Anna-Lena Grönefeld

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Anna-Lena Grönefeld
Anna-Lena Grönefeld
Carrière professionnelle
2003
Nationalité Drapeau de l'Allemagne Allemagne
Naissance (28 ans)
Drapeau : République fédérale d'Allemagne Nordhorn
Taille / poids 1,8 m (5 11) / 75 kg (165 lb)
Prise de raquette Droitière
Revers à deux mains
Gains en tournois 2 977 164 $
Palmarès
En simple
Titres 1
Finales perdues 3
Meilleur classement 14e (17/04/2006)
En double
Titres 14
Finales perdues 19
Meilleur classement 7e (06/03/2006)
Meilleurs résultats en Grand Chelem
Aust. R-G. Wim. US.
Simple 1/16 1/4 1/64 1/8
Double 1/2 1/4 1/2 1/2
Mixte 1/4 1/2 V (1) 1/2

Anna-Lena Grönefeld ou Groenefeld (née le 4 juin 1985 à Nordhorn) est une joueuse de tennis allemande, professionnelle depuis avril 2003.

Carrière tennistique[modifier | modifier le code]

L'ascension[modifier | modifier le code]

Admiratrice de sa compatriote Steffi Graf, la jeune Anna-Lena Grönefeld s'impose chez les juniors en simple filles à Roland-Garros en 2003 contre Vera Dushevina. Les saisons suivantes la voient progresser régulièrement sur le circuit WTA.

Dans un premier temps, elle s'illustre plus particulièrement dans les épreuves de double dames : 7e mondiale de la spécialité en mars 2006, elle gagne plusieurs épreuves prestigieuses (dont l'Open du Canada en 2005 aux côtés de la doyenne Martina Navrátilová) et accède trois fois consécutivement aux demi-finales en Grand Chelem[1].

Lors de la saison 2005, elle se révèle en simple et joue trois finales, à Pattaya, Pékin et Luxembourg, qu'elle perd respectivement face à Conchita Martínez, Maria Kirilenko et Kim Clijsters.

En février 2006, elle décroche son premier titre WTA sur la terre battue d'Acapulco contre Flavia Pennetta et, le 17 avril, atteint son meilleur classement (14e mondiale) ; le mois suivant, elle dispute les quarts de finale à Roland-Garros où elle est battue par la future lauréate Justine Henin. Elle conclut l'année au 19e rang, deux de mieux qu'en 2005.

Les ambitions brisées : l'affaire Rafael Font de Mora[2][modifier | modifier le code]

Anna-Lena Grönefeld ne parvient pas, en 2007, à enchaîner plus de deux victoires consécutives. En quelques mois, elle prend une dizaine de kilos et sort du top 100 le 11 juin. Le 20 août, elle annonce qu'elle met un terme à sa saison et rentre en Allemagne.

En décembre, elle révèle à Kicker Sportmagazin qu'il lui a en fait fallu un an pour digérer l'enfer que lui faisait subir depuis trois ans son ancien entraîneur, Rafael Font de Mora, joueur professionnel des années 1980 et directeur d'un centre d'entraînement à Scottsdale en Arizona.

Font de Mora interdisait ainsi à ses parents de venir l'encourager sur les tournois ou l'empêchait de nouer des amitiés ; la faisant monter trois fois par jour sur la balance, il se plaisait à lui répéter qu'elle n'était « rien » sans lui. Cette emprise mentale et cette pression psychologique, d'abord payantes, ont fini par miner Grönefeld. À la suite de sa défaite au 1er tour de l'US Open en 2006, de Mora décide de rompre sa collaboration, restant néanmoins son agent selon les termes d'un contrat signé quand elle avait 18 ans.

Retour à la compétition[modifier | modifier le code]

Libérée mentalement et en meilleure forme physique, Anna-Lena Grönefeld renoue avec la compétition au printemps 2008, avec pour objectif initial de réintégrer rapidement le top 100. Elle y parvient à l'issue de l'US Open en septembre, au bénéfice d'un huitième de finale, se hissant au 83e rang mondial. En double dames, aux côtés de Patty Schnyder, elle s'impose en octobre à Stuttgart ; avec la même partenaire, elle atteint la finale à Zurich deux semaines plus tard.

2009 la voit doucement encore progresser au classement. En juillet, elle gagne l'épreuve de double mixte à Wimbledon avec le Bahaméen Mark Knowles.

Palmarès[modifier | modifier le code]

En simple dames[modifier | modifier le code]

En double dames[modifier | modifier le code]

En double mixte[modifier | modifier le code]

Parcours en Grand Chelem[modifier | modifier le code]

Parcours en « Premier Mandatory » et « Premier 5 »[modifier | modifier le code]

Découlant d'une réforme du circuit WTA inaugurée en 2009, les tournois WTA « Premier Mandatory » et « Premier 5 » constituent les catégories d'épreuves les plus prestigieuses, après les quatre levées du Grand Chelem.

Parcours aux Jeux olympiques[modifier | modifier le code]

Parcours en Fed Cup[modifier | modifier le code]

Classements WTA[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. en 2005 à Wimbledon et à l'US Open, en 2006 à l'Open d'Australie
  2. (de) Article paru le 9 décembre 2007 sur kicker.de
  3. a, b, c, d et e Pour chaque tournoi, la date indiquée correspond à la première journée, en général un lundi.

Liens externes[modifier | modifier le code]