La Neuveville

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Laneuveville.
La Neuveville
Blason de La Neuveville
Héraldique
La ville, vue du vignoble la surplombant.
La ville, vue du vignoble la surplombant.
Administration
Pays Drapeau de la Suisse Suisse
Canton Berne
Arrondissement Jura bernois
Localité(s) et communes limitrophes
(voir carte)
Localités :
Chavannes(Allemand:Schafis)
Communes limitrophes :
Ligerz, Prêles, Lignières, Le Landeron
Maire Roland Matti (PLR)
Code postal 2520
N° OFS 0723
Démographie
Gentilé Les Neuvevillois
Population 3 611 hab. (31 décembre 2013)
Densité 529 hab./km2
Géographie
Coordonnées 47° 04′ 00″ N 7° 06′ 00″ E / 47.0666666667, 7.147° 04′ 00″ Nord 7° 06′ 00″ Est / 47.0666666667, 7.1  
Altitude 434 m
Superficie 682 ha = 6,82 km2
Divers
Langue Français
Localisation

Géolocalisation sur la carte : canton de Berne

Voir sur la carte administrative du Canton de Berne
City locator 14.svg
La Neuveville

Géolocalisation sur la carte : Suisse

Voir la carte administrative de Suisse
City locator 14.svg
La Neuveville

Géolocalisation sur la carte : Suisse

Voir la carte topographique de Suisse
City locator 14.svg
La Neuveville
Liens
Site web www.laneuveville.ch
Sources
Référence population suisse[1]
Référence superficie suisse[2]

La Neuveville est une commune suisse du canton de Berne, située dans l'arrondissement administratif du Jura bernois.

Bien que La Neuveville ne compte qu'environ 3 700 habitants, ce petit village médiéval jouit d'un statut de ville grâce à l'accord sur les vieilles villes (Stadtrecht)[réf. souhaitée].

La Neuveville est située aux abords du Lac de Bienne, et au pied du Chasseral.

Histoire[modifier | modifier le code]

De 1797 à 1815, La Neuveville a fait partie de la France, au sein du département du Mont-Terrible, puis, à partir de 1800, du département du Haut-Rhin, auquel le département du Mont-Terrible fut rattaché. Par décision du congrès de Vienne, le territoire de l’ancien évêché de Bâle fut attribué au canton de Berne, en 1815.

Politique[modifier | modifier le code]

La Neuveville (en allemand Neuenstadt) est le siège du Conseil du Jura bernois, premier parlement régional de Suisse. Cet organe est destiné à traiter certaines affaires (notamment liées à la culture et à l'instruction publique) relatives au Jura bernois, la région francophone du Canton de Berne. Ses 24 membres sont élus par la population du Jura bernois pour une législature de quatre ans.

Transports[modifier | modifier le code]

Monuments[modifier | modifier le code]

  • Le château du Schlossberg, construit de 1283 à 1288 par le prince-évêque de Bâle.
  • Les murs de la ville.
  • Les tours de défense militaires.
  • La Blanche-Église, construite au VIIe siècle. Fresques datant des XIVe et XVe siècles. Rénovée en 1984.
  • L’hôtel de ville, qui abrite les collections du Musée d’histoire.
  • Le musée de la vigne du Lac de Bienne à Chavannes.
  • La maison de Gléresse (actuelle préfecture).
  • Les Épancheurs, centre culturel rénové en 1995, salle de cinéma ou de théâtre de 181 places.

Tourisme[modifier | modifier le code]

  • La plage
  • Le port de plaisance
  • La vieille ville

Culture[modifier | modifier le code]

  • Cinéma de La Neuveville, situé dans le bâtiment des Epancheurs
  • Café théâtre de la Tour de Rive, dans l'ancien Temple
  • SWISSPIRIT - véhicule solaire
  • Musée d'histoire de La Neuveville

Manifestations[modifier | modifier le code]

  • Animations de la zone piétonne, en été
  • Tournoi A6 du F.C. LNL, mi-juin
  • Cinéma open-air, à la Plage de La Neuveville au mois de juillet
  • Fête du vin, le 2e week-end du mois de septembre
  • Course des Pavés, organisée par la FSG La Neuveville le dernier week-end de novembre

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Population résidante permanente et non permanente selon les niveaux géographiques institutionnels, le sexe, l'état civil et le lieu de naissance », sur Office fédéral de la Statistique.
  2. « Statistique de la superficie 2004/09 : Données communales », sur Office fédéral de la Statistique (consulté le 23 septembre 2010)