Navarro

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Navarro (homonymie).

Navarro

Titre original Navarro
Genre Série policière
Création Pierre Grimblat
Tito Topin
Production Pierre Grimblat jusqu'en 1997
Jean-Luc Azoulay à partir de 1999
Musique Serge Perathoner
et Jannick Top
Pays d'origine Drapeau de la France France
Chaîne d'origine TF1
Nb. de saisons 18
Nb. d'épisodes 108 + 1 hors série
Durée 90 minutes
Diff. originale 26 octobre 198919 avril 2007

Navarro est une série télévisée française en 108 épisodes de 90 minutes, créée par Pierre Grimblat et Tito Topin, diffusée entre le 26 octobre 1989 et le 19 avril 2007 sur TF1 puis rediffusée sur TMC, Jimmy, 13e rue et depuis le 5 novembre 2012 sur D8[1].

Synopsis[modifier | modifier le code]

Cette série met en scène les enquêtes d'Antoine Navarro, commissaire de police à Paris. Il élève seul sa fille Yolande.

Distribution[modifier | modifier le code]

Invités célèbres[modifier | modifier le code]

Générique de la série[modifier | modifier le code]

Le générique Navarro Blues est interprété par Zabu. À la suite d'un différend avec le chanteur et la maison de production de la série, la chanson est interprétée jusqu'à la fin de la série par Herbert Léonard[2].

Épisodes[modifier | modifier le code]

Première saison (1989)[modifier | modifier le code]

1. Folies de flic : Pierre Coulomb, un tout jeune inspecteur, est rattaché à la brigade Navarro. Ce n'est pas un hasard, car le jeune homme vient de sortir le premier de l'école avec une mention spéciale pour ses dons de tireur d'élite. De plus, il est le fils de celui qui fut le meilleur ami de Navarro : un inspecteur abattu en service, un meurtre commandé une quinzaine d'années plus tôt.

2. Un rouleau ne fait pas le printemps : une série de crimes frappe la communauté chinoise de Paris. Marie, une "boat-people" que Navarro a jadis sauvée de la misère, le met en rapport avec les "parrains" chinois qui lui laissent entendre que les agressions pourraient largement dépasser les stricts rackets habituels. Entre-temps, la police a retrouvé, après une fusillade, le corps d'un homme blanc dans la chambre froide de Marie. Il s'agirait, d'après le rapport d'autopsie, d'un Américain.

3. La fille d'André : le commissaire Navarro a des soucis : sa fille Yolande a volé la montre d'une camarade de classe. Il doit donc se rendre à l'école pour tenter une mission de conciliation avec les parents de l'élève volée. En chemin, il est suivi par André. C'est un de ses vieux amis qui n'ose pas l'aborder. Lui aussi a une fille qui lui pose des problèmes. Elle fréquente des malfaiteurs sur le point de faire un casse.

Deuxième saison (1990)[modifier | modifier le code]

1. Fils de périph : Gardel, un écrivain engagé, est retrouvé assassiné chez lui. On lui a coupé les deux pouces. L'enquête de Navarro s'oriente d'abord vers le voisinage de l'écrivain et sur un étrange individu, un écrivain ennemi de toujours de Gardel. Ce dernier haïssait les étrangers, notamment les gitans installés dans leurs caravanes près du boulevard périphérique…

2. Strip show : Une fillette est retrouvée assassinée dans un squat. Personne ne la connaît. Navarro soupçonne très vite Bobby Lo Cicero, le frère de Sammy, empereur de la nuit et du sexe à Paris, d'être mêlé au meurtre. Sammy est un homme d'affaires, une sorte de parrain, qui a toujours étouffé son jeune frère. Pour se sentir valorisé, Bobby se serait-il laissé tenter par les gains faciles mais pourtant prohibés de "son milieu", la prostitution enfantine ? Reste à Navarro de prouver ce qu'il avance, et de convaincre Sammy qui statuera alors sur son sort.

3. Barbès de l'aube à l'aurore : le quartier de Barbès est en feu : coups de main, exactions, incendies se succèdent, ayant pour cible les petits commerces arabes du quartier. Navarro et Barrada enquêtent sur un casse d'épicerie qui a mal tourné. La femme du commerçant qui a été tuée par les voyous était la tante de Barrada.

4. Mauvaises actions : dans une société de courtage, un golden boy s'effondre, victime d'un coup de poignard, en pleine séance de cotations. Pour mener son enquête, Navarro doit fréquenter le milieu de la bourse qu'il ne connaît pas du tout. Un second meurtre est rapidement commis, identique au premier. La seconde victime est l'amant de Muriel, la femme du premier homme assassiné. Mais il ne s'agit pas de crime passionnel. Muriel mène Navarro et ses mulets sur une tout autre piste, celle des opérations illégales qu'exerçaient les deux agents de change…

5. Mort d'une fourmi : Navarro enquête sur la mort d'une "fourmi", un petit passeur de drogue anonyme qu'on a probablement éliminé après s'être aperçu que sa mère travaillait dans la police. Pour Navarro, au-delà de la drogue, c'est un peu à l'un des siens que l'on s'en est pris et il va mettre une hargne toute particulière à faire éclater la vérité et à confondre les coupables. Ceux-ci, des trafiquants de grande envergure, utilisent la façade d'une compagnie de charters pour se livrer à leur trafic. La mort de la première "fourmi" les amène à éliminer successivement tous les maillons de la chaine.

6. Le cimetière des éléphants : un revendeur de drogue pakistanais bien connu des services de police est abattu par un petit dealer. Ce dernier est arrêté et incarcéré après une course-poursuite effrénée. Sur les lieux, Navarro met rapidement un terme à l'enquête. Puis il est averti qu'un corps gît non loin de là. Il s'agit d'un détective véreux, spécialisé dans les divorces, qui constituait des dossiers compromettants sur des clients. Navarro identifie rapidement le premier dossier : il s'agit de celui de sa propre femme, disparue depuis six ans. Elle a pris une nouvelle identité et s'est remariée avec un chirurgien de renom.

Troisième saison (1991)[modifier | modifier le code]

1. Salade russe : Navarro et les mulets sont en "planque" : un proxénète notoire, qui va bientôt passer en jugement, a menacé l'une de ses protégées, Leah, décidée à témoigner contre lui, de l'éliminer avant le procès. Ce soir-là, il pleut et la voisine de palier de Leah lui a emprunté son imperméable. Lorsqu'elle sort, Navarro a juste le temps de voir une voiture foncer sur la jeune femme et la heurter…

2. Samouraï : un clochard est assassiné dans un cinéma de quartier. Stupeur de Navarro et de ses hommes : les vêtements et la mare de sang dans laquelle il baigne ne lui appartiennent pas… Les enquêteurs nagent en plein délire. Ils découvrent qu'il s'agit d'un certain Philippe Van Doren, directeur général de la branche européenne d'une multinationale japonaise, censé être à Tokyo.

3. Billets de sang : Navarro va partir en vacances et a déjà son billet de train en poche. Au moment de quitter le commissariat, il est retenu par le commissaire divisionnaire Waltz qui le charge d'une mission de confiance. Il veut que Navarro infiltre une bande de faux monnayeurs. Leur seul défaut : utiliser du papier trop épais. Autant dire, peu d'éléments pour démarrer une enquête…

4. Le bal des gringos : le métier de policier devient très difficile : on attaque les fourgons cellulaires au lance-roquettes! Triste expérience pour Navarro. Non seulement le prisonnier transféré s'est évadé, mais l'agression a fait un mort, un policier. Cette mort doit être vengée d'autant que l'attaque porte la signature de Bob Calder, un mercenaire français reconverti dans le grand banditisme.

Avec Mapi Galan dans le rôle de Clélia

5. Comme des frères : Navarro est inquiet. Il doit arrêter Franck Vilmino pour l'assassinat d'une jeune femme. Vilmino est l'aîné d'une famille de durs à cuire que le commissaire ne connaît que trop : cela remonte à une vieille histoire de bavure qui a coûté la vie au patriarche de la famille Vilmino. Navarro sait pertinemment que, par cette arrestation, il va au-devant de sérieux problèmes.

6. Méprises d'otages : Yolande, la fille du commissaire Navarro, est en vacances en Suisse. Au cours d'une promenade, elle est enlevée. Waltz prévient Navarro et accepte que Blomet et Auquelin l'accompagnent à Genève. Navarro comprend que l'enlèvement de Yolande ne peut être qu'une méprise.

7. Un mort sans avenir : le cadavre d'un homme est retrouvé dans la chambre d'une prostituée. L'enquête prend très vite fin mais Navarro n'est pas satisfait. Il n'arrive pas à identifier le mort. Aucun papier, aucune marque sur les vêtements, comme si le meurtrier n'avait pas voulu que sa victime soit reconnue. Âgé et très malade, cet homme n'avait a priori rien à faire dans ce genre d'endroit.

8. Les chasse-neige : dans une cité de la banlieue parisienne, plusieurs adolescents décident de se regrouper pour chasser les dealers qui y sévissent. Au cours d'une des opérations "chasse-neiges", deux d'entre eux volent la voiture d'un des trafiquants… et l'argent qu'elle contient! C'est une course contre la mort qu'engage Navarro. Il doit absolument retrouver les deux jeunes gens avant les dealers.

9. À l'ami à la mort : Jérôme Winkler est un vieil ami de Navarro, mais leur amitié n'a pas été sans failles. En effet, Jérôme, à force de vouloir introduire Navarro dans les mouvements de l'Algérie française, lui a attiré beaucoup d'ennuis. Mais Navarro souhaite aider son ami et retrouver son épouse partie du domicile conjugal à la suite d'une dispute.

10. Mort clinique : voilà une histoire qui commence mal pour Auquelin. En effet, le "mulet" est victime d'un échange de coups de feu à la sortie d'un restaurant. il est blessé et Navarro doit le faire conduire à l'hôpital. C'est l'occasion de se pencher sur certaines pratiques qui affectent le monde médical et dont les patients sont loin d'être bénéficiaires.

11. La mariée était en rouge : tout, la rencontre, le mariage, la nuit de noces dans un palace et les tenues de soirée, avait été soigneusement organisé par le sponsor. Mais au petit matin, au lieu d'une jeune femme heureuse, la femme de chambre découvre un cadavre. qu'est-il arrivé pendant cette nuit dont la victime semblait avoir si peur lors des éliminatoires du concours? Blomet, lui aussi candidat, s'interroge!

12. Enlèvement demandé : le gang des voleurs a encore frappé. Navarro et ses mulets sont sur une piste, mais tous les mulets ne sont pas mobilisés. Auquelin se réveille avec une gueule de bois d'enfer et un cadavre de femme dans la malle de sa voiture. Navarro essaie de comprendre et refuse de déclencher contre lui une enquête de l'Inspection Générale des Services.

13. Dans les cordes : un grand boxeur américain est de passage à Paris pour le combat du siècle. Dès son arrivée en France, il est l'objet de menaces et échappe de peu à plusieurs attentats. Chargé de la sécurité du champion, Navarro l'interroge sur son passé, qui semble bien loin d'être aussi net qu'il n'y paraît dans les biographies officielles.

Quatrième saison (1992)[modifier | modifier le code]

1. Le collectionneur : Navarro est sûr d'avoir épinglé le tueur de jeunes femmes brunes qui signe ses crimes en barbouillant ses victimes de peinture rouge. Malheureusement, alors que l'un des suspects a été formellement reconnu par sa dernière victime miraculeusement sauvée, un autre crime est commis et porte la même signature!

2. Le clan des clandestins : chaque année, un contrat est passé entre l'administration policière et un fournisseur d'uniformes. Celui-ci sous-traite avec les ateliers du Sentier, lesquels utilisent de la main-d'œuvre clandestine. Les policiers sont donc chargés de débusquer ceux-là mêmes qui confectionnent leur tenues. Trouvé dans la poche d'un blouson neuf, un message de détresse sera le point de départ de l'enquête.

3. Le dernier casino : un casse vient d'avoir lieu rue Calbon, à Paris. C'est par là que transitait l'argent destiné aux banques suisses. Navarro est chargé de l'enquête. Quelques jours plus tard, les derniers clients du casino de Divonne rentrent à Genève par bateau. Parmi les passagers, Gilbert Pontoise. Ce dernier, qui vient de gagner une petite fortune au jeu, se noie, mais l'argent reste introuvable.

4. Mort d'un témoin : au cours d'un braquage, trois truands tuent de sang froid une diamantaire et sa famille. Le lendemain, Antoine Chemin, petit voyou sans envergure et accessoirement indicateur, est trouvé mort sur le bord d'un trottoir. Pour Navarro et son équipe, les deux affaires sont liées. Au même moment, un homme se présente et affirme avoir été témoin du meurtre. Stéphane Istrati, l'un des coupables, est arrêté.

Cinquième saison (1993)[modifier | modifier le code]

1. L'étoffe de Navarro : braquage spectaculaire : une limousine est attaquée à l'aide d'une grue puis écrasée par une excavatrice. Les occupants sont tués et une valise bourrée d'argent est emportée par les malfrats. Prévenus, les policiers bloqués par ces engins doivent renoncer à la poursuite. Pour Navarro, aucun doute : l'affaire est signée le Grand Boulou, truand récemment échappé de prison par hélicoptère, et connu dans le milieu pour ses méthodes musclées. Toute l'équipe est sur les dents. C'est alors qu'un vieil ami de Navarro vient le trouver : sa fille Jenny est dans le coup…

2. Les enfants de nulle part : les émeutes se multiplient dans une cité de la région parisienne. Les incidents sont provoqués en majorité par des enfants de harkis, pour la plupart au chômage. Navarro et son équipe sillonnent la cité jour et nuit. Un soir, un policier de l'équipe est assassiné dans des circonstances mystérieuses. Navarro place immédiatement en garde à vue le suspect n°1, Rachid, l'idole du secteur…

3. Le voisin du dessus : un homme, le « tueur de Passy », erre dans les quartiers chics de Paris et, le jour comme la nuit, assassine les femmes seules et les dépouille de leur biens. C'est un vieux commissaire à la retraite, Monsieur Lebedeff, qui a découvert le corps de la dernière victime.

4. Le contrat : au commissariat, Navarro reçoit la visite d'une jeune femme qui se présente comme étant Florence Bayeux, une amie de Ginou. Elle demande au commissaire de bien vouloir rencontrer son frère, Alex, qui prépare, paraît-il, le cambriolage d'une banque. Navarro accepte et fixe un rendez-vous dans un entrepôt. Cependant, trop occupé ailleurs, il y envoie son collègue Beaumier, lequel se fait abattre traitreusement à sa place. Il semble qu'un tueur veuille le supprimer. Bientôt les menaces de mort se confirment par téléphone et visent également sa fille…

5. Coupable, je présume ? : une voisine infirmière prévient Navarro qu'une femme a été étranglée au quinzième étage de leur immeuble. Le suspect n°1 est un jeune drogué sans domicile fixe, Cédric, qui rôdait dans les escaliers de la tour au moment du meurtre. Mais cela semble trop simple pour Navarro…

6. L'honneur de Navarro : Navarro a rendez-vous avec Virginie, une jeune journaliste. Alors qu'il attend devant les locaux du journal, la jeune femme est assassinée sous ses yeux.

Sixième saison (1994)[modifier | modifier le code]

1. En suivant la caillera : ils ont 8 à 12 ans et ce sont déjà de vrais durs. C'est d'ailleurs ainsi qu'ils se surnomment : la « caillera », la racaille en verlan. Ils font des passages réguliers au commissariat pour vols d'auto-radios et autres larcins. Que faire, sinon les renvoyer à la rue après un sermon? Gaby, éducateur de la DDASS et ami de Navarro, lutte pour les sortir de là. Il parvient à convaincre Kaffy, l'un des gamins, d'« arrêter le business ». Peu après, Kaffy est abattu, ainsi que Gaby. Navarro soupçonne Freddy Brugel, le caïd de la bande, jeune malfrat de 20 ans qui frime en grosse voiture et fait faire le sale travail par les enfants.

2. Crime de sang : un marchand de tableaux est retrouvé mort, le visage brûlé, dans l'atelier de sculpture sur métaux de sa femme, Laura. Au moment du crime, Laura et les deux enfants du couple, Céline, 12 ans, et Raphaël, 2 ans, étaient présents. Très choqués, ils ne sont pas d'une grande aide pour Navarro. Navarro hésite entre la piste d'un règlement de comptes entre associés ou l'issue d'un conflit familial. Mais bientôt, Céline, la fille aînée du couple, apparaît et déclare que le petit Raphaël est son fils.

3. L'échange : beau coup de filet pour Navarro : il arrête le truand Jacky Kortez alors que celui-ci s'apprêtait à braquer une banque. Mais le lendemain de l'arrestation de Kortez, Auquelin est enlevé. Le mystérieux ravisseur prévient Navarro : si Kortez n'est pas libéré dans les 24 heures, il ne donne pas cher de la vie d'Auquelin.

4. Un visage d'ange : de jeunes touristes, principalement des couples américains, sont sauvagement assassinés par une sorte de Dr Jekyll et M.. Hyde. Sa méthode : la strangulation ponctuée par une morsure qui arrache la chair. Pour traquer "la bête", une jeune femme spécialiste européenne des crimes en série est affectée au service de Navarro : Sylvie Varnier.

5. Froid devant ! : par héritage, Navarro devient propriétaire d'un studio à la Goutte d'or, le quartier black de Paris. Il y fait la connaissance de sa locataire, Sally, une superbe Africaine qui vit de ses charmes. Risquant d'être accusé de proxénétisme, il dénonce son bail. Quelques jours plus tard, on retrouve Sally assassinée chez elle. La dernière personne à l'avoir vue vivante est Navarro…

6. Triste carnaval : Marco Maroni, dit « Marco aux doigts de fée », un ancien bandit assagi devenu paisible cafetier, est attaqué et passé à tabac par trois jeunes voyous masqués. Victime de racket et menacé, il demande à Navarro, une vieille connaissance, d'assurer sa protection. Barrada et Bain-Marie sont placés en planque devant son établissement. Mais, fatigué, Bain-Marie s'endort tandis que Barrada va s'acheter des crêpes et que les agresseurs reviennent. Dans l'attaque qui suit, le fils de Marco, Thomas, 5 ans, est tué. Mis à pied pour n'avoir pu empêcher le meurtre de cet enfant dont il assurait la protection, Bain-Marie tente de retrouver les assassins.

7. Les gens de peu : alors qu'il traque en banlieue Guélize, un gros bonnet de la drogue, et qu'il est sur le point d'aboutir, une maladresse de plus de Blomet et Auquelin fait foirer l'opération. Mais ce faux pas leur permet de découvrir le cadavre d'un certain Christian Coulet locataire d'un immeuble sordide planté au beau milieu d'un terrain vague. Afin de tirer l'affaire Coulet au clair, Navarro doit céder pour un temps l'affaire Guélize à Barrada fraîchement promu commissaire. Le crime est revendiqué par deux, puis trois personnes. Trois, c'est beaucoup pour Navarro qui va vivre une étrange enquête. Mariage blanc, affaire de voisinage : Navarro est troublé. Les locataires de l'immeuble s'acharnent à brouiller les pistes.

Septième saison (1995)[modifier | modifier le code]

1. Fort Navarro : Sarkis, un important truand qui s'était réfugié pendant cinq ans en Uruguay, est de retour et règle d'emblée ses comptes, tuant quatre de ses anciens lieutenants. Pour le coincer, Navarro va rechercher Borelli, un ancien flic aujourd'hui clochardisé sous l'effet de l'alcool. Le jour de la Saint-Sylvestre, Navarro aidé de Borelli arrête enfin Sarkis. Mais bientôt les quatre fils du malfrat, décidés à libérer leur père, prennent le commissariat d'assaut. Tandis que Navarro demande désespérément des renforts, des bombes explosent aux quatre coins de Paris, bloquant la quasi-totalité des forces disponibles, rares en cette soirée de réveillon. Assaillis, les « mulets » de Navarro se retrouvent en situation délicate…

Avec Gilbert Bécaud dans le rôle de Sarkis.

2. Le choix de Navarro : le cadavre d'une jeune prostituée de 18 ans, Florence Gailland, est retrouvé près d'un squat occupé par des gitans. Navarro est chargé de l'enquête. Nino, gitan et amant de la victime, n'arrête pas de lui mentir. Le commissaire qui ne croit pas à la culpabilité du jeune Rom, redoute que Nino ne fasse justice lui-même. Navarro a le choix entre deux pistes. La veille de sa mort, la victime a rencontré Guy, le fils de Lise Mercier, la propriétaire de l'immeuble occupé. Celle-ci, intéressée par la vente lucrative de son bien à des promoteurs, veut à tout prix se débarrasser des squatteurs. Mais il existe une autre piste : une bande de néonazis, crameurs de SDF et tabasseurs de squatteurs. En attendant, Navarro n'accepte toujours pas la puberté de sa fille. Et Borelli est devenu un parfait « mulet ».

Avec François Négret dans le rôle de Nino et Catherine Lachens dans celui de Lise Mercier.

3. Coups bas : Morales est un puissant trafiquant de drogue aux relations nombreuses dans les hautes sphères. Un de ses hommes, Jeff, abat deux policiers. Navarro mène l'enquête et a décidé d'en finir avec lui. Défié par Navarro et inquiet, Morales tente de compromettre le commissaire. Il charge Jeff d'enlever l'enfant d'une prostituée, Nadine, et contraint cette dernière à déposer plainte auprès de l’IGS (Inspection générale des services) en accusant Navarro de proxénétisme et de corruption, ce qui ravit le détestable Bonal de l’IGS qui déteste Navarro. Jeff et Morales ont mis au point un piège qui se révèle efficace. Laissé libre mais relevé de ses fonctions, Navarro, aidé de ses mulets, va devoir agir rapidement et en toute illégalité. Il doit sauver son honneur ainsi que la vie d’un bambin.

Avec Dany Boon dans le rôle de Jeff, Bruno Garcin dans celui de Morales, Valérie Steffen dans celui de Nadine, Jean-Marc Roulot dans celui de Bonal et Henri Kassagi dans celui du pickpocket.

4. Femmes en colère : en deux mois, cinq femmes ont été violées très brutalement par le « violeur à la cagoule » mais Navarro qui trouve que sa fille s'habille trop court, pédale dans la semoule, les victimes refusant de porter plainte et de témoigner. Découragé, il demande à Waltz à être déchargé de l'affaire. Mais ce dernier refuse et demande au ministère de l'Intérieur de lui donner de l'aide. Il présente bientôt à Navarro, Catherine Bénard, une psychologue, spécialisée dans l'étude des dégâts causés aux femmes par le viol et qui s'implique personnellement dans la défense des femmes victimes. Ensemble, ils reprennent l'enquête à zéro, et grâce à un portrait-robot, ils coincent bientôt un suspect, Dédé, un voleur à la tire. Entretemps, Jeanne, étudiante logée par Ginou, lui avoue avoir été récemment violée.

Avec Isabel Otero dans le rôle de Catherine Bénard, Pierre-François Martin-Laval dans celui de Dédé et Lola Gans dans celui de Jeanne.

5. Sanglante nostalgie : une jeune femme, Catherine Koury dite « la Kahina », est retrouvée morte, une balle dans le cœur, dans un centre d'accueil dirigé par un certain Lemoine. Ce dernier, ancien terroriste du groupe « Action Rouge », devenu prêtre, s'occupe à présent de l'hébergement de sans-logis. Lemoine a jadis participé à un braquage de banque violent, causant la mort de Louise, la sœur de Navarro. Balancé par un certain Santini et arrêté avec ses complices, Lemoine a purgé sa peine. Navarro, chargé de l'enquête et qui ne peut pas oublier ce drame, est persuadé de la culpabilité de Lemoine et s'acharne contre lui. Réapparaît alors le commissaire Laforge, veuf et beau-frère de Navarro, sombre brute qui battait sa femme de surcroît. Les deux hommes se sont toujours détestés.

Avec Jean-Pierre Kalfon dans le rôle de Lemoine et Michel Creton dans celui de Laforge.

6. Sentiments mortels : le cadavre de Geneviève Marcillac tuée à coups de club de golf, vient d'être découvert par son époux. Navarro, appelé sur les lieux, prend l'enquête en main. Guillaume Marcillac, le mari de la victime, un homme d'affaires, pourrait être l'assassin, de même que Clémence Larue, sa maîtresse. Mais Philippe Andros, jeune voyou bien connu de la justice et qui cambriolait les Marcillac au moment du drame, fait un coupable idéal. Reconnu sur photo par Marcillac, il est arrêté et mis en examen. Un soir, Andros, hors de lui, prend Navarro en otage. Blomet et Borelli, arrivés à l'improviste et plutôt pompettes, tirent et tuent le jeune suspect.

Avec Jean-Claude Dauphin (Guillaume Marcillac), Solveig Dommartin (Clémence Larue) et Arno Chevrier (Philippe Andros).

7. Meurtre d'un salaud : Jean-Luc Carbonneaux est retrouvé carbonisé et déchiqueté par une grenade, dans sa voiture. Mais un clochard a été témoin du crime. Navarro dirige l'enquête. La victime, propriétaire d'une agence de presse, avait été prise en otage pendant deux ans en Afghanistan. Depuis lors, il était devenu un homme sans scrupule, préférant les reportages sensationnels aux enquêtes sérieuses. Il comptait de nombreux ennemis parmi les employés de l'agence, et notamment des femmes harcelées par lui. À la suite de sa mort, l'agence est cédée à un tiers et une restructuration mise sur pied pour éviter une faillite. Peu après, sa veuve découvre au sein des archives du mort, une série de dossiers compromettant pas mal de monde, ce qui signifie que Carbonneaux était un maître-chanteur…

Avec Claude Brosset .

8. L'ombre d'un père : bouleversés par la mort de leur fillette dans un tragique accident de canoë-kayak, un couple entreprend de se venger. Les uns après les autres, tous les témoins du drame trouvent la mort, étouffés dans des sacs plastiques.

Avec Maria Schneider (Samira) et Marie Fugain (Carole Maudriard)

9. Les chiffonniers de l'aube : un gros entrepreneur, Steiner, est retrouvé assassiné dans une benne à ordures. Sa famille accuse le clan rival, les Negri. Depuis longtemps les deux familles se détestent, à l'exception cependant de deux de leurs enfants, Antoine Negri et Agnès Steiner, qui sont amoureux l'un de l'autre. Le père Negri voudrait placer Antoine à la tête de ses affaires, en dépit de sa répugnance pour un tel poste. Bientôt les soupçons s'accumulent sur Antoine.

Avec Cris Campion (Antoine Negri), Cécile Bois (Agnès Steiner), Catherine Rouvel (Claudie Negri).

10. L'encaisseur : Waltz se réveille drogué et amnésique, aux côtés du cadavre de sa petite amie, Sonia, un mannequin d'origine russe. Comprenant qu'il est victime d'une machination, il appelle Navarro à l'aide. Le commissaire se charge de l'affaire. Installé dans le bureau de Waltz, il reçoit bientôt un appel téléphonique de chantage destiné à Waltz, donné par un certain « encaisseur », et le menaçant de publier ses photos à côté du cadavre et l'arme au poing, s'il se met en travers de sa route. Au fur et à mesure qu'il rencontre les collègues de la jeune femme assassinée, Navarro soupçonne un lien entre cette affaire et un rackett opéré par la mafia russe, contre les riches russes installés en France.

Avec Miglen Mirtchev (Youri), Erik Desfosses (Bequino), Laetitia Gabrielli (Tatiana), Alexia Stresi (Karine),

Huitième saison (1997)[modifier | modifier le code]

1. La trahison de Ginou : le gangster Tony Roche, condamné pour un braquage, dont le butin est resté introuvable, s'évade et cherche une planque en compagnie de Robert Simon, un psychopathe dangereux récemment libéré. Blessé, il va se réfugier avec ce dernier chez Ginou, dont il fut jadis l'amant. Ginou n'a pas perdu sa passion pour le truand, mais son amour entre en conflit avec son amitié pour Navarro, qui la presse de collaborer avec la police. Horripilée par la présence du sinistre Simon et ne sachant plus quelle attitude adopter, elle planifie des vacances aux Baléares pour fermer son café-restaurant, y abandonnant les deux gangsters. Mais les évènements en décideront autrement…

Avec Catherine Allégret (Ginou), Jean-Pierre Bouvier (Tony Roche), Luc Lavandier (Robert Simon).

2. Le fils unique : avec le concours de la police belge, Navarro organise une opération destinée à démanteler une importante filière de crack en provenance d'Anvers. Mais l'opération, supposée ultra-secrète, capote, à cause des « Stups » qui étaient aussi sur l'affaire et déclenchent une fusillade blessant gravement un policier belge. Navarro a 48 heures pour rattraper le flop. Un père de famille déboussolé, monsieur Garcia, vient providentiellement le mettre sur une piste en signalant la disparition de son fils Sylvain, un toxicomane paumé. Ému par ce père en détresse, Navarro se lance à la recherche du jeune drogué, sans savoir que celui-ci va le conduire droit aux trafiquants.

Avec Philippe Bas (Sylvain Garcia), Roger Souza (monsieur Garcia).

3. Le cimetière des sentiments : lors d'une opération anti-mafia, Navarro rencontre Christophe Laclos et son épouse Stella. Navarro est remué par la ressemblance de Stella avec sa propre femme disparue. Laclos déclare avoir infiltré le milieu et détenir des informations qui pourraient permettre l'arrestation de Strasser, un chimiste affilié à la mafia que Navarro cherche à coincer. En danger de mort, il déclare être décidé à révéler tout ce qu'il sait de l'organisation, à condition de pouvoir ensuite quitter le pays avec une nouvelle identité. L'idée de ce marché qui se heurte à un net refus de sa hiérarchie, est acceptée de très bon gré par Navarro, d'autant plus que Stella, qui devra rester en France, s'installe chez lui. Ce qui est loin de plaire à sa fille.

Avec Paul Barge (Christophe Laclos), Jean-Pierre Bisson (Strasser), Pauline Larrieu (Stella)

Neuvième saison (1998)[modifier | modifier le code]

1. Une femme à l'index : un commando anti-avortement surgit dans le service d'orthogénie d'une clinique où travaillent le docteur Robert et sa consœur Olivia Morland. Un des membres de ce commando, François Chevalier, est ébahi de trouver sa femme Isabelle sur le point d'avorter. La vérité est qu'il la maltraite, et que ne l'aimant plus, elle est décidée à divorcer, et surtout désire ne pas avoir d'enfant d'un homme violent et méchant. Elle le lui dit, tandis qu'il lui flanque une nouvelle raclée. Quelques instants plus tard, le corps du docteur Robert est retrouvé, assassiné à coups de ciseaux. Navarro fait embarquer le commando entier, y compris François et sa mère, un prêtre et une nonne.

Avec Sylvie Granotier (Olivia Morland), Nicolas Giraudi (François Chevalier), Axelle Laffont (Isabelle Chevalier), Jean-Loup Wolff (le docteur Robert)

2. Regrettable incident : trois jeunes malfaiteurs ont pris en otages un banquier, Galvani, sa femme et sa fille. Profitant de l'inexpérience d'un des bandits, Madame Galvani parvient à prévenir la police. Découvrant que l'alerte a été donnée, les gangsters s'enfuient après avoir abattu le financier. Epaulé par Vanessa Ducroc, une jeune commissaire stagiaire fort imbue de sa personne, Navarro retrouve rapidement la trace des meurtriers. Il s'agit de Richard et Sandra Dufresne, un couple apparemment bien tranquille, qui s'est laissé entraîner par Franck, une sombre brute exaltée, frère de Richard. Sandra se retrouve emprisonnée. Vanessa Ducroc convainc Waltz de la faire évader, espérant ainsi qu'elle les mènera tout droit au repaire des deux frères.

Avec Marion Beulque alias Marion Valantine (Vanessa Ducroc), Francis Renaud (Richard Dufresne), Photini Papadodima (Sandra), Luc Lavandier (Franck).

3. Verdict : Gilbert Fernac, accusé d'avoir tué un policier au cours d'un braquage, mais qui clame son innocence, vient d'être condamné à perpétuité. Bain-Marie est satisfait, car le policier tué était l'un de ses meilleurs amis. Mais le lendemain, un fourgon blindé est attaqué et son convoyeur abattu. Navarro voit là une action de représailles de la bande de Fernac, dirigée par Kadaresky, un tueur plus dur encore. Kadaresky, repéré est abattu par la police. Entretemps, Suzanne Mérignon, l'avocate de Fernac convaincue de l'innocence de son client, demande à Navarro de rouvrir l'enquête. Mais celui-ci refuse. Lorsqu'une nouvelle attaque survient, les empreintes d'un certain Cédric Mouton sont relevées. De plus Navarro découvre que Bain-Marie a faussé l'enquête et que le témoin principal était sénile. Bientôt, il se range à l'avis de l'avocate.

Avec Jacques Penot (Gilbert Fernac), Jacques Martial (Bain-Marie), Béatrice Bencsik (Suzanne Mérignon), Roch Leibovici (Cédric Mouton), Corinne Le Poulain (la mère de Cédric Mouton) et Yann Babilée (Kadaresky).

4. Le parfum du danger : Philippe Jansen, le fils de la créatrice de parfums Mylène Tordjmanescu, a été assassiné devant la porte de son domicile. L'appartement du défunt a manifestement été cambriolé. Dans le bureau, un tiroir a été fracturé et un flacon volé. Le voleur a emporté la formule d'un tout nouveau parfum, d'une énorme valeur, ainsi que le flacon, qu'il a laissé choir dans sa fuite et dont ne subsistent que quelques effluves. Une jeune femme d'identité inconnue s'était introduite dans la maison à l'heure du crime. Une balle est retrouvée à l'intérieur de la maison, ce qui montre aux policiers que les criminels ont aussi tenté de tuer le ou la voleuse. Ce que Navarro ne sait pas encore, c'est que les tueurs ont relevé le numéro de sa voiture.

Avec Roland Magdane (Dimitri Povarevski), Laura Favali (Léa Bou-Saïd), Corinne Marchand (Mylène Tordjmanescu), Hugues Quester (Leguennec), Jean Girard (Philippe Jansen).

5. Un mari violent : à la suite d'une bruyante scène de ménage entre Anne-Lise et son mari Xavier, on retrouve, tuée par balle, Virginie Beaulieu, une ancienne droguée voisine du ménage en question. Crime de rôdeur? Le sac de la victime a disparu et son ami, un certain Julien aussi. Virginie était la protégée de Laure Ducreux, chef d'entreprise et mère d'Anne-Lise, mariée à Xavier Bellec. Ce dernier, violent et cynique, maltraite sa femme et ne se gênait pas pour coucher avec Virginie. Comme indice, on a retrouvé près du cadavre un briquet portant les initiales VD. VD, initiales de Vincent Darlant, l'ancien ami de Virginie…

Avec Laurence Février (Laure Ducreux), Pascale Arbillot (Anne-Lise Bellec), Jean-Pierre Germain (Xavier Bellec), Anna Kreis (Micheline Darlant).

Dixième saison (1999)[modifier | modifier le code]

1. Pleure pas petit homme : Anne-Marie Tozzia a enlevé son propre fils de sept ans, dont la garde lui a été enlevée au profit de son mari Philippe, à la suite d'une incarcération. Elle circule et déambule bientôt dans Paris. Mais deux jeunes voyous lui volent son sac à main et s'enfuient. Elle les poursuit dans un square et soudain un coup de feu éclate. Anne-Marie empoche un revolver et s'enfuit avec son enfant. Navarro, appelé sur les lieux du crime, découvre le corps de Stéphane Pasero 14 ans, abattu à bout portant. Or il s'agit du fils d'un sombre malfrat. Anne-Marie devient la principale suspecte de l'assassinat. L'affaire semble simple, mais Navarro sait bien que les apparences sont trompeuses.

Avec Alicia Alonso (Anne-Marie Tozzia), Lény Bueno (Michaël Tozzia), Edgar Givry (Philippe Tozzia)

2. Un bon flic : lors d'une patrouille commune, Marie annonce à Auquelin qu'elle le quitte. Juste après, Marie est blessée lors d'un affrontement imprévu avec une bande de malfrats dirigés par un sombre tueur, Guillot. Ce dernier et ses hommes prennent la fuite, tandis que Marie est hospitalisée. Un des bandits, abattu par Guillot qui le soupçonnait de trahison, est bientôt retrouvé mort et identifié. Navarro rend visite à Marie et découvre sur sa table de chevet un médicament réservé aux séropositifs.

Avec Marie Rousseau (Marie Castillan), Claude Brosset (André Guillot).

3. La colère de Navarro : malgré l'avis de Navarro, deux jeunes recrues, Delcourt et Gomez participent à une opération contre un gang de la drogue. Croyant reconnaître l'un des voyous en fuite, les deux policiers se lancent à sa poursuite, et Delcourt abat le suspect par erreur. Les deux jeunes essaient de camoufler la bavure, en forgeant de fausses preuves contre la victime innocente, et en trafiquant les faits. Delcourt en vient même à se tirer une balle dans la cuisse. La hiérarchie policière fait bloc avec les jeunes recrues, mais Navarro ne se laisse pas impressionner et veut découvrir ce qui s'est réellement passé.

Avec Séverine Debels (Marie-Eve), Steve Suissa (Delcourt), Yannick Soulier (Gomez).

Onzième saison (2000)[modifier | modifier le code]

1. Pas de grève pour le crime : profitant d'une grève générale qui paralyse les transports et engendre des embouteillages monstres à Paris, trois hommes attaquent un fourgon blindé et grillent sans raison ses occupants au lance-flammes. Puis ils s'enfuient sur le canal de l'Ourcq. Un des brûlés, frère du policier Rossini, meurt à l'hôpital. Navarro, instruit de l'identité des coupables, décide de donner l'assaut de leur repère quinze minutes avant l'heure légale. Quant à Blomet, sa mère lui a déniché une fiancée thaïlandaise.

Avec Daniel Rialet (Blomet), Saïd Amadis (Tamerlan), Valérie Bolier (Birgit), Michaël Morris (Jeff), Fabrice Bagni (Ivane), Lounès Tazairt (Rossini).

2. Secrets : tandis que Borelli, ivre-mort, se fait voler son flingue, Michel Salicelis, puissant financier et vieux copain devenu douteux de Navarro, est abattu dans sa voiture, ainsi que son garde-corps Dominique Rossi. Tout s'est passé sous les yeux de sa fille. L'affaire est complexe et les indices sont rares, mais bientôt une tentative d'assassinat a lieu contre Mélina, la fille de la victime, héritière de son immense fortune.

Avec Philippe Leroy (Michel Salicelis), Gabrielle Forest (Mélina Salicelis), Jacqueline Danno (tante Zia), Viktor Lazlo (Leïla), Frédéric Berthelot (Bernard Ronconi, le dauphin de Salicelis).

3. Thomas, l'enfant battu : un voleur, Alvarez, subtilise un rubis de grande valeur chez le joaillier Mauboussin. De retour chez lui, il commande une pizza, mais quand le livreur sonne à la porte, il abat Alvarez de quatre balles. Borelli retrouve chez lui une facture de location d'une limousine, indice qui permet de remonter jusqu'au joaillier. Le vol est alors constaté. Pendant ce temps, le livreur de pizza Bruno Zanetti, un ancien taulard, se rend chez son ex-épouse Juliette, dans l'intention d'emmener son fils Thomas. Il sait que celui-ci est maltraité par sa mère. Navarro est mis au courant par le concierge de l'arrivée du livreur de pizza au domicile de la victime ; Bruno Zanetti devient dès lors le premier suspect. Un clochard interrogé déclare bientôt avoir vu deux livreurs de pizza entrer dans l'immeuble.

Avec Jean-Noël Cridlig (Thomas Zanetti), Philippe Polet (Bruno Zanetti), Nanou Garcia (Juliette).

4. Avec les loups : surpris par la police en train de voler à la roulotte, un jeune en fuite, Steve, découvre le cadavre d'une fillette dans un chantier de la cité des Olympiades. Il s'agit d'Aïcha Ben Yahia, sœur de Karim le meilleur ami de Steve ; elle a été violée puis étranglée. Navarro enquête auprès de la famille. Un voisin instituteur, monsieur Grangier, lui donnait des cours de français le soir. La mort remonte à la veille vers 18 heures, soit juste après ce cours, et Grangier est donc la dernière personne à avoir vu l'enfant vivant. Waltz reçoit bientôt une lettre anonyme qui dénonce le dit Grangier. Navarro et Borelli se rendent à sa villa, et y rencontrent son épouse, une femme psychiquement mal en point qui hait son mari. Quant à Yolande qui veut faire du cinéma, elle est tombée sur un drôle de coco…

Avec Fejria Deliba (Yasmina), Xavier Maly (Grangier), Mohamed Hicham (Karim Ben Yahia), Matthias Van Khache (Steve), Salah Teskouk (Omar Ben Yahia), Annie Le Youdec (Mme Grangier), Christian Van Cau (Santos le concierge), Jean-Paul Solal (Paul Girard).

Douzième saison (2001)[modifier | modifier le code]

1. Suicide de flic : le brigadier Garel, père de deux enfants, se suicide sur son lieu de travail. Peu après, une jeune femme asiatique, Shao Lynn, se rend au commissariat, où elle demande à voir Garel, mais où elle apprend son suicide. La jeune femme, bouleversée, rentre aussitôt chez elle, où elle est abattue froidement par deux asiatiques. Peu après, Navarro qui enquête sur le suicide de Garel apprend que Shao Lynn exerce le métier de strip-teaseuse. Il découvre que Garel qui s'était occupé du quartier chinois avec Filipini et Julian, lui rendait régulièrement visite et qu'il disposait de beaucoup d'argent. Son coéquipier actuel Guétaz avoue qu'ils recevaient de l'argent de commerçants. Navarro apprend bientôt que Shao Lynn a été assassinée. On découvre alors qu'elle faisait du trafic de faux papiers.

Avec Marcelline Collard (Madame Garel), Shan Cong (Shao Lynn).

2. Esclavage moderne : Auquelin et Blomet recueillent en rue une fillette, Farah, visiblement en fugue. Navarro l'emmène et l'héberge chez lui, où il constate de vilaines traces de coups de fouet sur son corps. À la suite d'une série de gaffes des policiers, la petite est enlevée par un inconnu roulant en Bentley. Navarro enquête et découvre que Farah est en fait prisonnière de trafiquants qui achètent puis vendent à l'étranger des fillettes et des jeunes filles. Cette filière de marchands d'esclaves semble être dirigée par un riche diplomate pakistanais, Alimane. Celui-ci séquestrerait des enfants pour les utiliser comme domestiques.

Avec Audrey Soualhat (Farah), Saïd Amadis (Alimane), Hichem Yacoubi (Djalal),

3. L'émeute : dans une cité de banlieue, deux adolescents à scooter sont pris en chasse par une voiture de police. Tout à coup, c'est l'accident : le scooter dérape et l'un des deux garçons est tué… Aussitôt, les jeunes de la cité se révoltent et crient vengeance. Une émeute éclate et les policiers sont agressés par une bande en furie. Pour calmer les esprits, l'inspecteur Navarro propose une rencontre entre la police et les jeunes en présence des journalistes, mais là encore l'entrevue finit en bagarre générale. Le lendemain, des photos font la Une d'un magazine, faisant de ces délinquants des héros… Une collègue de Navarro, Clarisse Girard, a un frère qui fait partie de la bande et va aller jusqu'à prendre des risques pour rétablir la vérité.

Avec Elodie Mennegand (Clarisse), Tara Romer (Clovis), Kamel Belghazi (Nasser), Max Boublil (franck)

4. Bus de nuit : à l'issue d'un concert de rock, trois jeunes montent dans un bus de nuit. L'un d'entre deux viole puis tue une jeune femme, Florence Ligeon, professeur de mathématique dans un lycée. Ayant tenté d'intervenir, Blomet, qui empruntait ledit bus pour rentrer chez lui, a été jeté hors du véhicule en marche et, hospitalisé, souffre de contusions et d'une fracture du poignet. Les malfaiteurs ont confisqué les papiers des voyageurs, afin de les intimider et d'empêcher qu'ils ne témoignent. Le chauffeur du bus, menacé d'un couteau n'a rien pu voir. Un témoin, Sophie Poulaine, se présente bientôt devant Navarro. Les trois voyous portaient un badge : celui d'une agence de sécurité dirigée par Gonzales, un ancien flic. Navarro décide d'héberger Sophie chez lui, afin de la protéger.

Avec Mikael Sabah (Philippe), Frédéric Houessinon (Willy), Martial Courcier (Serge), Jacques Serres (Gonzales), Gilles Detroit (Tiercelet)

5. Vengeance aveugle : il y a une quinzaine d'années, Didier Arnaud a été violé lors d'une beuverie entre bidasses. Pendant quinze ans, il a cherché à faire punir les coupables qu'il n'a jamais pu identifier. Mais, devant le manque de coopération de l'armée, il a fini par abandonner, sans pour cela oublier… Aujourd'hui, Didier Arnaud est inspecteur de police et vient d'être muté chez Navarro. Le hasard le fait croiser un collègue au visage familier. Cette rencontre ravive en lui de douloureux souvenirs et attise sa haine. Peu après, l'inspecteur Raynald, ancien sous-officier de l'armée française, est retrouvé mort. Bientôt un second crime est commis contre une connaissance de Raynald. Sur une photo qui date du service militaire de ce dernier, Navarro reconnaît les deux victimes. Deux autres soldats figurent sur le cliché. Après l'assassinat de l'un d'entre eux, Navarro décide d'utiliser le dernier, le chirurgien Fayolle, comme appât.

Avec Vincent Solignac (Fayolle), Jean-Pierre Germain (Arnaud), Pierre Martot (Raynald), Sophie Michard (Mylene), Maxime Paz (Morel)

Treizième saison (2002)[modifier | modifier le code]

1. Terreur à domicile : un tueur en série s'attaque aux aveugles de Paris, qu'il assassine en les étranglant selon un certain rituel, et en laissant sur leur porte le chiffre de son nouveau crime. Navarro est chargé de son arrestation. Mais pour la septième et dernière victime en date, Pierre Fanlac, le tueur a utilisé une autre peinture et a pour la première fois dévalisé sa victime, ce qui trouble le commissaire. La fille de Navarro, Yolande, est précisément en stage de droit chez un avocat aveugle, Alain Casa. Ce matin, en se rendant allègrement chez lui avec un léger retard, elle ne se rend certainement pas compte que c'est « son » non-voyant que le criminel taré a décidé de tuer aujourd'hui.

Avec Emmanuelle Boidron (Yolande), Mikaël Chirinian (Didier Médard), Béatrice Bencsik (Catherine Fanlac), Patrick Forster-Delmas (Alain Casa), Daniel Rivière (Vincent Fanlac), Mbembo (Peggy), Andréa Parisy (Romane).

2. Une fille en flammes : un vieil ami algérien de Navarro, Nasser ancien délinquant de surcroît, a peur pour sa fille, Souad. Celle-ci vient d'enregistrer un disque et Nasser est très inquiet sur la façon dont Souad s'est procuré l'argent nécessaire à l'enregistrement. De fait, Souad et ses amis Johanna et Fabrice sont payés par un truand nommé Georges, qui les oblige à voler des voitures de haute gamme. Souad est tuée accidentellement en plein braquage . Son père qui connaît le repère de ses amis. y fait irruption et, influencé par les mensonges de la perverse Johanna, tire sur Fabrice. Navarro qui avait fait suivre Nasser, emmène Johanna et mène l'enquête. Il soupçonne bientôt Francis Lemercier, le chauffeur de la voiture que Souad avait tenté de voler . Nasser, toujours ivre de vengeance, parvient quant à lui à s'échapper au nez et à la barbe de gendarmes peu doués.

Avec Delphine Rollin (Johanna), Zelfa (Souad), Christian Morin (Pierre Laferté), Saïd Amadis (Nasser),

3. Jusqu'au bout de la vie : dans la lingerie d'un hôpital parisien où l'ineffable mère de Blomet a été transportée d'urgence, on retrouve le cadavre d'une infirmière, Magali, assassinée. Navarro qui vient de réaliser un beau coup de filet contre un gang de trafiquants, est chargé de l'enquête. Les pistes sont nombreuses et les soupçons du commissaire se portent tour à tour sur Joël Coruble, frère adoptif de la victime et ex petit ami drogué qui la harcelait, ensuite sur le docteur Petit, chef de service et amant actuel de Magali, et enfin sur Théo, le brancardier.

Avec Muriel Combeau (l'infirmière Catherine Berger), Jean-Yves Berteloot (le docteur Petit), Pierre Saintons (Théo), Alexandre Zioto (Joël Coruble), Claire Pataut (Magali Delalande).

4. Mademoiselle Navarro : ayant renoncé à une carrière d'avocate, Yolande, fille de Navarro, débarque dans la brigade de son père en tant que stagiaire. Navarro est loin d'apprécier. En attendant, Koskas, un criminel notoire, dont le frère a été tué par Bain-Marie, a juré de se venger et menace le commissaire de le frapper en ce qu'il a de plus cher. C'est précisément à ce moment que Navarro doit replonger dans son passé : Gabriel Assante, d'Algérie, ancien trésorier de l'OAS, et vieux criminel bien connu de Navarro, vient d'être assassiné. Navarro enquête et Yolande tombe sur une photo récente de Marinette, son ex-femme, disparue depuis 18 ans.

Avec Emmanuelle Boidron (Yolande), Lucien Layani (Gabriel Assante), Sacha Rau (Véronique Assante), Geneviève Fontanel (la duchesse), Jacques Bonnot (Werner), Jacques Martial (Bain-Marie), Philippe Girard (Sydney Koskas).

5. Graine de macadam : un malfaiteur armé et maquillé braque la Banque Darwing et prend une femme enceinte en otage. Il se fait ouvrir plusieurs coffres et s'empare de quelques bijoux, dont une émeraude de très grande valeur, puis il abat sans pitié un client qui tentait de fuir. L'otage est en fait son complice, le travesti Luc, qui dissimule les bijoux sous son faux ventre. Peu après, dans une friche industrielle désolée et déserte, Luc est froidement abattu par son sinistre compère qui désire garder tout pour lui seul. L'émeraude roule alors vers un témoin inaperçu jusqu'alors, le petit Miguel, lequel s'en empare et s'enfuit rapidement. Mais le malfrat a décidé de récupérer son butin. Une impitoyable traque a débuté.

Avec Alexandre Stycker (Luc), Jean-Noël Cridlig-Veneziano (Miguel), Marie Fugain (Carole Maudiard), Nicolas Vaude (Jean-Patrick), Florence Giorgetti (madame Mongeot-Fleury).

Quatorzième saison (2003)[modifier | modifier le code]

1. Promotion macabre : Jacques Vernoux, 53 ans, est au chômage depuis dix ans et déchoit lentement. Découragé, il essaie d'assumer la charge de Thibaut, son fils handicapé, qui doit subir une opération coûteuse. Sa femme, Jocelyne, travaille dans l'entreprise « Dejoncourt Automobiles » dirigée par la veuve Dejoncourt, et essaie d'y faire engager Vernoux en tant que directeur des ventes. Mais Marc Pradier, un vendeur qui travaille déjà dans l'entreprise convoite le même poste. Il est de plus l'amant de madame Dejoncourt. Le fils de celle-ci, Arnaud Dejoncourt, voit d'un très mauvais œil la liaison de sa mère avec Pradier. Bientôt Pradier est retrouvé mort dans un tas de cageots, le crâne défoncé. Navarro soupçonne Arnaud…

Avec Jacques Spiesser (Jacques Vernoux), Marie-Christine Orry (Jocelyne Vernoux), Béatrice Agenin (madame Dejoncourt),

2. Meurtre en famille Navarro suspect sa belle-sœur d'avoir commis du meurtre son maris

3. Le parrain : les parents de la petite Cécile, 10 ans, sont assassinés sous ses yeux par un tueur professionnel. La fillette, filleule de Navarro de surcroît, est retrouvée terrorisée dans une cabane du jardin. Le père était un commissaire de la brigade des stups. Quoique l'enfant ne dise rien, il semble évident qu'elle a vu le tueur. Transportée anonymement à l'hôpital, à la suite d'une gaffe de Bain-Marie, la petite est victime de l'inévitable tentative d'assassinat du témoin hospitalisé. L'oncle maternel revendique le tutorat de l'enfant, mais Navarro et son équipe le suspectent d'être lié au meurtre des parents. Afin de la protéger, Navarro enlève la fillette et l'accueille chez lui.

Avec Laura Granier (Cécile), Magaly Berdy (Yassoune).

4. La peau d'un mulet : Alexandra, meilleure amie de Yolande, a été emmenée puis violée par trois types en grosse voiture. Navarro met rapidement la main sur les criminels : Mounier, un garagiste, et son chef d'atelier, Lebrun, qui semblent coutumiers du fait. Mais Boldec, jeune policier impulsif et inexpérimenté, est séduit par Alexandra. Lors de l'interrogatoire, il frappe Lebrun, ce qui cause l'annulation de la procédure et la mise en liberté des violeurs. L'épouse de Mounier, au courant de la dernière turpitude de son mari, le menace de mort. Quant à Alexandra, elle réclame aussi vengeance. Le lendemain, Lebrun est retrouvé assassiné au garage.

Avec Léa Bosco (Alexandra), Filip Nikolic (Yann Boldec), Christian Morin (Mounier), Frédéric Witta (Lebrun), Nicole Calfan (Martine Orloff).

5. Délocalisation : Jacques Morel, directeur d'une usine textile qui pratique régulièrement le droit de cuissage, veut délocaliser son entreprise, pour gagner plus d'argent. Il se heurte à l'opposition de sa femme ainsi que de son adjoint Vincent Berthier. Ces deux derniers sont amants et Morel le sait. Il se heurte aussi à l'opposition de son personnel. Franck Jaury, un jeune ouvrier menacé de licenciement, a une violente altercation avec lui et le blesse lors d'une tentative de séquestration. À la suite de sa mise en garde à vue, sa femme Armelle se rend chez Morel pour lui demander de retirer sa plainte, ce à quoi le patron consent. Jaury est alors libéré. Morel est bientôt retrouvé mort par strangulation. Navarro a le choix entre plusieurs suspects  : Franck Jaury, Anne Morel, Berthier, Armelle Jaury, et aussi Rémi Pichon, le contremaître de l'atelier, père d'Armelle.

Avec Sylvie Loeillet (Anne Morel), Christian Vadim (Vincent Berthier), Filip Nikolic (Boldec), Quentin Baillot (Franck Jaury), Jacques Mathou (Rémi Pichon).

6. Sur ma vie : Samba, un sans-papiers malien, est accusé d'avoir mis le feu à l'atelier où il était employé et d'avoir ainsi provoqué la mort d'un homme. Pour le sauver, son fils enlève la fille du patron. Une histoire d'amour naît entre eux. Cela suffira-t-il à sauver Samba de l'expulsion vers son pays d'origine ? Navarro, chargé de l'enquête, est touché par l'histoire de cet homme.

Quinzième saison (2004)[modifier | modifier le code]

1. Ne pleurez pas Jeannettes : Navarro qui s'occupe d'un trafic d'ecstasy qu'il juge de la plus haute importance, se voit rappelé d'urgence par Waltz. La nièce de ce dernier, Geneviève Legoff âgée de 16 ans, a disparu lors d'une épreuve nocturne en forêt, organisée dans un camp scout. Très inquiet, Waltz demande au commissaire de prendre l'affaire en main et de retrouver sa nièce toutes affaires cessantes. La même nuit, Mathilde Maillot, une autre jeune fille elle aussi « jeannette », meurt à la suite d'une chute de 30 mètres. La thèse officielle, soutenue par Holbein, le chef du camp, parle d'une mort accidentelle, mais l'autopsie révèle un meurtre précédant la chute. Navarro interroge Cédric, un éclaireur grand ami des deux filles.

Avec Noémie Develay (Geneviève Legoff), Isabelle Leprince (Roulia), Marine Jolivet (Isabelle Legoff), Stéphane Jobert (Miklos), Gunilla Karlzen (Marion), Bernard Larmande (Carlo).

2. Police racket : l'inspecteur Dunois, dit « la fouine », ancien équipier de Navarro, pourrait bien céder à la tentation de se laisser corrompre. C'est ce que pense Solange, sa sœur, qui se confie à Navarro. Dunois travaille actuellement sous les ordres du commissaire Hassengat. Il a sombré dans l'alcool à la mort de sa femme. De plus son fils de 10 ans, Laurent, souffre d'une grave maladie, mais pour le guérir, Dunois doit l'envoyer au Canada et a besoin d'une grosse somme. Il est bientôt retrouvé mort dans un parking. Alors qu'Hassengat met en avant la thèse du suicide, Navarro est sûr qu'il s'agit d'un meurtre…

Avec Étienne Chicot (Hassengat), Myriam Mézières (Solange Dunois), Catherine Allégret (Ginou), Daniel Rialet (Blomet), Jean-Jacques Moreau (Dunois).

3. Chute d'un ange : à quelques jours des championnats d'Europe de gymnastique, dans les vestiaires d'un gymnase parisien, Marie, une jeune fille de seize ans, est retrouvée morte à la suite d'une overdose de produits dopants. Navarro et son équipe sont saisis de l'affaire. Le commissaire met progressivement au jour un vaste trafic d'anabolisants. L'affaire prend vite des allures de vengeance. L'entraîneur de la jeune Marie est retrouvé mort, le corps criblé de balles. Puis, c'est au tour du médecin sportif de la jeune gymnaste que l'on trouve assassiné dans son cabinet.

Avec Claire Pérot (Julie), Yann Babilée (monsieur Victor), Jean-Marie Mistral (Martin), Bernard Larmande (Carlo), Filip Nikolic (Boldec), Isabelle Petit-Jacques (madame Gilon).

4. Marchand d'hommes : Yolande s'occupe d'un groupe de sans-papiers et rencontre ainsi Djalel, un Albanais qui partage ses préoccupations. Ce dernier a retrouvé sa sœur, arrivée en France grâce à un passeur, et contrainte de se prostituer. Il a aussi appris que son père a été assassiné. Djalel ne pense plus qu'à se venger. Pour ce faire, il tente de s'infiltrer dans le gang des trafiquants d'êtres humains. D'autre part, à la suite de l'explosion d'une voiture, Navarro apprend que son propriétaire faisait du transport de clandestins albanais. Quant à Blomet, déguisé en femme BCBG, il tend un piège aux arracheurs de sacs. Enfin Martin, toujours aussi génial, joue un sale tour au divisionnaire Waltz.

Avec Emmanuelle Boidron (Yolande), Hicham Nazzal (Djalel), Anne-Sophie Morillon (Azina), Arno Chevrier (Ali), Marie Fugain (Carole Maudiard).

5. Sortie autorisée : au cours d'une opération planifiée par Navarro pour coincer une bande de cambrioleurs, une violente fusillade éclate. Carole, toujours aussi impulsive, tire et parvient à toucher une jeune femme que les truands avaient prise en otage pour assurer leur fuite. Quelques cambrioleurs parviennent de plus à s'échapper. La bavure de Carole pourrait lui coûter cher. Fort heureusement Navarro s'en occupe.

Avec Marie Fugain (Carole), Sylvie Granotier (Marie-Hélène Gauthier),

6. Flics et trafics : Myriam, la fille de Zoltan et Nadja, un couple de Bosniaques, leur a été enlevée dans un camp de prisonniers pendant la guerre, en vue d'une adoption. Ils sont venus la récupérer à Paris, après avoir réuni une grosse somme d'argent. Zoltan a établi le contact avec les ravisseurs et va au rendez-vous avec l'argent. Là, il est tué d'une balle dans la nuque. Peu après, le même tueur tire trois balles sur Nadja restée dans sa chambre d'hôtel, blessant gravement cette dernière. C'est le commissaire Gamelin de réputation douteuse qui s'occupe de cette deuxième enquête, mais Navarro méfiant protège Nadja et mène son enquête en parallèle. Il découvre que l'adoption du bébé a été manigancée par un ancien casque bleu. Le commissaire met alors progressivement au jour un réseau de trafic d'enfants.

Avec Laurent Schilling (Yannick), Svetlana Sizova (Nadja Dragane), Mirza Halilovic (Zoltan Dragane)

7. Voleurs sans défense : deux frères roumains, Roman et Valach, ont constitué en France une bande de jeunes voleurs à leur profit. Ils ont fait venir des enfants de leur pays, et après leur avoir confisqué leurs papiers d'identité, les maintiennent sous leur coupe par la terreur. Les enfants sont contraints de commettre des vols et de leur remettre la totalité du butin. L'un des gosses, convaincu par Roman de « vol » à son encontre, est froidement abattu. Un jour, Roman les oblige a cambrioler une maison occupée par un couple de retraités, ce qui se solde par la mort accidentelle du maître de céans. Alors que Carole est convaincue que cet accident cache un crime, Navarro subodore l'exploitation des enfants et recherche activement leurs patrons.

Avec Florent Bigot de Nesle (Roman Gastrati), Erwan Creignou (Valach Gastrati), Marie Fugain (Carole Maudiard), Claude Duneton (Denis Béraud), Pierre Martot (Berthier).

Seizième saison (2005)[modifier | modifier le code]

1. Zéro pointé : Alex, fils obèse de Bain-Marie, est un adolescent de 15 ans perturbé. Il a vu un de ses amis se jeter dans le vide. Au collège il est devenu souffre-douleur d'une petite bande. Un jour, il pousse accidentellement Sylvain Gillon, un condisciple qui l'agressait avec un cutter. Ce dernier tombe dans le coma. Alex, ne peut se pardonner ce drame. La directrice du collège, madame Sorel, qui craint pour la réputation de son école, s'efforce de falsifier les faits et essaie d'intimider un témoin du drame. Frank, le frère de Sylvain, veut à tout prix se venger. Navarro qui a reçu la plainte de la mère de Sylvain, intervient.

Avec Francis Mourouvin (Alex), Jacques Martial (Bain-Marie)

2. La revenante : la police retrouve trois hommes abattus, ainsi qu'une femme carbonisée dans sa voiture. Navarro qui a débuté l'enquête est écarté au profit d'Égalion de la brigade des stups. Peu après, il reçoit la visite de Nelly, une ex-amie qui a épousé Max Weissmann, un bijoutier américain et a une fille de 23 ans, Cinderella. Elle explique à Navarro que son époux a été assassiné il y a quelques mois, et que depuis elle est sans nouvelle de sa fille. L'ambassade des États-Unis ayant annoncé que la fille Weissmann correspond à la femme de la voiture incendiée, Nelly refuse de croire que celle-ci est morte, et supplie Navarro de l'aider à la retrouver. En attendant, un déséquilibré, baptisé « piqueur de nibards » par Auquelin, sévit à Paris, muni d'une grande aiguille et piquant des seins au hasard de ses rencontres.

Avec Anny Romand (Nelly Weissmann), Marie Fugain (Carole), Hubert Saint-Macary (Égalion).

3. Fascinations : un soir, Sarah Faro, une étudiante, introduit un homme dans son appartement. Le lendemain, on la retrouve assassinée. Navarro et ses mulets, Boldec et Paoli - une recrue -, s'occupent de l'affaire. Boldec découvre sous une chaise un avis de contravention concernant la voiture de Bertrand Pasquier, professeur de chimie à la fac où étudiait Sarah. Interrogé, Bertrand affirme s'être rendu au cinéma avec une jeune fille, Muriel Rouvière, et nie avoir eu une relation avec Sarah. Mais son alibi et ses affirmations ne tenant pas, il devient le coupable idéal pour l'ineffable Waltz. Cependant Navarro est convaincu de son innocence et se lance sur une autre piste.

Avec Julie Dray (Muriel Rouvière), Pierre Santini (Paoli père), Deborah Elmalek (Sarah Faro).

4. Les bourreaux de l'ombre : à la suite de sa demande, le lieutenant Catherine Perrin a rejoint l'équipe de Navarro. Biancardi, un gros trafiquant de drogue est abattu chez lui, malgré la surveillance de sa villa par Catherine et Auquelin. Navarro a en effet prévu une descente dans cette villa ce même jour. Il ne découvre qu'un cadavre ligoté, la poitrine criblée de balles, ainsi qu'une jeune droguée terrorisée. Un autre cadavre, abattu de la même façon, est bientôt retrouvé, celui de Lenoir, un pédophile blanchi jadis par la justice. Ceci laisse à penser qu'il s'agit d'exécutions menées par des justiciers qui sont décidés à substituer leur justice à la justice officielle.

Avec Christian Rauth (Auquelin), Daniel Rialet (Blomet), Maurice Vaudaux (Waltz), Michel Pilorgé (Le docteur Bloch), Anthony Dupray (Paoli), Bénédicte Delmas (Catherine Perrin), Grégory Fitoussi (Serge Lheureux).

5. La foire aux sentiments : dans un des manèges d'une fête foraine, on découvre un matin un homme tué d'un coup de couteau. La victime, Eddy Van Ecker, est le chef du clan des Flamands, l'un des deux puissants clans qui gèrent la fête foraine. Navarro interroge Vigo, le chef de la communauté Rom. Il est accompagné de sa fille Juliette. La jeune femme et Romain, le fils d'Eddy s'aiment en secret et Juliette est enceinte. Leur liaison ne plait guère à un certain Schuller, lui aussi épris de Juliette. D'autre part, deux jours avant le meurtre et bien que les deux hommes fussent en froid, Van Ecker avait prêté une grosse somme d'argent à Vigo en difficulté.

Avec Roberto Medile (Vigo), Cécile-Blanche Duraffourg (Juliette).

6. La machination : au nom de « Monsieur le Préfet », Waltz somme Navarro d'en terminer avec les « braqueurs en rollers », un gang de jeunes voyous. C'est alors qu'Yolande, sa fille, lui annonce son intention d'emménager avec Julien Joigny, un avocat que le commissaire méprise souverainement. Là-dessus, lors d'une intervention contre les jeunes malfrats, Navarro abat Thierry Morlas, un adolescent de 16 ans. Sur ce, Julien Joigny est assassiné par explosion de sa voiture, presque toujours conduite par Yolande. Peu de temps après, le suspect principal est retrouvé par Navarro, mort, abattu. Navarro se fait suspecter de ce meurtre et est incarcéré…

Avec Marie Fugain (Carole Maudiard), Gaspard Ulliel (Thierry Morlas), Alexandre Thibault (Julien Joigny).

Dix-septième saison (2006)[modifier | modifier le code]

1. Une affaire brûlante : Pierre Frachon, patron d'une entreprise familiale, disparaît après une dispute au sujet de cette entreprise. Sa femme, Brigitte, reçoit bientôt une série de photos de la mise à mort de son époux. Navarro est chargé du dossier. Laurent, fils du disparu et de sa première femme, dirigeait avec son père la société, qui se trouvait dans une situation financière difficile. L'enquête montre que Pierre Frachon était en instance de divorce avec son épouse. De plus, le jour de sa disparition, il avait rendez-vous avec Francis Fitoussi, un ancien détenu aujourd'hui patron d'un entreprise d'informatique, à qui il devait près d'un million d'euros.

Avec Nicole Calfan (Brigitte Frachon), Raphaël Baudoin (Laurent Frachon), Jean-Louis Tribes (Francis Fitoussi), Filip Nikolic (Boldec), Jean-François Poron (Pierre Frachon)

2. Manipulation : Michel, un pompiste a été abattu par un homme masqué conduisant un vieux break Volvo. Navarro s'intéresse au mode de vie et aux fréquentations de la victime. Lors d'une perquisition, son luxueux domicile est retrouvé sens dessus dessous. On y découvre une belle liasse de billets. Michel avait donc de gros revenus qui ne correspondaient pas à son métier. Il apparait qu'il fréquentait assidument un ami nommé Ange Calogese. Ce dernier se déclare être en froid avec Michel, car celui-ci courtisait avec trop d'insistance sa jeune sœur Sophie. Toujours au domicile de Michel, on a retrouvé une boite d'allumette étiquetée d'une boîte de nuit à la mode, le Folies Pigalle dirigé par madame Sabrina. Paoli et Boldec y font la connaissance de Marylou, une prostituée. Elle travaillait pour Michel qui était donc proxénète.

Avec Jessica Beudaert (Marylou), Béatrice Agenin (madame Sabrina), Alexia Portal (Sophie Calogese), André Valardy (André le barman)

3. Escort blues : une escort-girl, Coralie Alboréo, est retrouvée par sa voisine et amie Nathalie Favier, dans son luxueux appartement, assassinée d'un coup violent sur la tempe. Peu avant, elle avait été menacée par Diane de Pasqualier, qui voulait récupérer des photos compromettantes. Navarro reçoit alors la visite de son vieil ami, le commissaire Girardin de la brigade des mœurs, qui enquête depuis deux ans sur un réseau de prostitution international dirigé par Diane de Pasqualier et dont Coralie faisait partie. Coralie avait accepté de l'aider en lui remettant des photographies prouvant la culpabilité de Diane. Navarro accepte d'aider son ami qui lui avoue avoir eu une liaison avec la victime. Pendant ce temps, Diane envoie son homme de main Xavier aux trousses de Nathalie Favier…

Avec Michel Creton (Jean Girardin), Babsie Steger (Diane de Pasquelier), Guillaume Zublena (Xavier), Marie Fugain (Carole Maudiard), Vanessa Demouy (Nathalie Favier)

4. Une femme aux abois : Gilles Legrand et son épouse Valérie sont abattus par balle dans leur pavillon et découverts par Jeanne, leur fille de 9 ans. Tandis que son père est mort, sa mère est transportée à l'hôpital dans un état grave. Les lieux ont été fouillés par le meurtrier, qui devait rechercher quelque chose de précis. Boldec raconte à Navarro qu'un cycliste a failli être renversé par un 4x4 qui a heurté une voiture puis s'est enfuie. Gilles Legrand, convoyeur de fonds, avait été licencié pour faute grave de la société DMS, laquelle livrait aussi des détecteurs de faux billets. Or, il s'avère que certains de ces détecteurs ne détectent rien du tout…

Avec Bernard Larmande (Carlo), Cécile Richard (Valérie Legrand), Eric Franquelin (Brice Doumere), Mathilde Blache (Jeanne Legrand), Ambre Rochard (Diane Lemaire)

5. Double meurtre : lors d'une fusillade survenue dans un parking, la chorégraphe Linda Forest a été tuée par balle, tandis qu'un homme, Christophe Bossier, a été grièvement blessé. Au domicile de Linda, Navarro rencontre Shirley, sa sœur. Celle-ci lui déclare qu'elle s'occupait habituellement du jeune fils de Linda, Nicolas, et qu'elle occupait alors son appartement. D'autre part, Navarro apprend que Christophe Bossier est le père de Nicolas. Shirley adopte bientôt la coupe et la couleur de cheveux de sa sœur. De plus, son comportement est étrange, ses déclarations sont contradictoires, et elle revendique l'enfant. Elle devient ainsi la principale suspecte. Mais une certaine Céline Dassonville s'intéresse beaucoup à l'évolution de l'état de santé de Christophe Bossier…

Avec Bruno Guillot (Christophe Bossier), Maeva Pasquali (Linda et Shirley), Corinne Le Poulain (madame Dassonville), Aurélie Nollet (Céline Dassonville), Maxime Jarry (Nicolas), Magali Muxart (Marion Delcourt), Eric Boucher (Jean-François Roquemaure)

Hors série : Mademoiselle Navarro :

Avec Mathieu Delarive (Pascal Bonenfant), Arthur Jugnot (Arno Loffeur), Jacques Spiesser (Maxime Chassignol), Jean Dalric (Maître Rossi), Barbara Kelsch (Judith Favier), Frédéric Amico (Martin Delestaque) Justine Bruneau de la Salle (Elise) Hugues Boucher (Philippe Goudes) Marie-Hélène Lentini (Mlle Rame), Laurence Guerre (Gisèle Martini), Cécile Brams, Jamal Djabou (Gardé à vue), Arnaud Klein (Le greffier)

Dix-huitième saison (2007)[modifier | modifier le code]

1. Mortelles violences : alors qu'il conduisait sa femme Sarah à la maternité, la voiture de Thierry Brunel est percutée par un chauffard qui prend la fuite. Tandis que Thierry meurt sur place, sa femme n'est que blessée et accouche à l'hôpital. Interrogée, elle ne se souvient que du visage d'un témoin de l'accident, Marcel Briand, un joueur invétéré aux abois, venu la secourir avant de s'éclipser. Briand dit Trianon, fiché à la police, est rapidement retrouvé. Les traces de peinture laissées sur le véhicule accidenté permettent d'identifier la marque de la voiture du chauffard. Le lendemain, une plainte est déposée par un restaurateur réputé, Paul Lerney, pour vol d'une voiture de ce type. Celle-ci est rapidement retrouvée. Briand est bientôt découvert assassiné d'un coup de couteau…

Avec Delphine Zentout (Sarah Brunel), Eva Darlan (Mathilde Brunel), Alain Doutey (Paul Lerney), Yann Pradal (Marcel Briand), David Saracino (Teddy), Jean-Michel Leray (Thierry Brunel), Davy Sardou (Guillaume Lerney).

2. La mort un dimanche : un dimanche après-midi, Annie Vannier, patronne du restaurant « La Papesse Jeanne » y est tuée à l'aide d'un fusil de chasse. L'assassin a tiré à travers la vitre. Un témoin prétend avoir vu un break démarrer peu après. Au commissariat, Navarro rencontre Berthier, un policier dont l'épouse, Sabrina, travaille comme serveuse dans ce restaurant. Il apparait que cette dernière a eu des relations sexuelles avec Bruno Vannier. Celui-ci et sa fille affirment qu'Annie était une femme sans histoires. Cependant, Navarro découvre qu'il y a peu, elle a été impliquée dans une dispute avec des clients mécontents. De plus l'établissement qui est criblé de dettes, a été récemment victime de racket. Enfin, il se trouve que Vannier a actuellement une relation avec sa stagiaire, fille d'un fournisseur, mademoiselle Verbeke, laquelle attend un enfant de lui, et dont le frère, Franck, est éminemment possessif…

Avec Patrick Ligardes (Berthier), Anthony Dupray (Paoli), Jean-Louis Tribes (Bruno Vannier), Amandine Maudet (Sabrina), Virginie Lanoue (Marie-Laure Vannier), Herbert Léonard.

3. Jour de colère : Denis Lemarrec, un jeune interne en médecine, est retrouvé mort dans les sous-sols d'un hôpital parisien. Les premières analyses confirment qu'il s'agit d'un meurtre. Denis, étudiant doué mais désargenté, se surmenait pour nouer les deux bouts et se dopait à la caféine. En interrogeant sa petite amie, interne dans le même hôpital, Navarro rencontre son grand-père, Nourredine, un algérien avec lequel il sympathise. Carlo, le médecin-légiste, découvre bientôt que l'heure de la mort de la victime a été falsifiée. Darjac, le chef de service, avoue avoir fait cette falsification, afin que l'on ne remarque pas que Denis avait effectué deux gardes successives, ce qui est illégal.

Avec Georges Moustaki (Nourredine), Nicolas Pignon (le professeur Veille), Bernard Larmande (Carlo), Georges Bigot (Darjac), Flannan Obé (Louis Belmont), Nicolas Carpentier (Denis Lemarrec).

4. Au cœur du volcan : Sam, une jeune femme, est un indic de Navarro. Son frère est mort, à cause de Calvi, un trafiquant de drogue. Elle et sa sœur Alexandra espèrent toutes deux se venger. Alexandra est devenue la maîtresse de l'assassin de son frère. Grâce aux informations de Sam, Navarro surveille une livraison de marchandise et espère remonter jusqu'aux commanditaires. Il opère avec Manassart, chef de la brigade des stups. Manassart décide d'enfreindre les consignes et d'intercepter le camion. Dans la cargaison, il n'y a que des serpents. Au commissariat, le divisionnaire Waltz annonce son départ. Il va rejoindre l'équipe du préfet. C'est madame de Villeneuve qui le remplace. Divorcée, elle est la mère d'une adolescente, Catherine. Pendant ce temps, Calvi qui a compris qu'il y a une taupe dans son organisation, décide de s'en prendre à Catherine. Il l'enlève et la rendra vivante en échange de l'indic.

Avec Elizabeth Bourgine (Anne-Marie Villeneuve), Marine Daniaux (Sam), Olivier Foubert (Calvi), Jean-Pierre Malignon (Manassart), Olivier Foubert (Calvi), Olivier Brocheriou (Chaudevault), Maud Buquet (Alexandra), Audrey Lunati (Catherine).

5. Blessures profondes : Claire Levigan rentrant chez elle, trouve le cadavre de son mari, Antoine, chirurgien, flottant dans leur piscine. Claire a une fille adolescente née d'un premier mariage, Anne Morin. La victime possédait une voiture de collection qui a disparu. Un paquet de cigarettes est retrouvé par terre. Les empreintes appartiennent à Damien Domloup. Ce dernier avoue avoir ligoté et torturé la victime, avec l'aide de son père, avant de voler la voiture, mais nie l'assassinat. L'analyse du médecin légiste confirme cette version des faits : l'heure du décès est postérieure à celle du départ des Domloup. De plus Levigan n'est pas mort noyé, mais d'un choc à la base du crâne. Deux semaines plus tôt, une plainte avait été déposée par la victime contre Jean Morin, ex-mari de Claire, pour tentative de violation de domicile. De plus, la découverte d'une boucle d'oreille de grande valeur dans la piscine dévoile la relation amoureuse du défunt avec Angèle Charavin, épouse de Francis, un collègue d'hôpital.

Avec Sophie Broustal (Claire Levigan), Romain Redler (Damien Domloup), Stéphane Boucher (Gérard Domloup), Jean-Paul Sermadiras (Antoine Levigan), Canis Crevillen (Anne Morin).

6. L'âme en vrac : Alors que Carole est en rendez-vous avec sa conseillère bancaire, une voiture bélier défonce la baie vitré. Trois hommes braquent la banque, braquage qui se termine dans un bain de sang. Carole est accusée d'avoir commis une bavure lors du braquage.

7. Adolescence brisée : un adolescent est mort d'une overdose d'ecstasy et le cadavre de Romane Fortin est retrouvé dans son appartement. Grâce à la mère de Romane, on apprend que Bacari, l'ex-mari de sa fille, est poursuivi pour violence conjugale et c'est Marc Fortin, le frère de Romane, qui vend l'ecstasy frelatée.

Avec Liane Foly (Claude Derval), Michel Creton (Christian Derval), Viktor Lazlo (le capitaine Roussel)

8. Disparition : Clara Baldy, une adolescente diabétique, a été enlevée quand elle rentrait chez elle après une journée de lycée. Elle peut mourir si elle ne reçoit pas à temps une injection d'insuline.

9. Familles blessées : lorsque Paoli et sa petite amie, policière du commissaire Ferrière interviennent dans le braquage d'une pharmacie, une fusillade éclate, au cours de laquelle la jeune fille ainsi que l'un des malfaiteurs, Kevin Stassens sont abattus tandis que le complice de ce dernier, Frédéric Barantin, prend la fuite. Alors que Paoli sombre dans une grande dépression, Bloch découvre par expertise que le braqueur mort a été tué par son complice. Puis le conducteur de la voiture des malfaiteurs, le jeune Christophe Morini, est arrêté. Celui-ci se révèle être le compagnon de Margot, la fille de Ferrière. Navarro s'aperçoit vite que le commissaire est un mari violent.

10.Ainsi soit-il : le corps du jeune Sébastien Duchemin est découvert poignardé dans un terrain vague. Navarro est chargé de cette enquête et remonte jusqu'au lieu de résidence de la victime. Il sera accueilli par des coups de feu, tirés par un autre jeune homme, Mathieu Gagnon, qui prend la fuite, tandis que Sophie, la petite amie du défunt, se laisse arrêter. La nouvelle du meurtre arrive aux oreilles du prêtre de la paroisse de Bain-Marie, le père Georges, ancien voyou repenti du nom de Jérôme Foucard, qui s'empresse d'aller disculper le jeune en cavale auprès de Navarro, au grand dam de son frère, le boucher Guy Foucard. Pendant ce temps Mathieu se réfugie chez un notaire…

Avec Jean-Pierre Bouvier (Père Georges), Chick Ortega (le boucher), Edgar Givry (le notaire Roland Dautreville), Sylvie Audcoeur (la femme du notaire), Muriel Bonnet (Sophie), Maxime Paz (Blaise Jacquin), Sophie Gourdin (Elisa Foucard) et Gianni Giardinelli (Mathieu Gagnon).

Récompenses[modifier | modifier le code]

Commentaires[modifier | modifier le code]

Extérieur du commissariat, en réalité une entrée de l'hôpital Saint-Louis située place du Docteur-Alfred-Fournier à Paris.
Le Café de l'Époque, à côté de la Galerie Véro-Dodat située au 2 rue du Bouloi à Paris.

Cette section regroupes plusieurs informations sur : * la série Navarro et les films dérivés de la série ; * le tournage des épisodes.

  • L'une des erreurs de la série est que Martin, censé être brigadier, porte en fait des galons de gardien de la Paix.
  • Navarro fait partie des séries policières françaises les plus populaires des trente dernières années. Elle a donné lieu à de nombreuses versions internationales.
  • La fille de Navarro a fait l'objet d'un téléfilm "hors série" appelé Mademoiselle Navarro.
  • Le dernier épisode inédit de Navarro est diffusé le 19 avril 2007. La série Brigade Navarro avec Viktor Lazlo, Nathalie Vincent, Filip Nikolic et Anthony Dupray la remplace.
  • À partir de 2001, le tournage des scènes d'intérieur s'est fait en numérique, puis, vers 2003-2004, certains épisodes ont été entièrement réalisés en numérique HD.
  • Tous les tournages des lieux récurrents (comme le café de Ginou ou le commissariat) s'est déroulé en studio à Bezons dans une ancienne usine transformée en studio rue Henri Barbusse[3].
Le logement de Navarro est situé dans la Tour Athènes du quartier Italie 13 de Paris (son adresse fictive dans la série est 13, rue du Javelot)[4].
L'entrée du commissariat est en fait la porte sud-ouest de l'hôpital Saint-Louis, située place du Docteur-Alfred-Fournier, au croisement de la rue Bichat et de l'avenue Richerand, dans le 10e arrondissement de Paris.
Le café de Ginou est le Café de l'Époque, située au 2, rue du Bouloi, dans le 1er arrondissement de Paris, à côté de la Galerie Véro-Dodat.

DVD[modifier | modifier le code]

  • La première saison est sorti en DVD Les 6 premiers en 2006.
  • 104 des 108 sont sortis en DVD répartis sur 8 saisons chez Polygram.

Voitures[modifier | modifier le code]

Navarro a utilisé :

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. http://www.toutelatele.com/navarro-et-sous-le-soleil-arrivent-sur-d8-43785
  2. (fr) « ZABU, le premier chanteur de MAGMA », sur magma.fan.free.fr (consulté le 10 mai 2010)
  3. [PDF]Découvrir Bezons La lecture tous azimuts! Bulletin du site internet de la ville de Bezons, page 10 (page 6 sur le fichier pdf)
  4. Site l2tc.com

Liens externes[modifier | modifier le code]