Steve Kerr

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Kerr.
Steve Kerr Portail du basket-ball
Steve Kerr.jpg
Steve Kerr
Fiche d’identité
Nom complet Stephen Douglas "Steve" Kerr
Nationalité Drapeau des États-Unis États-Unis
Naissance 27 septembre 1965 (49 ans)
Beyrouth (Liban)
Taille 1,91 m (6 3)
Situation en club
Numéro 2, 4, 5, 25
Poste Arrière
Carrière universitaire ou amateur
1983-1988 Arizona Wildcats
Draft NBA
Année 1988
Position 50e (2e tour)
Franchise Suns de Phoenix
Carrière professionnelle *
Saison Club Moy. pts
1988-1989
1989-1990
1990-1991
1991-1992
1992-1993
1993-1994
1994-1995
1995-1996
1996-1997
1997-1998
1998-1999
1999-2000
2000-2001
2001-2002
2002-2003
Suns de Phoenix
Cavaliers de Cleveland
Cavaliers de Cleveland
Cavaliers de Cleveland
Magic d'Orlando
Bulls de Chicago
Bulls de Chicago
Bulls de Chicago
Bulls de Chicago
Bulls de Chicago
Spurs de San Antonio
Spurs de San Antonio
Spurs de San Antonio
Trail Blazers de Portland
Spurs de San Antonio
Sélection en équipe nationale **
1986 Drapeau : États-Unis États-Unis
Carrière d’entraîneur
2014- Warriors de Golden State

* Points marqués dans chaque club comptant pour le championnat
national et les compétitions nationales et continentales.
** Points marqués pour l’équipe nationale en match officiel.

Stephen « Steve » Douglas Kerr né le 27 septembre 1965 à Beyrouth, Liban) est un ancien joueur américain professionnel de basket-ball. Il est le joueur le plus adroit au tir à 3 points de l'histoire de la NBA[1], et cinq fois champion de la National Basketball Association (NBA).

Le 2 juin 2007, Kerr devient general manager et président des opérations basket-ball des Suns de Phoenix[2].

Le 14 mai 2014, il est nommé entraîneur des Warriors de Golden State.

Biographie[modifier | modifier le code]

Fils de Malcolm Kerr, un universitaire américain spécialiste du Proche-Orient, Kerr passa une grande partie de son enfance au Liban et en Égypte. Il étudia par la suite au lycée de Palisades High School à Pacific Palisades, Californie. Le 18 janvier 1984, son père est assassiné par des militants du Jihad islamique au Liban[3].

Carrière de joueur[modifier | modifier le code]

En 1983, Kerr commence ses études universitaires à l'université d'Arizona et joue pour l'équipe universitaire des Arizona Wildcats. Durant l'été 1986, Kerr est sélectionné dans l'équipe américaine de basket-ball qui dispute le championnat du monde de basket-ball masculin en Espagne. L'équipe devient la dernière équipe senior masculine composée uniquement de joueurs amateurs à gagner une médaille d'or. Kerr se blessa au genou durant le tournoi, l'obligeant à manquer une saison entière en Arizona. Après être revenu dans l'équipe, Kerr aide les Wildcats à rejoindre le Final Four NCAA en 1988.

Kerr est drafté par les Suns de Phoenix au second tour de la draft NBA 1988, mais il est transféré ensuite au Cavaliers de Cleveland en 1989. Il y passe plus de trois saisons, et une partie de la saison avec le Magic d'Orlando. En 1993, il signe avec les Bulls de Chicago. Lors des saisons 1993-94 et 1994-95, les Bulls atteignent les playoffs, mais sans la présence de Michael Jordan, ils ne parviennent pas à remporter le titre. Cependant, avec le retour de Jordan pour la saison 1995-96, les Bulls atteignent un bilan record de 72 victoires et 10 défaites puis battent les Seattle SuperSonics lors de la finale NBA 1996, permettant à Kerr de faire part de l'équipe qui remporta le plus grand nombre de victoires sur une saison dans l'histoire de la NBA.

Kerr inscrit le tir gagnant lors du sixième match de la finale NBA 1997 contre le Jazz de l'Utah sur une passe décisive de Michael Jordan, ce qui permet aux Bulls de réaliser le doublé. Kerr remporte également le Three-point Shootout lors du NBA All-Star Week-end 1997. Les Bulls battent une nouvelle fois le Jazz lors de la finale NBA 1998; Kerr est par la suite transféré aux Spurs de San Antonio.

Les Spurs arrivent en finale NBA pour la première fois de leur histoire, et Kerr remporte sa quatrième bague quand les Spurs battent les Knicks de New York en 1999. Il est le seul joueur ne faisant pas partie de l'équipe des Celtics de Boston à gagner 4 titres NBA consécutivement.

Durant les playoffs 2003, Kerr apporte une grande contribution aux Spurs lors du sixième match de la finale de Conférence Ouest contre les Mavericks de Dallas, inscrivant quatre tirs à 3 points décisifs pour éliminer les Mavericks. Les Spurs de Kerr, David Robinson, Tim Duncan et Emanuel Ginobili remportent le titre contre les Nets du New Jersey.

Kerr termine sa carrière comme joueur remplaçant, ayant la capacité d'inscrire des paniers à 3 points lors de moments décisifs.

Kerr annonce sa retraite après la finale NBA 2003. Son bilan en carrière : 5437 points soit 6 points par match en moyenne, 1060 rebonds soit 1,2 rebonds par match en moyenne et 1658 passes décisives soit une moyenne de 1,8 passes décisives par match. Il a pris sa retraite avec le titre de tireur à 3 point le plus adroit en pourcentage de l'histoire sur une saison (52,4 % en 1994-95) et en carrière (45,4 %).

Sa nouvelle carrière[modifier | modifier le code]

Journalisme sportif[modifier | modifier le code]

De 2003 à 2007, Kerr est consultant pour Turner Network Television (TNT). Il réalise une rubrique sponsorisée par Coors Light appelée Steve's Refreshing Thoughts dans laquelle il rapporte des faits marquants de l'histoire de la NBA. Durant la même période, Kerr devient consultant pour Yahoo!.

Il prête sa voix au jeu vidéo de EA Sports NBA Live 2007, il est également un des trois commentateurs des jeux NBA 2K12 et NBA 2K13.

General manager des Suns[modifier | modifier le code]

Le 15 avril 2004, Kerr fait partie d'un groupe d'acheteurs potentiels qui veulent acquérir les Suns de Phoenix de Jerry Colangelo, alors le propriétaire, pour 300 millions de dollars[4],[5].

Le 2 juin 2007, Kerr annonce officiellement son départ du poste de commentateur de TNT et chez Yahoo! pour devenir le general manager des Suns de Phoenix commençant lors de la saison 2007-2008. Il remplace Mike D'Antoni, qui veut se concentrer sur ses fonctions d'entraîneur[2].

Anecdotes[modifier | modifier le code]

Steve Kerr et Robert Horry, un autre remplaçant décisif, ont alternativement remporté 12 des 14 titres de champion NBA entre 1994 et 2007. Kerr ou Horry étaient dans l'effectif de chaque équipe championne de la saison 1993-1994 à la saison 2002-2003. Les équipes de Kerr ont gagné les titres en 1996, 1997, 1998, 1999 et 2003. Les équipes de Horry étant victorieuses lors des finales NBA en 1994, 1995, 2000, 2001, 2002, 2005 et 2007. Ils ont gagné 3 titres sous les ordres de Phil Jackson (les Lakers et les Bulls) et chaque autre titre avec une équipe du Texas (les Spurs et les Rockets).

Dans la culture populaire[modifier | modifier le code]

  • Le rappeur texan Paul Wall utilisa le nom de Steve Kerr dans sa chanson "I'm Throwed": "Ima sharpshooter like Steve Kerr.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Pour approfondir[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]