Gas-oil (film)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Gas-oil (homonymie).

Gas-oil

Réalisation Gilles Grangier
Scénario Michel Audiard, Jacques Marcerou d'après le roman de Georges Bayle Du raisin dans le gaz-oil
Acteurs principaux
Sociétés de production Intermondia Films
Pays d’origine Drapeau de la France France
Genre film policier
Sortie 1955
Durée 85 minutes

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Gas-oil est un film réalisé par Gilles Grangier en 1955 et sorti sur les écrans la même année.

Résumé[modifier | modifier le code]

La vie paisible du camionneur Jean Chape est bouleversée par un accident. Il croit avoir écrasé un homme qui, gangster notoire, était déjà mort exécuté. Les complices de la victime tracassent Jean pensant que celui-ci a récupéré le produit de leur hold-up. Aidé de ses amis routiers, Jean livre la bande à la police qui démasque l'assassin du gangster : sa propre épouse. Jean retrouve sa tranquillité avec sa compagne Alice, l'institutrice.

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Distribution[modifier | modifier le code]

Autour du film[modifier | modifier le code]

Gas-oil marque la première collaboration cinématographique entre Jean Gabin et Michel Audiard. Le film ne contient cependant aucun des éléments qui feront plus tard la réputation de ce duo : ni répliques mémorables pour l'un, ni prestance seigneuriale pour l'autre.

Le film montre une véritable collection de poids-lourds d'époque, dont le Willème LD 610 conduit par Jean Gabin. Autre rareté dans un film noir, on peut voir de nombreux paysages ruraux, dans une France encore très paysanne, aux routes étroites. La scène de l'arrivée à Paris, notamment, montre au spectateur du XXIe siècle des routes et rues et un rythme de déplacement aujourd'hui révolus.

Critique TV[modifier | modifier le code]

Pour le magazine Télé 7 jours, « Grangier à la mise en scène, Audiard aux dialogues, sur l'écran Jean Gabin et Jeanne Moreau : une très bonne série noire française. »[1]

Lien externe[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Télé 7 jours n° 1377, du 18 au 24 octobre 1986, p. 84