Macbeth (Shakespeare)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Macbeth et Macbett.
Macbeth
Auteur William Shakespeare
Genre Tragédie
Version originale
Titre original Macbeth
Langue originale Anglais
Pays d'origine Drapeau de l'Angleterre Royaume d'Angleterre
Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni de nos jours.
Date de parution originale 1606
Version française

Macbeth est une tragédie de William Shakespeare écrite en 1606[1] ; elle est publiée dans le premier in-folio en 1623. Le sujet est inspiré d'un personnage des chroniques - Macbeth, roi d'Écosse - mais la tragédie comporte un grand nombre d'éléments surnaturels qui s'écartent de la biographie historique du roi des Pictes qui régna en Écosse de 1040 à 1057.

Selon la légende, prononcer le mot Macbeth dans un théâtre porte malheur. C'est pourquoi les acteurs et actrices évitent de prononcer son nom, ce qui vouerait sa représentation à l'échec, et utilisent la périphrase, « La pièce écossaise » (« The Scottish Play (en) » ou « Bard's play »).

Lady Macbeth est considérée par beaucoup comme un des rôles féminins les plus difficiles du répertoire occidental. Tenaillée par le remords après le meurtre de Duncan, elle sombre dans la folie, est soumise à des crises de somnambulisme et d’hallucination (lavant obsessionnellement ses mains qu’elle imagine pleines de sang), et finit par se suicider.

Intrigue[modifier | modifier le code]

Johann Heinrich Füssli, Lady Macbeth somnambule, musée du Louvre.
Les deux personnages réagissent différemment à la folie de Lady Macbeth : surprise chez la dame de compagnie, intérêt scientifique chez le médecin.

La Norvège et l'Écosse se livrent une bataille où Macbeth, cousin du roi Duncan et chef de son armée, s'illustre par son courage, sa persévérance et sa loyauté. Revenant victorieux, Macbeth, thane de Glamis, rencontre trois sorcières qui l'accueillent en lui donnant successivement trois titres différents : celui de thane de Glamis, de thane de Cawdor et de futur roi. Quant à Banquo, général et ami de Macbeth qui l'accompagne, elles lui promettent une descendance de roi. Puis, sans donner plus d'explications, elles disparaissent.

Peu de temps après, deux seigneurs envoyés par le roi Duncan viennent annoncer à Macbeth que ce dernier le nomme thane de Cawdor pour le récompenser de sa victoire. Macbeth fait part de cette rencontre à son épouse mais, dévorée par l’ambition et pressée de voir s’accomplir cette prophétie, elle le pousse à assassiner Duncan sans plus attendre. Les fils de Duncan (Malcolm et Donalbain) s'enfuient, de peur de se faire assassiner à leur tour, laissant le trône à Macbeth. C’est le début d’un cycle meurtrier où Macbeth, vivant dans la hantise de se voir dépossédé de son trône, entreprend de faire assassiner tout ceux dont il estime qu’ils pourraient le lui ravir.

L’essentiel de la tragédie montre comment Macbeth et Lady Macbeth sombrent progressivement dans la folie, lui obsédé par la crainte de perdre sa couronne et tenaillé par le remords des crimes commis, elle ne parvenant pas à oublier le sang s’écoulant des plaies mortelles du roi Duncan.

« Et pourtant qui aurait pensé que le vieil homme avait en lui tant de sang ? »

— Acte V, scène 1

Personnages[modifier | modifier le code]

Johann Heinrich Füssli, Macbeth et Banquo en compagnie des trois sorcières sur la lande.
  • Duncan, roi d'Écosse ;
  • Malcolm, fils ainé du roi ;
  • Donalbain, fils cadet du roi ;
  • Macbeth, cousin du roi et général de son armée, il devient par la suite roi ;
  • Lady Macbeth, épouse de Macbeth, elle deviendra reine ;
  • Sœurs Fatales, sorcières et oracles consultées par Macbeth ;
  • Banquo, l'ami de Macbeth, général de l'armée du roi Duncan ;
  • Fleance, fils de Banquo ;
  • Macduff, Lennox, Ross, Menteith, Angus et Caithness, nobles écossais ;
  • Lady Macduff, épouse de Macduff ;
  • Fils de Lady Macduff ;
  • Siward, oncle de Malcolm, général des forces anglaises ;
  • Le jeune Siward, fils de Siward ;
  • Seyton, lieutenant de Macbeth ;
  • Hécate, déesse de la sorcellerie, les Sœurs Fatales lui sont assujetties ;
  • Les assassins, groupe de 3 brigands engagés par Macbeth ;
  • Le médecin et la dame de compagnie, au chevet de Lady Macbeth.
  • Le portier, gardien de la porte du château, généralement ivre ;
  • Le vieil homme, discute avec Ross et Macduff du meurtre de Duncan ;
  • Apparitions, spectres, visions de Macbeth ;
  • Nobles écossais ;
  • Messagers ;
  • Servantes, serviteurs.

Acte I[modifier | modifier le code]

Scène 1 : Un lieu désert. Les trois sorcières, aussi appelées les « trois fatales sœurs » dans le courant de la pièce, entrent en scène et ouvrent la pièce.

Scène 2 : Une salle du palais. Le Capitaine entre. Il rapporte à Duncan la bravoure de Macbeth et de Banquo. Celui-ci décide alors de léguer le titre et les droits de Cawdor, désormais jugé indigne de les posséder, au valeureux Macbeth.

Scène 3 : Une lande. Les trois sorcières viennent à la rencontre de Macbeth et de Banquo, revenant du combat. Elles prédisent à chacun leur avenir avant de s’évaporer. Ainsi, Macbeth deviendrait sire de Cawdor, puis roi ; Banquo quant à lui, aurait une descendance de sang royal. Là, entrent Angus et Ross, deux nobles écossais, venant annoncer à Macbeth qu’il hérite du titre de Cawdor.

Scène 4 : Une salle dans le palais. On apprend que Cawdor a été exécuté. Cérémonie : Macbeth reçoit officiellement le titre de baron de Cawdor. Duncan leur fait part de sa succession par son fils Malcolm.

Scène 5 : Inverness (La « capitale des Highlands », dans le nord du royaume). Devant le château de Macbeth. Lady Macbeth, lisant une lettre de Macbeth, apprend qu’il est baron de Cawdor ainsi que la prédiction des Fatales. Par la suite, elle apprend par un messager la venue du roi le soir même. Entre Macbeth, Retrouvailles et projet de meurtre.

Scène 6 : Même lieu que la scène précédente. Duncan, Banquo, Malcolm, Donalbain et les nobles écossais entrent chez Macbeth et se mettent à table.

Scène 7 : Une cour au château de Macbeth. Monologue de Macbeth qui hésite à passer à l'acte devant la bonté de son roi. Puis arrivée de Lady Macbeth et complot de meurtre entre les deux époux.

Acte II[modifier | modifier le code]

Macbeth.

Scène 1 : Le même lieu, une ou deux heures plus tard. Banquo et Fleance. Entre Macbeth. Dialogue entre Banquo et Macbeth au sujet des Fatales et de leurs prédictions. Sortent Banquo et Fleance. Puis monologue de Macbeth, obsédé par le meurtre.

Scène 2 : Les mêmes lieux. Lady Macbeth et Macbeth. Lady Macbeth a drogué les gardes du roi. Par la suite, Macbeth tue Duncan en le poignardant. Lady Macbeth prend les dagues qui ont servi au meurtre et va rougir de sang les gardes, afin de les innocenter, elle et son mari. Ce dernier est envahi de peur, consécutive au crime, mêlée de culpabilité et de folie.

Scène 3 : Les mêmes lieux. Le lendemain matin. Un portier, monologue. Entrent ensuite Macduff et Lennox. Puis Macbeth. Macduff et Lennox découvrent le corps du roi. Lady Macbeth et son mari jouent l’effroi et la surprise. Malcolm et Donalbain décident de fuir en quête de sécurité : "Là où nous sommes, il y a des poignards dans le sourire des hommes"

Scène 4 : Devant le château de Macbeth. Un vieillard et Ross ainsi que Macduff parlent du meurtre et de l’enterrement de Duncan, et du prochain couronnement de Macbeth.

Acte III[modifier | modifier le code]

Scène 1 : À Forres. Une chambre d’audience du palais. Macbeth et Lady Macbeth convient Banquo à dîner. Macbeth complote avec deux assassins le meurtre de Banquo et de son fils Fleance pour que les soupçons ne soient pas tournés vers lui.

Scène 2 : Macbeth décide de laisser Lady Macbeth en dehors du complot.

Scène 3 : Une route qui mène vers le palais. Un troisième meurtrier vient se joindre aux deux autres. Ils tuent Banquo, mais Fleance réussit à s’enfuir. Banquo lui demande de venger sa mort.

Scène 4 : La grande salle du palais. Scène du diner. Macbeth apprend par un des meurtriers la fuite de Fleance. Macbeth a des apparitions : il voit le spectre de Banquo. Lady Macbeth prétexte un délire, un malaise et fait sortir les nobles. Macbeth s'inquiète de la non-venue de Macduff au dîner. Il annonce enfin son intention de retourner voir les "Sœurs Fatales".

Scène 5 : La lande. Entrent les trois sorcières, à la rencontre d’Hécate. Elles projettent de mener Macbeth à sa perte.

Scène 6 : Un château en Écosse. Lennox, un seigneur. Lennox soupçonne Fleance d’avoir tué son père ainsi que Malcolm et Donalbain d’avoir tué le leur. Il apprend par le seigneur que Malcolm et Macduff se sont ralliés à Siward.

Acte IV[modifier | modifier le code]

Scène 1 : Une caverne, au milieu, un chaudron qui bout. Les Fatales préparent potions et incantations avant la venue de Macbeth. Entre Macbeth, venant leur demander conseil. Invocations d’apparitions qui répondent tour à tour aux craintes de Macbeth. Le règne de ce dernier durera jusqu'à ce que la grande forêt de Birnam s'avance contre lui. Les sorcières disparaissent. Entre Lennox. Il apprend à Macbeth que Macduff s’est enfui en Angleterre. Macbeth projette alors de tuer la femme et la descendance de Macduff.

Scène 2 : Fife. Une salle du château de Macduff. Lady Macduff s’interroge sur la fuite impromptue de son mari. Ross la rassure quelque peu, puis sort. Entre le fils de Macduff. Lui et sa mère parlent de la « mort » de Macduff et de leur devenir. Passage d’un messager leur annonçant un danger. Entrent les meurtriers, à la recherche de Macduff. Ils tuent Lady Macduff et son fils.

Scène 3 : En Angleterre, devant le palais du roi. Dialogue entre Malcolm et Macduff. Ils ne doutent pas un seul instant de la culpabilité de Macbeth dans les meurtres. Malcolm pense à s'emparer du trône comme il lui est dû et s'interroge sur sa faculté à diriger. Évocation du Roi d'Angleterre : contraste entre la bonté et la grâce du souverain (pouvoir de guérison) et le Mal qui habite Macbeth. Macduff culpabilise d’avoir fui. Alors, Ross entre et leur apprend la mort de Lady Macduff et de ses enfants. Macduff décide alors de se venger.

Acte V[modifier | modifier le code]

Scène 1 : Dunsinane, une chambre du château. Entrent un médecin et la dame de compagnie de Lady Macbeth. Puis entre Lady Macbeth, somnambule, et obsédée par les meurtres, le sang, cherchant à laver ses mains. Elle sort. Restés seuls, ils discutent sur l’état de Lady Macbeth et sur ses aveux involontaires.

Scène 2 : La campagne à proximité de Dunsinane. Menteith, Angus, Lennox et Caithness. Ils parlent de l’approche du bois de Birnam, de Malcolm, son oncle Siward, et Macduff, représentant la force anglaise, et qui « brûlent de se venger ».

Scène 3 : Dunsinane. Une salle du château. Macbeth apprend le rapprochement de la force anglaise dans le bois de Birnam. Il décide de combattre jusqu’à la mort et demande à Seton, son écuyer, de lui remettre son armure.

Scène 4 : La campagne près de Birnam. Le bois en vue. Les nobles entrent, ainsi que Siward, son fils et des soldats. Ils se préparent au combat.

Scène 5 : Dunsinane. La cour du château. Macbeth, Seton et des soldats. Préparation au combat. On apprend la mort de Lady Macbeth. Un messager entre et apprend que le bois de Birnam marche en direction de Dunsinane.

Scène 6 : Dunsinane. Devant le château. Malcolm, Siward, Macduff et des soldats. Coup d’envoi du combat.

Scène 7 : Une autre partie du champ de bataille. Entrent Macbeth et le jeune Siward. Ils combattent. Le jeune Siward est tué. Macbeth sort. Entrent Macduff, Siward et Malcolm. Macduff jure de se venger.

Scène 8 : Une autre partie du champ de bataille. Macbeth et Macduff dialoguent, puis combattent. Macbeth est tué.

Scène 9 : Dans le château. Entrent Siward, Malcolm, Ross, des barons et des soldats. Siward apprend par Ross la mort de son fils. Entre Macduff tenant la tête de Macbeth. Fanfares. Malcolm conclut la pièce en annonçant son couronnement.

Tirades célèbres[modifier | modifier le code]

« Macbeth: – Où en est la nuit?

Lady Macbeth: – Elle commence à lutter avec le matin. »

— Acte III, scène 4

« Macbeth: Demain, puis demain, puis demain glisse à petits pas de jour en jour jusqu'à la dernière syllabe du registre des temps. »

— Acte V, scène 5

« Macbeth: [La vie] est un récit conté par un idiot, plein de bruit et de fureur, et qui ne signifie rien. »

— Acte V, scène 5

Traduction[modifier | modifier le code]

Filmographie sélective[modifier | modifier le code]

Parmi les nombreuses adaptations cinématographiques ou télévisées, on pourra citer :

Opéra[modifier | modifier le code]

Peinture[modifier | modifier le code]

  • Théodore Chassériau a peint Macbeth apercevant le spectre de Banco (1854) et Macbeth suivi de Banco rencontre les trois sorcières sur la lande (1855, musée d'Orsay).
  • Johann Heinrich Füssli a peint Lady Macbeth somnambule (vers 1784, musée du Louvre) et Macbeth et Banquo en compagnie des trois sorcières sur la lande (1793-94, Petworth, The National Trust).

Pour une étude exhaustive de l'iconographie liée au thème des trois sorcières, on se reportera à l'analyse publiée sur la version anglaise de Wikipedia : Three Witches (en).

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Aude Sanseverina, « Macbeth de William Shakespeare », sur Alalettre.com
  2. (en) Macbeth (Shakespeare) sur l’Internet Movie Database
  3. (en) Macbeth (Shakespeare) sur l’Internet Movie Database
  4. (en) Macbeth (Shakespeare) sur l’Internet Movie Database
  5. (en) Macbeth (Shakespeare) sur l’Internet Movie Database
  6. (en) Macbeth (Shakespeare) sur l’Internet Movie Database
  7. (en) Macbeth (Shakespeare) sur l’Internet Movie Database
  8. « Macbeth », sur Opera Stanford
  9. « Macbeth, Opéra », sur Claude Torres
  10. Jean-Marc Warszawski, « Goué Émile », sur Musicologie.org

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Speaker Icon.svg (fr) Livre audio mp3 gratuit Macbeth dans la traduction de François-Victor Hugo

Articles connexes[modifier | modifier le code]