Estoniens

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur les redirections Cet article concerne le peuple estonien. Pour la langue estonienne, voir Estonien.

Les Estoniens sont un peuple d'origine finno-ougrienne, établis en Estonie (à qui ils ont donné le nom), où ils représentent 69 % de la population en 2000.

Ils parlent l'estonien ou des langues sud-estoniennes ces langues font partie des langues fenniques, proche du finnois.

Le pourcentage d'Estoniens, en Estonie, a baissé pendant la seconde moitié du XXe siècle (94 % en 1945 ; 61 % en 1989) à cause des déportations d'après-guerre (qui ont également touché la Lettonie et la Lituanie ; au total 200 000 Baltes ont été déportés), de l'exil d'une partie de la population, et de l'afflux d'immigrants provenant des autres Républiques de l'Union soviétique (notamment de Russie ; Biélorussie; Ukraine).

La proportion d'Estoniens augmente en raison d'une émigration plus importante des russophones (vers la Russie notamment) depuis l'indépendance en 1991, mais leur nombre relatif continue de baisser en raison d'un solde migratoire négatif, et d'un taux de fécondité inférieure à 2,1 enfants/femme.

Histoire[modifier | modifier le code]

Les Estoniens tirent leur nom des Estes, peuple décrit par Tacite dans La Germanie et avec lesquels ils n'ont aucun lien. En effet, les Estes étaient un peuple germain habitant sur les territoires des actuels pays baltes[1]. Ceux-ci ne doivent pas être confondus avec les Aestis (ou Gentes Aestiorum), terme désignant un groupement de tribus ou une peuplade antique dont l'aire d'implantation correspond plus ou moins à la Sambie, péninsule de l'actuel oblast de Kaliningrad.

Alors que, les actuels Estoniens descendent des Tchudes qui sont un peuple finno-ougrien arrivés de l'Oural au Ve millénaire av. J.‑C.[2]. Du fait de confusions et de la proximité géographique, les anciens Estes ont donné leur nom à un peuple avec lequel ils n'ont pas de liens.

Diaspora[modifier | modifier le code]

Comme pour leurs voisins baltes, il existe une importante diaspora estonienne, notamment depuis la fin de la Seconde Guerre mondiale.

Sur les 1 100 000 Estoniens dans le monde, environ 930 000 vivent en Estonie soit 85 % ; les 15 % restants habitent pour l'essentiel au Brésil, en Russie, aux États-Unis (25 000), au Canada, en Suède et en Finlande (plus de 10 000).

Références[modifier | modifier le code]

  1. Les Estes (Les Faiseurs d'Or Rouge)
  2. Les pays Baltes, une terre disputée par Georges Castellan, Professeur honoraire à l’Institut national des langues et civilisations orientales.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Article connexe[modifier | modifier le code]