Louis Daquin

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Daquin.

Louis Daquin

Naissance 20 mai 1908
Calais, France
Nationalité Flag of France.svg Française
Décès 2 octobre 1980 (à 72 ans)
Paris, France
Profession réalisateur, scénariste

Louis Daquin est un réalisateur et scénariste français, né le 20 mai 1908 à Calais, et mort le 2 octobre 1980 à Paris.

Biographie[modifier | modifier le code]

Diplômé de HEC, après avoir été journaliste, rédacteur publicitaire aux usines Renault, et s'être essayé à l'écriture théâtrale, Louis Daquin devient assistant réalisateur en 1932 ; il travaille notamment avec Fedor Ozep, Pierre Chenal, Julien Duvivier, Abel Gance et surtout Jean Grémillon. Il signe sa première réalisation en 1938 avec la version française du film de Gerhard Lamprecht Le Joueur. Il réalise plusieurs longs-métrages pendant l'Occupation, alors qu'il est engagé dans la Résistance avec le Parti communiste français, pour le compte duquel il tourne un court-métrage après la Libération. Malgré quelques films remarqués, Louis Daquin rencontre de grandes difficultés à partir des années 1950 pour financer ses projets.

Il a exercé plusieurs fonctions au cours de sa carrière : secrétaire général du Comité de libération du cinéma en 1944, cofondateur de la Coopérative générale du cinéma français[1], secrétaire général du Syndicat des techniciens du film CGT de 1945 à 1962, directeur des études de l'IDHEC de 1970 à 1977 et président de la Société des réalisateurs de films (SRF) de 1977 à 1978.

En 1941 il avait écrit un roman policier sous le pseudonyme de Lewis MacDakin.

Louis Daquin était marié avec la comédienne Clara Gansard et était le père naturel du militant trotskiste Michel Recanati[2].

Il existe une rue Louis-Daquin à Oissel (Seine-Maritime). Le cinéma municipal du Blanc-Mesnil (Seine-Saint-Denis) porte son nom. La salle de spectacle de La Ricamarie (Loire) s'appelle la salle Louis-Daquin.

Filmographie[modifier | modifier le code]

Réalisateur[modifier | modifier le code]

Scénariste[modifier | modifier le code]

Acteur[modifier | modifier le code]

Directeur de production[modifier | modifier le code]

Théâtre[modifier | modifier le code]

Dramaturge
  • Pat (1932),
  • Les Crapauds (1934)
Metteur en scène

Publications[modifier | modifier le code]

  • Le Cinéma, notre métier, Éditeurs Français Réunis, 1960
  • On ne tait pas ses silences, Éditeurs Français Réunis, 1980

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. La Coopérative générale sur IMDB
  2. La défaite dépasse toutes nos espérances, autobiographie de Romain Goupil, Plon (2006) ISBN 978-2-259-20434-7
  3. Film interdit par la censure en 1949

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Jean-Pierre Bertin-Maghit, Le Cinéma sous l'occupation : le Monde du cinéma français de 1940 à 1946, Olivier Orban, 1989 (ISBN 2855654912 et 9782855654911)

Liens externes[modifier | modifier le code]