Jean-Michel Ribes

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Ribes.
Jean-Michel Ribes lors de la cérémonie des Molières 2014.

Jean-Michel Ribes, né le 15 décembre 1946 à Paris, est un acteur, dramaturge, metteur en scène de théâtre, réalisateur, scénariste français et auteur de publicités.

Il dirige actuellement le Théâtre du Rond-Point à Paris.

Biographie[modifier | modifier le code]

Fils de Pierre Ribes et de Jeanne Bernadet, il pratique le théâtre dès sa jeunesse et fonde en 1966 la compagnie du Pallium, avec le peintre Gérard Garouste et le comédien Philippe Khorsand. Il crée sa première pièce Les Fraises musclées en 1970.

Il côtoie à cette époque Roland Topor, Jérôme Savary, Fernando Arrabal, Copi. De jeunes acteurs comme Andréa Ferréol, Roland Blanche, Gérard Darmon, Tonie Marshall, Jean-Pierre Bacri, Daniel Prévost, Roland Giraud, Michel Elias etc., rejoignent sa compagnie.

Jean-Michel Ribes au Salon du livre de Paris 2009. Photo de Giovanni Cittadini Cesi.

Il met en scène de nombreuses pièces contemporaines : Sam Shepard, Copi, Topor, Jean-Claude Grumberg, Arrabal, etc.

Au début des années 1980, il crée Avec Roland Topor, Jean-Marie Gourio, François Rollin et Gébé Merci Bernard (sur FR3), et Palace (sur Canal+), deux séries à l’humour décapant. Il a réalisé quatre longs métrages, dont Chacun pour toi (avec Albert Dupontel et Jean Yanne) et Musée haut, Musée bas tiré de sa pièce éponyme.

En 1995, il reçoit le grand prix de l'humour noir avec Jean-Marie Gourio pour le spectacle Brèves de Comptoir. De 1997 à 2002, il anime la manifestation « Texte nu » du Festival d’Avignon, destinée à promouvoir l’écriture dramatique contemporaine.

En 2000, deux cents auteurs dramatiques fondent le mouvement des Écrivains associés du théâtre, Jean-Michel Ribes est élu président. En 2001, il reçoit le Prix Plaisir du théâtre pour l’ensemble de son œuvre, et en 2002 le Grand Prix Théâtre de l'Académie française. Toujours en 2002, il est président du jury du Festival international des Très Courts

En novembre 2001, Catherine Tasca, ministre de la culture, et Bertrand Delanoë, maire de Paris, le nomment directeur du Théâtre du Rond-Point. En 2002, il reçoit le Molière du meilleur auteur francophone pour sa pièce Théâtre sans animaux, ainsi que le Molière de la meilleure pièce comique.

En avril 2007, il est nommé Chevalier de la Légion d'honneur. En août 2008, il préside le jury du 1er Festival du film francophone d'Angoulême (FFA). En 2013, il est nommé commandeur des Arts et Lettres (officier en 2010). En juin 2011, il reçoit le grand prix de la SACD.

En 2011, il soutient activement François Hollande à la primaire socialiste[1].

Le 13 mars 2012, il est agressé par des catholiques extrémistes à Nancy, qui lui jettent une tarte aux excréments en plein visage à la suite de la programmation dans son théâtre de la pièce de Rodrigo Garcia, Golgota picnic'[2]. Les catholiques répliquent ainsi, face aux provocations qui sont faites dans cette pièce, à ceux qu'ils considèrent comme complices du blasphème.

Le Théâtre du Rond-Point[modifier | modifier le code]

En 2001, il est nommé directeur du Théâtre du Rond-Point. Il décide d’en faire une maison de création, dédiée au théâtre d’aujourd’hui. Le théâtre est décoré par Patrick Dutertre. Les costumes du personnel d'accueil sont dessinés par Juliette Chanaud. Il installe une nouvelle librairie en association avec Actes Sud, et réaménage de fond en comble le restaurant. En partenariat avec La COPAT, de nombreuses pièces sont filmées et diffusées sur Arte, France 2, TV5 Monde, etc. Elles sont toutes éditées en DVD (COPAT collection Rond Point). La nouvelle salle Roland Topor est le grenier à rêves du Rond-Point, réservée aux spectacles "tentatives".

Théâtre[modifier | modifier le code]

Auteur et metteur en scène[modifier | modifier le code]

au Théâtre du Rond-Point depuis 2002

Metteur en scène[modifier | modifier le code]

au Théâtre du Rond-Point depuis 2002

Cinéma[modifier | modifier le code]

Acteur
Scénariste
Réalisateur et scénariste

Télévision[modifier | modifier le code]

Acteur
Réalisateur
Scénariste

Livres[modifier | modifier le code]

Toutes ses premières pièces sont éditées chez Actes Sud papier :

  • Merci Bernard
  • Les Candidats auxquels vous avez échappé
  • Monologues, Bilogues, Trilogues
  • Palace
  • Le Menu de Frango Twix
  • La Petite O.N.U. fantaisie humanitaire
  • Une magnifique désolation, éditions de l'Amandier, 2003
  • Sursauts, Brindilles et Pétards, Grasset, 2004
  • Théâtre sans animaux, Actes Sud/Babel
  • Monsieur monde, Actes Sud
  • Je n’aime pas la campagne sauf dans le TGV elle va plus vite, éd. Xavier Barral, ill. Stéphane Trapier, 2006
  • Le Rire de résistance, Beaux arts éditions, théâtre du Rond-Point, 2007
  • MOIS par MOI, Actes Sud, 2008
  • Voyages hors de soi, Actes Sud, 2009
  • J'ai encore oublié saint Louis !, illustrations de Stéphane Trapier, Actes Sud, 2009
  • Le Rire de résistance, tome 2, Beaux arts éditions, théâtre du Rond-Point
  • René l'énervé, Actes Sud, 2011
  • Les Mots que j'aime et quelques autres, Le Point-Seuil, 2013

Publicités[modifier | modifier le code]

  • En 2005, la mutuelle d'assurance MAAF a repris dans ses publicités télévisées l'une des rubriques mythiques de la série Palace, « Appelez-moi le directeur ! », où Philippe Khorsand et Marcel Philippot reprennent leurs rôles respectifs. Le duo a été rejoint en été 2007 par Eva Darlan, . Novembre 2007, Daniel Prévost occupe à son tour le rôle du client mécontent. Le rôle du directeur est repris par Bernard Farcy puis par Laurent Gamelon.
  • LCL : il est réalisateur des dernières publicités du Crédit lyonnais « Demandez plus à votre argent ».

Prix et récompenses[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Article connexe[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]