Pully

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur les redirections Cet article concerne la ville de Suisse. Pour les autres significations, voir Pully (homonymie).
Pully
Blason de Pully
Héraldique
Vue de Pully depuis le lac Léman
Vue de Pully depuis le lac Léman
Administration
Pays Drapeau de la Suisse Suisse
Canton Vaud
District Lavaux-Oron
Localité(s) et communes limitrophes
(voir carte)
Localités :
Les Monts-de-Pully, Trois Chasseurs
Communes limitrophes :
Lausanne, Savigny, Belmont-sur-Lausanne, Paudex
Syndic Gil Reichen
Code postal 1009 Pully
1068 Les Monts-de-Pully
N° OFS 5590
Démographie
Gentilé Pulliérans[1]
Population 17 336 hab. (31 décembre 2011)
Densité 2 963 hab./km2
Géographie
Coordonnées 46° 30′ 36″ N 6° 39′ 43″ E / 46.51, 6.662 ()46° 30′ 36″ Nord 6° 39′ 43″ Est / 46.51, 6.662 ()  
Altitude Min. 375 m – Max. 800[2] m
Superficie 585 ha = 5,85 km2
Divers
Langue Français
Localisation

Géolocalisation sur la carte : canton de Vaud

Voir sur la carte administrative du Canton de Vaud
City locator 14.svg
Pully

Géolocalisation sur la carte : Suisse

Voir la carte administrative de Suisse
City locator 14.svg
Pully

Géolocalisation sur la carte : Suisse

Voir la carte topographique de Suisse
City locator 14.svg
Pully
Liens
Site web www.pully.ch
Sources
Référence population suisse[3].
Référence superficie suisse[4]

Pully est une commune suisse du canton de Vaud, située dans le district de Lavaux-Oron.

Géographie[modifier | modifier le code]

La ville de Pully est située au bord du lac Léman, à l'est de Lausanne. L'altitude de Pully varie de 375 m à 800 m (Mont-de-Pully). Deux rivières délimitent en partie Pully, La Vuachère avec Lausanne et La Paudèze avec Paudex.

Pully est l'une des rares villes de Suisse avec notamment Lutry, Granges, Interlaken à posséder sur son territoire deux gares des Chemins de fer fédéraux suisses (CFF). En direction de l'est, l'une (« Pully-Nord ») va en direction des villes du Plateau suisse (Fribourg, Berne, Zurich) et l'autre (« Pully ») va en direction des villes du bord du Lac Léman (Vevey, Montreux) et le canton du Valais. Vers l'ouest, ces deux lignes se rejoignent à Lausanne.

Normes climatologiques Pully (456 m)
Mois jan. fév. mars avril mai juin jui. août sep. oct. nov. déc. année
Température minimale moyenne (°C) 2,2 3 6,6 10 14,4 17,8 20,3 19,7 15,8 11,6 6,1 3,2 10,9
Température maximale moyenne (°C) 4,4 5,6 10,1 14 18,7 22,4 25 24,4 19,8 14,6 8,6 5,3 14,4
Précipitations (mm) 77 67 78 87 117 112 92 110 114 113 93 92 1 153
dont neige (cm) 10,9 14,3 1,6 0,2 0 0 0 0 0 0 1,1 7 35,1
Nombre de jours avec précipitations 10,1 8,8 10,2 9,8 12,1 10,4 9 9,5 8,8 10,1 10,2 10,7 119,7
Humidité relative (%) 78 73 68 66 67 66 65 68 73 78 78 78 72
Nombre de jours avec neige 2,9 2,9 1,3 0,1 0,9 0 0 0 0 1,2 0,8 1,9 9,8
Source : www.meteosuisse.ch (1981-2010)
Diagramme climatique
J F M A M J J A S O N D
 
 
 
4.4
2.2
77
 
 
 
5.6
3
67
 
 
 
10.1
6.6
78
 
 
 
14
10
87
 
 
 
18.7
14.4
117
 
 
 
22.4
17.8
112
 
 
 
25
20.3
92
 
 
 
24.4
19.7
110
 
 
 
19.8
15.8
114
 
 
 
14.6
11.6
113
 
 
 
8.6
6.1
93
 
 
 
5.3
3.2
92
Moyennes : • Temp. maxi et mini °CPrécipitation mm

Histoire[modifier | modifier le code]

De la préhistoire au XXIe siècle, Pully n’a cessé d’être habitée depuis que l’homme de Chamblandes de l’époque néolithique y a établi ses quartiers : les archéologues ont découvert à Chamblandes le plus important ensemble de tombes de l'époque néolithique connu à ce jour en Suisse.

Plus tard, ce sont les romains qui marqueront leur passage, en particulier un dénommé Pollius qui aurait donné son patronyme à Pully. Les vestiges d'une villa romaine censée lui avoir appartenu sont encore visibles, et constituent la principale attraction du musée romain de Pully[5].

De village de vignerons, de pêcheurs et d'agriculteurs, Pully, ayant « éclaté » entre 1950 et 1970, est devenu une ville de 16 000 habitants. La construction de nombreux immeubles résidentiels en fait une espèce de « banlieue » résidentielle chic de Lausanne.

Nombre de personnalités, peintres, romanciers, musiciens, hommes de sciences et poètes y ont vécu et contribué au rayonnement de la ville : le poète et écrivain Charles-Ferdinand Ramuz tout comme l'auteur dramatique Jean Anouilh, le musicologue Paul-André Gaillard[6] et le compositeur montagnard Émile Blanchet, le cinéaste Henri Verneuil, le peintre Raoul Domenjoz, le philosophe Arnold Reymond, le général Henri Guisan, le vigneron et dramaturge Edouard Borgeaud, le politologue et historien Pierre du Bois de Dunilac, et bien d'autres encore.

Personnalités[modifier | modifier le code]

Culture[modifier | modifier le code]

La villa romaine du Prieuré et ses peintures murales ainsi que les jardins de la villa Eupalinos sont inscrits comme biens culturels d'importance nationale[8]. La commune comte également un musée consacré à la présentation de l’art visuel régional et offrant une collection relative à l’œuvre de Charles-Ferdinand Ramuz, ainsi qu'un théâtre, créé en 1979 et baptisé « l'Octogone » qui accueille, à résidence, la compagnie de danse contemporaine Lingua .

Écoles[modifier | modifier le code]

Écoles publiques[modifier | modifier le code]

  • Collège Chantemerle, Accueil les élèves de 1CIN à cyp 2/2.
  • Collège de Chamblandes, à ne pas confondre avec le gymnase du même nom, accueille les élèves de la 1re année enfantine à la 4e année primaire.
  • Collège Principal qui accueille la majorité du CYT de Pully.
  • Collège des Alpes, inauguré en 2002, il accueille quatre classes de 7e VSB mais aussi deux classes de 5e, deux de 6e, une classes de CYP 2 (la classe de CYP2 a été supprimée ici avec sa dernière classe en 2009) ainsi qu'une école enfantine.
  • Collège Arnold-Reymond, qui sert de collège à la région de Pully, Belmont, Paudex, Lutry, Cully et Grandvaux.
  • Gymnase de Chamblandes, un des gymnases de la région lausannoise, qui accueille des étudiants de voie maturité mais aussi de voie générale (diplôme).
  • Collège Pierre d'Arvel, accueille chaque année 3 classes de 5e.
  • Collège Annexe-Ouest, rénové en 2009 pour cause de poussière d'amiante découvert dans le collège. Qui accueille les élèves de 1re enfantine à 4e primaire, ce collège comporte aussi une piscine publique.

Colonie de vacances[modifier | modifier le code]

En 1962, la commune de Pully prit l'initiative de construire un chalet aux Mosses[9]. Les écoliers puillérans à partir de dix ans passent leurs colonies de vacances en été ou en hiver, au chalet des Mosses, appelé auparavant Home-école des Mosses. Ce chalet a été dirigé pendant 30 ans, de 1980 à 2010 par Fernand Pasquier, surnommé Fernand des Mosses par les petits Puillérans, personnage haut en couleur qui aura vu défiler de 25 000 à 30 000 enfants durant sa carrière[10]. Depuis juillet 2010, le directeur du chalet est Alexandre Deslex.

Écoles privées[modifier | modifier le code]

  • Collège Champittet, une école privée internationale.
  • École Club Alpha : école privée bilingue (français-anglais), garderie éducative, classes enfantines et primaires. Activités de vacances ouvertes à tous les enfants.

Festivals[modifier | modifier le code]

Jumelage[modifier | modifier le code]

Autres[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Annuaire de l'Union des Communes vaudoises » (consulté le 13 juin 2010)
  2. « Site officiel de Pully » (consulté le 13 juin 2010)
  3. « Population résidante permanente et non permanente selon la région, le sexe, le lieu de naissance et l'état civil, en 2011 », sur Office fédéral de la Statistique (consulté le 28 septembre 2012)
  4. « Statistique de la superficie 2004/09 : Données communales », sur Office fédéral de la Statistique (consulté le 23 septembre 2010)
  5. Site internet de la villa romaine : http://www.patrimoine.vd.ch/archeologie/villa-romaine-de-pully/larcheologie-de-la-villa/
  6. A vécu au 37, Quai du Général-Guisan.
  7. Francine Brunschwig : « Brusque décès de Pierre du Bois – Hommage. Le Pulliéran, spécialiste de l’histoire suisse et européenne, était professeur à l’Institut des Hautes Etudes Internationales de Genève. [...] Neuchâtelois d’origine, Pierre du Bois a grandi à Pully ».
  8. Inventaire suisse des biens culturels d'importance nationale, canton de Vaud.
  9. [1]
  10. « Fernand Pasquier, la page tournée », Le Régional, n° 530, du 8 au 15 septembre 2010.
  11. http://www.fornoise.ch/
  12. André Schmutz, section « Du Moyen Age au XXe siècle » de l'article « Pully », dans le Dictionnaire historique de la Suisse en ligne (consulté le 22 janvier 2011).

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :