aïre

Géolocalisation sur la carte : Suisse

Voir la carte administrative de Suisse
City locator 14.svg
Aïre

Géolocalisation sur la carte : Suisse

Voir la carte topographique de Suisse
City locator 14.svg
Aïre
Sources
Référence population suisse[1]
Référence superficie suisse[2]

Aïre est une localité située à cheval sur le territoire des communes suisses de Vernier et Genève. Il se trouve dans un méandre du Rhône, d'où le terme de « presqu'île » d'Aïre donné par ses habitants.

Étymologie[modifier | modifier le code]

Le terme « Aïre » vient vraisemblablement de l'aire, en latin aera, qui désigne soit l'emplacement de battage des céréales, soit l'aira, ou canche, qui est une graminée fréquente sur les sols marneux et sablonneux, tel Aïre.

Histoire[modifier | modifier le code]

Situé sur un promontoire de la rive droite du Rhône, le site est occupé dès l'âge du bronze. Au Moyen Âge, la plupart des terres d'Aïre appartiennent au prieuré de Saint-Jean qui y prélève la dîme. Aïre relève alors de la paroisse de Saint-Gervais puis est rattaché à la paroisse réformée de Vernier, en 1536, elle-même annexe de celle de Meyrin.

Château d'Aïre vu depuis le chemin du bord du Rhône.

Dès lors, le sort d'Aïre se confond avec celui de Vernier qui devient une commune genevoise en 1816. Aïre compte des domaines agricoles sous l'Ancien Régime, quelques orpailleurs exploitant des concessions sur le Rhône.

Les années 1930 voient s'édifier les maisons du « coin de terre » pour les familles modestes ainsi que le pont Butin qui relie Aïre au Petit-Lancy situé de l'autre côté du Rhône. La cité-jardin (1923-1924), quartier ouvrier de petites maisons avec jardin, se trouve aujourd'hui sur le territoire de la ville de Genève.

Une usine d'épuration est mise en service en 1967 alors que la cité du Lignon voit le jour durant cette même période au nord-ouest d'Aïre.

En 2005, Aïre compte 2 239 habitants, représentant un peu plus de 7 % de la population de Vernier. Ce chiffre est en forte augmentation depuis 1990. Les logements sont majoritairement des villas[3].

Personnalités liées à Aïre[modifier | modifier le code]

  • Le dessinateur suisse Zep, créateur de Titeuf, habite la localité[4].

Notes et références[modifier | modifier le code]

Sources[modifier | modifier le code]

  • Martine Piguet, « Aïre » dans le Dictionnaire historique de la Suisse en ligne, version du 11 février 2005.
  • Henri Golay, Recherches historiques sur Vernier et le Pays de Gex, Mairie de Vernier, 1931
  • Pierre Pittard, Profil de Vernier, Mairie de Vernier, 1975