Canton (Chine)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Idéogrammes chinois Cette page contient des caractères chinois. En cas de problème, consultez Aide:Unicode ou testez votre navigateur.
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Canton.
Canton
廣州市 ( Guăngzhōu)
Image illustrative de l'article Canton (Chine)
Administration
Pays Drapeau de la République populaire de Chine Chine
Province Guangdong
Statut administratif Ville sous-provinciale
Code postal Ville : 510000[1]
Code aéroport CAN
Indicatif 020[1]
Démographie
Population 12 600 000 hab.
Densité 1 695 hab./km2
Géographie
Coordonnées 23° 07′ 44″ N 113° 15′ 32″ E / 23.128797, 113.258975 ()23° 07′ 44″ Nord 113° 15′ 32″ Est / 23.128797, 113.258975 ()  
Altitude 8 m
Superficie 743 400 ha = 7 434 km2
Localisation
Image illustrative de l'article Canton (Chine)

Géolocalisation sur la carte : Chine

Voir la carte administrative de Chine
City locator 14.svg
Canton

Géolocalisation sur la carte : Chine

Voir la carte topographique de Chine
City locator 14.svg
Canton
Liens
Site web english.gz.gov.cn/

Canton (du portugais Cantão) ou Guangzhou (du pinyin : GuăngzhōuÉcouter la prononciation en mandarin, en chinois: 广州) est la capitale de la province du Guangdong dans le sud de la Chine. Elle a le statut administratif de ville sous-provinciale de la République populaire de Chine. Avec près de 12,7 millions d'habitants (dont 11 070 000 résidents urbains sur un territoire de 3 843 km2)[2], c'est la troisième ville la plus peuplée du pays derrière Shanghai et Pékin, et la première du Sud de la Chine. Avec les villes de Shenzhen, Foshan, Dongguan, Zhongshan, et Jiangmen, elle forme la mégalopole chinoise du delta de la Rivière des Perles, grande agglomération s'étirant sur près de 20 000 km2 et rassemblant près de 40 millions d'habitants. Elle a accueilli les Jeux asiatiques de 2010.

Histoire[modifier | modifier le code]

Canton (en 2001) depuis le Baiyun Shan au lever du soleil.
Les Treize Factoreries.

Selon la légende, Canton est la ville des chèvres descendues du ciel avec des Immortels, d'où la périphrase chinoise de « cité des Cinq Béliers » pour la désigner, béliers qui sont en fait des chèvres.

Canton, ou Guangzhou, fut à ses débuts dénommée Panyu (Chinois: 番禺; Jyutping: Pun1 Jyu4), un nom emprunté à la dénomination de deux montagnes entourant la ville actuelle, Pan et Yu. Son histoire commence lors de la conquête de la région durant la dynastie des Qin. Panyu commença son expansion lorsque la ville devint la capitale du Royaume Nanyue (南越) en 206 av. J.-C., ce dernier incluant à l'époque ce qui constitue aujourd'hui le Vietnam. La dynastie des Han annexa le Royaume Nanyue en -111 et Panyu est devenue une capitale de la province du Guangdong. En 226 après J-C, Panyu devint le siège de la préfecture de Guang (广州; Guangzhou). Son nom fut changé en Guangzhou (廣州) en 226.

Sous la dynastie Tang (618-907), la société chinoise s'internationalisa avec l'afflux de marchands étrangers qui fit suite au rétablissement du contrôle chinois sur les routes de la soie, après les conquêtes militaires de l'empereur Taizong (626-649). Canton, comme d'autres grandes villes telles que Chang'an ou Luoyang, ainsi que bien d'autres cités marchandes, accueillit des communautés étrangères. Originaires pour la plupart d'Asie centrale, ces dernières introduisirent de nouvelles religions ainsi que d'autres traditions culinaires, musicales et artistiques. Au IXe siècle, la population étrangère de la ville de Canton était estimée à 100 000 personnes.

Des pirates arabes et perses mirent à sac Canton (connue d'eux sous le nom de Sin-Kalan) en 758, selon un rapport du gouvernement local du 30 octobre 758, ce qui correspondait à la journée Guisi (癸巳) du neuvième mois lunaire dans le premier année de l'ère de l'empereur Suzong Qianyuan de la dynastie Tang. Du Xe siècle au XIIe siècle, il a existé à Guangzhou un quartier des étrangers, abritant notamment des habitants venus du golfe Persique issus de la mise à sac de la ville de 758.

Pénétration européenne[modifier | modifier le code]

En 1514, Canton vit arriver par la mer les Portugais. Ils furent les premiers Européens à arriver dans cette région et établirent dès 1517 un monopole sur le commerce extérieur grâce à leur comptoir commercial. Ils s'installèrent de façon permanente dans le delta de la rivière des Perles. Ils ont ensuite été expulsés de Canton (Cantão en portugais), mais purent garder l'utilisation de Macao comme base commerciale, en y créant une colonie, puis une ville en 1557. Durant un siècle entier, ils gardèrent un quasi-monopole sur le commerce extérieur de la région, jusqu'à l'arrivée des Hollandais au début du 17e siècle.

Après le déclin portugais, d'autres nations européennes tentèrent de s'implanter dans la région afin de commercer avec la Chine.

Les Britanniques d'abord puis les Français à partir de 1685 s'établirent à Canton avec la Compagnie française des Indes orientales[3],[4].

Canton fut l'un des cinq ports ouverts par le traité de Nankin, signé en 1842. Celui-ci marquait la fin de la première guerre de l'opium.

La ville fut bombardée conjointement par les Britanniques et les Français en 1858, au cours de la seconde guerre de l'opium. Le palais du vice-roi fut à cette occasion totalement détruit.

Les Missions Étrangères de Paris y établirent un vicariat apostolique, initialement confié à Monseigneur Guillemin[5]. Ce dernier fit construire la Cathédrale du Sacré-Cœur qui existe encore.

Les autres ports ouverts à cette occasion furent Fuzhou, Xiamen (Amoy), Ningbo et Shanghai.

L'État français commanda en 1874 au sculpteur Vital-Dubray une statue en bronze, L'Ange funèbre, pour la décoration d'une chapelle élevée dans le cimetière chrétien de la ville, à la mémoire des soldats morts pendant l'expédition de Chine. Cette statue a figuré au Salon de 1876 (n° 3241)[6].

Invasion japonaise[modifier | modifier le code]

Au cours de l'invasion japonaise, la ville subit dès l'automne 1937 de violents bombardements stratégiques sur des objectifs civils, conduisant à une résolution de blâme de la Société des Nations à l'encontre du Japon. L'armée impériale y implanta également l'unité de recherche bactériologique 8604, une filiale de l'unité 731, où des médecins japonais pratiquaient des expérimentations sur des cobayes humains.

Aujourd'hui[modifier | modifier le code]

Vue de Canton et de la rivière des Perles

Elle a été l'une des premières villes à s'ouvrir aux investissements étrangers du début des années 1980. La proximité de Hong Kong a favorisé l'émergence de tout le Guangdong.

La foire internationale de Canton, qui se tient deux fois par an (avril et octobre), est l'une des plus grandes foires commerciales du monde. On y négocie aussi bien du textile que de l'électronique.

La population est passée de 7 126 000 habitants d'après le recensement de 2001 à 10 500 000 d'après le recensement de 2003, et 15 000 000 en 2008.

Depuis les années 2000, la présence française se renforce dans la ville de Canton et ses alentours, comptant près de 280 sociétés françaises implantées principalement dans les secteurs industriels et des services, d'après le bureau de Canton de la Chambre de Commerce et d'Industrie Française en Chine [7] et près de 1 500 Français expatriés.

Le secteur des vins et spiritueux prend également son essor avec la tenue du salon Interwine deux fois par an (mai et novembre), suivant la foire internationale de Canton.

Géographie[modifier | modifier le code]

La zone du delta de la Rivière des Perles incluant la préfecture de Canton.

Situé dans la partie centre-sud du Guangdong, Canton s'étend de 112° 57' à 114° 03' de longitude E et 22° 26' à 23° 56' de latitude nord. La ville fait partie de la mégalopole du Delta de la rivière des Perles et le centre-ville est situé à côté de la montagne Baiyun, qui est localement dénommé «le poumon de la ville (市 肺). La superficie totale de l'entité administrative de la ville est de 7 434,4 km², dont 10 districts qui occupent 3 843,43 km², soit 51,7 % du total, tandis que deux districts-villes occupent le reste. L'élévation de la préfecture augmente généralement du sud-ouest au nord-est, avec des montagnes formant l'épine dorsale de la ville, et l'océan comprenant l'avant.

La ville est située en bordure de la rivière des Perles, à une centaine de kilomètres de l'embouchure de son delta[8],[9].

Climat cantonais[modifier | modifier le code]

Le climat cantonais est à l'origine de l'appellation climat subtropical humide (dit aussi « climat chinois »), un type de climat localisé dans une partie de la Chine, du Japon, dans le sud des États-Unis, le nord de l'Argentine, l'est de l'Afrique du Sud et le sud-est de l'Australie. Il est marqué par une forte humidité avec une pluviométrie annuelle de 1 682 mm, des hivers doux avec une température mensuelle de 13,3 °C en janvier et des étés chauds et moites avec une température mensuelle de 28,5 °C en juillet. Les précipitations sont abondantes toute l'année. Canton est sous l'influence de la mousson et la saison des typhons s'étend de juin à septembre. Seul l'automne, d'octobre à décembre, est lumineux.

Relevé météorologique de Canton-altitude: 7 m (période 1961-1990)
Mois jan. fév. mars avril mai juin jui. août sep. oct. nov. déc. année
Température minimale moyenne (°C) 9,8 11,3 14,9 19,1 22,7 24,5 25,3 25,2 23,8 20,5 15,7 11,1 18,7
Température moyenne (°C) 13,3 14,3 17,7 21,9 25,6 27,3 28,5 28,3 27,1 24 19,4 15 21,9
Température maximale moyenne (°C) 18,3 18,4 21,6 25,5 29,4 31,3 32,7 32,6 31,4 28,6 24,4 20,5 26,2
Précipitations (mm) 43,2 64,8 85,3 181,9 283,6 257,7 227,6 220,6 172,4 79,3 42,1 23,5 1 682
Nombre de jours avec précipitations 4,7 7,3 10 11,6 14,4 15,4 12 12,8 9,8 5 3,6 2,9
Source : Le climat à Canton (en °C et mm, moyennes mensuelles) Hong-Kong Observatory


Administration[modifier | modifier le code]

Canton est le chef-lieu des districts suivants : Yuexiu (qui a fusionné avec Dongshan), Liwan, Haizhu, Tianhe, Baiyun, Huangpu, Fangcun, Huadu, Conghua, Zengcheng, Panyu.

Personnalités[modifier | modifier le code]

  • L'écrivain Lu Xun résida à Canton ; un musée lui est consacré.
  • Ville natale de John Woo, réalisateur de films d'actions (The Killer, Volte-face...)
  • La jeune actrice Song Wenfei (1985-2013) est native de Canton.

Culture cantonaise[modifier | modifier le code]

La ville de Canton est, parmi les trois grandes villes chinoises actuelles, celle qui reste le plus éloignée géographiquement ; son intégration culturelle et politique est également celle qui a été la plus tardive. Les cantonais, proches de Hong Kong et plutôt influencés par l'Occident, gardent un certain sentiment d'indépendance, et sont à mille lieues des préoccupations politiques de leurs compatriotes chinois[réf. nécessaire].

Le climat subtropical du Guangdong inspire un mode de vie « méridional », bien différent des provinces du nord du Yangzi Jiang, et des habitudes vestimentaires très différentes : un patron chinois est souvent méconnaissable à Canton, où le short et le polo sont de mise.

La cuisine cantonaise est réputée pour son inventivité et sa variété, le Riz cantonais est un plat apprécié en France.

Le cantonais est un des rares dialectes chinois qui bénéficient de caractères propres, dont l'utilisation a été popularisée par son utilisation en tant que langue officielle à Hong Kong.

Le symbole de la ville est une statue représentant cinq chèvres, que l'on trouve dans le parc Yuexiu.

La robe traditionnelle fendue très haut des deux côtés et qui a disparu lors de la période communiste est réapparue comme vêtement porté par les jeunes femmes.

Universités[modifier | modifier le code]

Universités nationales

Universités et grandes écoles publiques

Économie[modifier | modifier le code]

Le CBD du District de Tianhe, avec la CITIC Plaza.

Canton est la troisième plus grande ville de Chine continentale, derrière Shanghai et Pékin. Capitale de la province du Guangdong, la province de Chine continentale la plus riche en termes de PIB, elle contribue beaucoup à la production de richesses du pays Guangzhou est la principale plaque tournante des produits manufacturés du delta de la Rivière des Perles, et l'une des principales agglomérations commerciales de la Chine continentale. En 2009, le PIB nominal de la ville a atteint 911,28 milliards de yuans, soit 133,5 milliards de dollars américains USD, celui par habitant étant de 89.498 yuans ou 13111 dollars. La Foire de la Chine Import et Export, également appelé "Foire de Canton", est organisée chaque année en avril et en octobre par le ministère du Commerce chinois. Inaugurée au printemps de 1957, la Foire est un événement majeur pour la ville. Depuis la 104e session, l'ancien site de Liuhua Complex n'est plus utilisé pour tenir la Foire de Canton, cette dernière fut en effet transféré à Pazhou Complex.

Grands artères et sites commerciaux[modifier | modifier le code]

Grandes entreprises[modifier | modifier le code]

Tourisme[modifier | modifier le code]

Touriste se faisant prendre en photographie devant la porte du temple de clan Chen.

Il existe plus de 180 000 hôtels, restaurants et entreprises de service. 40 % du parc chinois de taxis rouges circulent à Canton.

Canton offre de nombreux parcs très étendus et magnifiquement conçus et entretenus ainsi que deux zoos, un au cœur de la ville (l'entrée arrière, moins fréquentée se trouve Huanshidong Lu), et l'autre à l'extérieur de la ville.

Transports[modifier | modifier le code]

  • Ligne ferroviaire « Express de la Chine populaire » vers la gare de Kowloon à Hong Kong, à deux heures de train (182 km).
  • Ligne ferroviaire à grande vitesse vers Pékin et Hong-Kong.
  • Le métro de Canton a été mis en service en 1997. Actuellement, il compte neuf lignes en service pour une longueur de 256km. D'ici 2020, la longueur totale des voies de métro devrait atteindre 677 km[11].
  • Depuis 2010 fonctionne le GBRT, Guangzhou Bus Rapid Transit (System) : (en).
  • Un grand projet d'interconnexion de tous les systèmes de transport du Delta de la Rivière des Perles se met en place.

Attractions[modifier | modifier le code]

Le temple des ancêtres de la famille Chen.

Guangzhou, l'une des cinq plus grandes agglomérations du pays, est une ville réputée dans toute la Chine pour sa gastronomie. On y trouve la Citic Plaza, l'une des dix plus hautes tours du monde, avec ses 391 mètres de hauteur. L'îlôt de 沙面Shamian, sur la rivière des Perles, conserve une remarquable architecture coloniale datant de la fin du XIXe siècle. Le musée de la tombe des Yue du Sud présente une très belle collection d'objets archéologiques découverts en 1983 lors de travaux de voirie. Un petit musée localisé à la même adresse regroupe une étonnante collection d'oreillers de porcelaine.

Sport[modifier | modifier le code]

Le stade Olympique de Guangdong est l'une des pièces maîtresses des Jeux olympiques de Pékin en 2008[réf. nécessaire]. Ce stade olympique omnisports pouvant abriter 80 000 spectateurs a été inauguré le lors de l'ouverture des 9eJeux nationaux de la République populaire de Chine. En novembre 2010, il a accueilli les Jeux Asiatiques.

Du au se sont déroulés les 49e Championnats du Monde par Équipe de Tennis de Table.

La ville possède deux clubs de football qui évoluent en Chinese Super League:

Hôtels de prestige[modifier | modifier le code]

  • Hong Mian
  • Overseas Chinese Hotel (770 chambres, 7 restaurants)
  • China Hotel, A Marriott Hotel (850 chambres, 8 bars-restaurants)
  • White Swan Hotel
  • Hilton Tianhe Hotel

Radios anglophones[modifier | modifier le code]

Parmi les 98 stations de radio locales, quelques-unes sont partiellement anglophones, en FM :

  • My Guangdong : 107.7,
  • The World's Voice : 91.4,
  • The Walking Ear : 97.1,
  • Entertainment Beauty : 105.7.

Presse anglophone[modifier | modifier le code]

Parmi les journaux et revues anglophones :

  • That's PRD.

Jumelage[modifier | modifier le code]

Pays Ville Région Date
Drapeau du Japon Japon Fukuoka Fukuoka 1979
Drapeau des États-Unis États-Unis Los Angeles Californie 2 mars 1982
Philippines Philippines Manille Grand Manille novembre 1982
Drapeau du Canada Canada Vancouver Colombie-Britannique mars 1985[12]
Drapeau de l'Italie Italie Bari Bari 1986
Drapeau de l'Australie Australie Sydney Nouvelle-Galles du Sud mai 1986
Drapeau du Chili Chili Viña del Mar Valparaiso novembre 1986
Drapeau de l'Allemagne Allemagne Francfort-sur-le-Main Hesse 11 avril, 1988
Drapeau de la France France Lyon Rhône-Alpes novembre 1988
Drapeau de Nouvelle-Zélande Nouvelle-Zélande Auckland Auckland février 1989
Drapeau de la Corée du Sud Corée du Sud Gwangju Jeolla du Sud octobre 1996
Drapeau du Japon Japon Ōita Ōita 1997
Drapeau de la Suède Suède Linköping Östergötland novembre 1997
Drapeau de l'Afrique du Sud Afrique du Sud Durban KwaZulu-Natal juillet 2000
Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni Bristol Angleterre mai 2001[13]
Drapeau de la Russie Russie Iekaterinbourg Sverdlovsk 10 juillet, 2002
Drapeau du Pérou Pérou Arequipa Arequipa 27 octobre, 2004
Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni Birmingham Angleterre décembre 2006
Émirats arabes unis Émirats arabes unis Dubaï Dubaï 2005
Drapeau de l'Indonésie Indonésie Surabaya Java oriental décembre 2005
Drapeau du Brésil Brésil Recife Pernambouc 2007
Drapeau de Malaisie Malaisie Kota Kinabalu Sabah mai 2009
Drapeau de l'Italie Italie Milan Lombardie

Subdivisions administratives[modifier | modifier le code]

La ville sous-provinciale de Canton exerce sa juridiction sur douze subdivisions - dix districts et deux villes-districts .

Nom Chinois
simplifié
Population
2006
Superficie
km2
Guangzhou administrative divisions (French).svg
Centre-ville
District de Yuexiu 越秀区 1 151 481 32,82
District de Liwan 荔湾区 705 262 62,40
District de Haizhu 海珠区 890 512 90,4
District de Tianhe 天河区 645 453 141
Reste de la ville sous-provinciale
District de Baiyun 白云区 767 688 825
District de Huangpu 黄埔区 193 641 122
District de Huadu 花都区 636 706 961
District de Panyu 番禺区 947 607 662
District de Nansha 南沙区 147 579 544,12
District de Luogang 萝岗区 167 360 389
Ville de Zengcheng 增城市 810 554 1 741
Ville de Conghua 从化市 543 377 1 975

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]