Bangalore

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Bengaluru
ಬೆಂಗಳೂರು / Bangalore
Image illustrative de l'article Bangalore
Administration
Pays Drapeau de l'Inde Inde
État ou territoire Karnataka
District Bangalore Urbain
Maire Venkatesh Murthy
Index postal 560 xxx
Fuseau horaire IST Indian Standard Time
(UTC+5.30)
Indicatif 91 (0)80
UNLC INBLR
Démographie
Population 8 474 970 hab. (2011)
Densité 11 437 hab./km2
Géographie
Coordonnées 12° 58′ N 77° 34′ E / 12.97, 77.5712° 58′ Nord 77° 34′ Est / 12.97, 77.57  
Altitude Max. 920 m
Superficie 74 100 ha = 741 km2
Divers
Classement CCA A-1
Classement HRA A-1
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Inde

Voir la carte administrative d'Inde
City locator 12.svg
Bengaluru

Géolocalisation sur la carte : Inde

Voir la carte topographique d'Inde
City locator 12.svg
Bengaluru
Liens
Site web http://www.bbmp.gov.in
Un immeuble de bureaux

Bangalore est une ville du sud de l'Inde et la capitale de l'État du Karnataka. La ville a pris le nom de Bengaluru (kannada : ಬೆಂಗಳೂರು, Bengaḷūru), ancien nom local, comme l'a proposé l'administration locale le 1er novembre 2006.

Elle fut construite autour d'un fort bâti en 1537. Ce fut un des sièges de l'administration britannique de 1831 à 1881, date à laquelle elle fut rendue au maharadja de Mysore.

L'agglomération de Bangalore compte plus de 8,5 millions d'habitants[1]

Étymologie[modifier | modifier le code]

Le toponyme Bangalore est la version anglicisée de Bengaḷūru, le nom de la ville en kannada. La plus ancienne référence au nom Bengaḷūru est une inscription gravée dans une vīra gallu du Xe siècle (ವೀರಗಲ್ಲು, littéralement une « pierre du héros » vantant les mérites d'un guerrier). Dans cette inscription retrouvée à Begur, Bengaluru est décrite comme l'emplacement d'une bataille ayant eu lieu en 890. Cet endroit faisait alors partie de la dynastie des Ganga de l'ouest jusqu'en 1004 et s'appelait Bengaval-uru, la Ville des Gardes en vieux kannada[2],[3].

Une anecdote apocryphe, bien que populaire, raconte que Veera Ballala II, roi Hoysala du XIe siècle se perdit dans la forêt lors d'une partie de chasse. Fatigué et affamé, il rencontra une vieille femme qui lui servit des haricots bouillis. Reconnaissant, le Roi nomma cet endroit benda-kaal-uru (ಬೆಂದಕಾಳೂರು, littéralement, « la ville des haricots bouillis »), devenu au fil du temps Bengalūru[4].

Géographie[modifier | modifier le code]

La ville de Bangalore se situe dans la partie sud-est de l'Etat dravidien du Karnataka. Elle se trouve sur le plateau d'âge précambrien du Deccan et plus précisément au centre du plateau de Mysore. Les coordonnées terrestres de la ville sont 12° 58′ 12″ de latitude nord et 77° 33′ 36″ de longitude est. Elle se trouve de ce fait à une latitude comparable à celle de Bamako en Afrique ou de Managua (la capitale du Nicaragua) en Amérique. La superficie de la ville est de 741 km2. Le relief y est plat si l'on excepte une crête qui suit un axe NNE-SSO. Cette crête culmine à 962 m et représente le point le plus élevé de Bangalore. Aucun cours d'eau d'importance significative ne traverse la cité. La ville dispose cependant de nombreux réservoirs permettant de l'alimenter en eau notamment en été durant la saison sèche lorsque les besoins en eau sont les plus importants. La végétation primaire est constituée majoritairement d'arbres à feuilles caduques et dans une moindre mesure de cocotiers. Dans la région de Bangalore la roche en sous-sol est constituée par une association de granites, de gneiss et de migmatites tandis que le sol est soit de la latérite rouge soit du loam argileux. La ville se trouve dans une zone de risque sismique faible puisqu'il est de niveau 2 sur une échelle qui en compte 5. Cependant la ville a connu des tremblements de terre pouvant atteindre la magnitude 4,5.

Pôle mondial économique et scientifique[modifier | modifier le code]

Bangalore est devenu un centre universitaire, scientifique (l'Indian Institute of Science, une des écoles les plus réputées du pays compte 2 000 chercheurs) et économique considérable. L'agglomération est considérée comme la « Silicon Valley » indienne et l'exemple d'un pôle de compétence d'importance mondiale.

La ville a axé son développement sur les nouvelles technologies, particulièrement la sous-traitance dans les domaines :

  • des logiciels informatiques,
  • de la biochimie (fabrication de molécules pharmaceutiques...)
  • de l'aérospatiale.

De très nombreuses entreprises technologiques du monde entier y ont installé des unités de recherche, de services (centres d'appel) et de conception / production.

Étaient installés, entre autres, en 2006 : Google, Microsoft, Yahoo, Amazon, IBM, Axa, Business Objects, HP, Accenture, Logica, Capgemini, 2moro, Adobe, Schneider Electric et Goldman Sachs, Steria (à la suite de l'intégration des effectifs du britannique Xansa en 2007).

Cela coexiste avec des industries plus classiques (textile) mais ayant investi dans des équipements de pointe pour rivaliser avec les concurrents asiatiques à bas coûts.

Jumelage[modifier | modifier le code]

Climat[modifier | modifier le code]

Bangalore bénéficie d'un climat tropical de mousson avec une saison des pluies bien marquée. La ville jouit d'un climat moins étouffant que la majeure partie des villes indiennes en raison de son altitude assez élevée. Cependant des vagues de forte chaleur ne sont pas à exclure. Le mois le plus froid est décembre avec une température moyenne de 18,7 °C et le mois le plus chaud celui d'avril avec une température moyenne de 28,0 °C. La température la plus haute enregistrée est de 38,9 °C tandis que la plus basse est de 7,8 °C (janvier 1884). La ville est exposée à la fois à la mousson du sud-ouest et à celle du nord-ouest et le mois le plus arrosé est septembre avec un maximum de hauteur de pluie de 244 mm. Le record de précipitations reçues en 24 heures est de 179 mm en date du 1er octobre 1997.

Relevé météorologique de Bangalore-altitude: 921 m (période 1971-1990)
Mois jan. fév. mars avril mai juin jui. août sep. oct. nov. déc. année
Température minimale moyenne (°C) 15,1 17 19,5 21,8 21,4 20,1 19,7 19,5 19,6 19,3 17,5 16 18,9
Température moyenne (°C) 21,3 23,6 26,1 28 27,4 24,6 23,9 23,5 26,9 25 22 18,7 24,1
Température maximale moyenne (°C) 27,3 30,1 32,7 34,2 33,2 29,2 28,1 27,4 28,2 28 27 26,2 29,3
Précipitations (mm) 1 7 16 32 104 78 106 119 244 127 52 19 905
Source : Le climat à Bangalore (en ° C et mm, moyennes mensuelles) climate-charts.com


Urbanisme[modifier | modifier le code]

La ville était considérée comme la « cité-jardin » de l'Inde, compte tenu de ses nombreux parcs. Toutefois, ses infrastructures suivent difficilement son développement économique et n'empêchent pas une grande pollution.

Fin mai 2008, le nouvel aéroport international de Bangalore a ouvert ses pistes au trafic aérien, après que le projet eut connu des retards successifs. (code AITA : BLR).

Lieux touristiques, monuments[modifier | modifier le code]

  • M.G Road (pour Mahatma Gandhi road), une des rues principales, possède de nombreux magasins et restaurants.
  • Bull Temple, temple hindou situé au sud de la ville. Les non-hindous sont admis.
  • Lalbagh Botanical Garden
  • Cubbon Park
  • Bangalore Palace
  • Shiva Temple
  • City Market, grand marché dont une partie, couverte, est un marché aux fleurs.
  • Tipu's Palace, palais d'été de Tipu sultan.
  • Russel Market

Francophones à Bangalore[modifier | modifier le code]

Il existe une communauté francophone significative à Bangalore, en grande partie formée d'employés expatriés de sociétés informatiques ou aéronautiques implantées dans la ville.

L'Alliance française de Bangalore est un lieu de rendez-vous fréquent pour les francophones de Bangalore. Le consulat français partage pour le moment ses locaux.

L'association des francophones de Bangalore, les "French Cancan" anime également un site d'information et un groupe de discussion.

La population résidente de nationalité française est estimée, d'après les enregistrements au consulat, à plus de 400 personnes, mais varie fortement en fonction de la situation économique des entreprises envoyant des expatriés.

Galerie[modifier | modifier le code]

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. http://www.censusindia.gov.in/2011-prov-results/paper2/data_files/India2/Table_2_PR_Cities_1Lakh_and_Above.pdf%7Cwork=censusindia%7Cpublisher=The Registrar General & Census Commissioner, India|accessdate=17 October 2011
  2. K. Chandramouli. "The City of Boiled Beans", The Hindu, 2006. The Hindu Group. 25 July 2002
  3. "Inscription reveals Bangalore is over 1,000 years old". The Hindu. 2006. The Hindu Group. 20 August 2004
  4. « Many miles to go from Bangalore to Bengaluru » (ArchiveWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?). Consulté le 2013-03-20

Annexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Article connexe[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]