Roger Hanin

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Roger Hanin

Description de cette image, également commentée ci-après

Roger Hanin au festival de Cannes 1997

Nom de naissance Roger Jacob Lévy
Surnom Antoine Flachot
Le nouveau Gorille
Naissance 20 octobre 1925 (88 ans)
Alger, Algérie
Nationalité France Française
Profession Acteur
Films notables Le Grand Carnaval
Le Coup de sirocco
Le Grand Pardon
Séries notables Navarro

Roger Jacob Lévy, dit Roger Hanin, né le 20 octobre 1925 à Alger, est un acteur, réalisateur et écrivain français.

Biographie[modifier | modifier le code]

Roger Hanin est né au sein d'une famille modeste dans la basse casbah d'Alger[1] où il grandit rue Marengo avant que sa famille ne s'installe à Bab El Oued[2]. Son grand-père était rabbin et son père, fonctionnaire des PTT. Renvoyé du lycée à cause des lois antisémites de Vichy qui imposent un numerus clausus en Algérie pour les élèves juifs dès 1941[3], il devient engagé volontaire dans l'aviation en 1944. Roger Hanin se définit lui-même ainsi : « Mon vrai nom, c'est Lévy. Mon père s'appelle Joseph Lévy. Ma mère Victorine Hanin. À l'origine, c'était Ben Hanine. C'est une fille Azoulay. Je suis 100 % kasher sur le plan génétique. Je suis fils de communiste et petit-fils de rabbin. Je me sens très juif. »[4] Néanmoins, il s'est converti au catholicisme à l'occasion de son mariage ; ce qu'il n'a jamais démenti et même rappelé lors d'un long entretien au Monde dans les années 1990.

Beau-frère par alliance de François Mitterrand par son mariage avec Christine Gouze-Rénal, sœur de Danielle Mitterrand, il est surnommé par certains « le beauf ». Il fut l'un des intimes du président de la République (qui fut d'ailleurs témoin à son mariage).

Il est membre du comité d'honneur de l'Association pour le droit de mourir dans la dignité (ADMD)[5], et cosigne en 2009 un texte réclamant la dépénalisation de l'euthanasie[6].

En novembre 2009 il est victime d'un accident vasculaire cérébral (AVC) en pleine rue[7]. Roger Hanin est, selon Le Parisien du 13 janvier 2013, placé sous curatelle de sa fille, Isabelle[8].

Cinéma et télévision[modifier | modifier le code]

Les années 1980 sont marquées par son retour sur scène en tant qu'acteur et mettent fin à sa traversée du désert. Grâce à Alexandre Arcady et des films comme Le Grand Pardon ou Le Coup de sirocco, il a pu donner toute la mesure de son « identité pied-noir » et entrer en bonne place dans le box-office.

C'est dans les années 1980, après l'élection de François Mitterrand, que Roger Hanin se refait une santé cinématographique. Lui qui ne faisait jusque-là que des seconds rôles se voit confier des rôles sur mesure, comme celui du commissaire Navarro créé de toutes pièces par un ami de François Mitterrand. Ce sera son rôle le plus célèbre. Le premier épisode de cette série télévisée date d'octobre 1989 sur TF1. Le dernier tournage a eu lieu vendredi 31 octobre 2008. Il percevait trois millions de francs pour chaque épisode, record jamais égalé pour la télévision française[9].

Le 1er novembre 2008, Roger Hanin annonce sur l'antenne de RTL qu'il met un terme à sa carrière d'acteur[10] : « Je ne tournerai plus, je ne veux plus être acteur », a déclaré le comédien. « Il n'y a ni amertume ni nostalgie. J'ai fait mon tour, comme on dit. J'ai terminé. J'ai eu une carrière mirifique au sens littéral du terme. J'ai joué Othello, Macbeth, tous les grands auteurs, Pirandello, Beckett, Claudel, j'ai joué des grands rôles, je ne vais pas me mettre à bégayer. J'ai un grand projet : je vais vivre ! Sortir dans les grands restaurants, faire des voyages, lire, écrire, profiter du pognon que j'ai amassé sans avoir le temps de le dépenser jusqu'à maintenant. J'entre dans l'antichambre du paradis. »

Différend avec Jean-Marie Le Pen[modifier | modifier le code]

Assigné par Jean-Marie Le Pen devant les tribunaux pour diffamation, il s'en va plaider sa propre cause à la barre, et déclare : « Quand M. Le Pen dit qu'il y a trop de journalistes juifs dans l'audiovisuel, ça veut dire qu'il y en a trop, ça veut dire qu'il y en ait moins ? Combien ? Alors, je ne regrette pas d'avoir dit que M. Le Pen est un véritable nazi. Quand on demande à M. Stoléru s'il a la double nationalité, quand on invite au congrès du FN Schoenhuber, quand on fait le jeu de mots « Durafour crématoire », voilà des preuves, à part ma conviction personnelle, que M. Le Pen n'est bel et bien pas un faux nazi[11]. » Roger Hanin sera reconnu coupable d'injure.

Parcours politique[modifier | modifier le code]

Roger Hanin s'est opposé aux dirigeants du Parti socialiste après la mort de l'ancien président et a adhéré au Parti communiste au service duquel il met sa notoriété. Il a déclaré qu'il votera pour le Parti communiste à l'élection présidentielle de 2007. Il a aussi annoncé, le mardi 6 février 2007, qu'il allait voter pour Nicolas Sarkozy au second tour de l'élection présidentielle car c'est « un homme de gauche ».

Filmographie[modifier | modifier le code]

Acteur[modifier | modifier le code]

Cinéma[modifier | modifier le code]

Télévision[modifier | modifier le code]

Séries télévisées
Téléfilms

Réalisateur[modifier | modifier le code]

Voxographie[modifier | modifier le code]

Théâtre[modifier | modifier le code]

Publications[modifier | modifier le code]

Romans[modifier | modifier le code]

  • L'ours en lambeaux, éd. Encre, 1983
  • Le voyage d'Arsène, éd. Grasset, 1985
  • Les gants blancs d'Alexandre, éd. Grasset 1994
  • Les sanglots de la fête, éd. Grasset 1996
  • L'hôtel de la Vieille Lune, éd. Grasset 1998
  • Dentelles, éd. Grasset, 2000
  • Lettre à un ami mystérieux, éd. Grasset, 2001
  • Gustav, éd. Grasset, 2003
  • L'Horizon, éd. Grasset, 2005
  • Loin de Kharkov, éd. Grasset, 2007
  • Carnet de survie, éd. Balland 2009

Théâtre[modifier | modifier le code]

  • Une femme parfaite, éd. L'Avant-scène théâtre, 2004

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Eric Fottorino, Mille et un soleils, éd. Stock, 1995, p. 204.
  2. Le divan d'Henry Chapier, FR3, 28 octobre 1998, extrait en ligne sur le site de l'INA.
  3. cf. Jacques Cantier, Algérie sous le régime de Vichy, éd. Odile Jacob, 2013, p. 133 ; Claude Singer, Vichy, l’Université et le juifs, éd. Belles Lettres, 1992, pp. 167-168 ; Roger Hanin, L'Ours en lambeaux, éd. Encre, 1983, pp. 12-13
  4. Actualité juive, 4 décembre 1987
  5. Page « Comité d'honneur », sur le site de l'ADMD.
  6. Un médecin plaide pour la liberté de choisir sa mort dans un livre Le Nouvel Observateur, 18 février 2009
  7. Roger Hanin : hospitalisé une semaine pour son AVC Voici, 15 novembre 2009
  8. « Justice : Roger Hanin réclame de l'argent aux fils de François Mitterrand », Le Parisien, 13 janvier 2013.
  9. Hermance Murgue, « Navarro plus riche que Julie Lescaut », article du 15 avril 2013 sur L'Express.fr, consulté le 24 juin 2013.
  10. La Liberté.ch
  11. Dailymotion.com

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :