Bachkirs

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Bachkirs

Description de cette image, également commentée ci-après

Bachkirs

Populations significatives par région
Drapeau de la Russie Russie 1 673 389[1]
Drapeau de l'Ouzbékistan Ouzbékistan 49 000
Drapeau du Kazakhstan Kazakhstan 23 224
Drapeau du Tadjikistan Tadjikistan 9 200
Drapeau du Turkménistan Turkménistan 7 400
Drapeau de l'Ukraine Ukraine 4 253[2]
Drapeau du Kirghizistan Kirghizistan 2 044[3]
Drapeau de la Biélorussie Biélorussie 1 300
Drapeau de la Moldavie Moldavie 500
Drapeau de la Lituanie Lituanie 400
Drapeau de la Lettonie Lettonie 267[4]
Drapeau de l'Estonie Estonie 200
Population totale 2 059 700[5]
Autres

Les Bachkirs sont un peuple turc, vivant notamment en Bachkirie, au sein de la Fédération russe. Leur langue est le bachkir. C'est la quatrième ethnie de Russie après les Russes, les Ukrainiens et les Tatars, avec environ 1 673 000 membres dont une majorité se concentre dans la République de Bachkirie. Les 75 000 autres Bachkirs vivant en dehors du territoire russe, se trouvent essentiellement dans les anciennes républiques soviétiques. Ils sont majoritairement de confession sunnite.

Démographie[modifier | modifier le code]

La population bachkire est estimée à environ 2 millions de personnes, dont environ 1,4 million parlent le bachkir, une langue turque du groupe kiptchak. Le recensement russe de 2002 a enregistré 1,38 millions de locuteurs bachkir dans la Fédération de Russie. La plupart des Bachkirs sont bilingues en bachkir et russe.

Le recensement de 2010 a enregistré 1 172 287 Russes bachkirs (29,5 % de la population totale de Bachkirie).

Culture[modifier | modifier le code]

Les Bachkirs sont majoritairement sunnites, de l'école juridique Madhhab.

Ils ont toujours pratiqué l'agriculture, l'élevage et l'apiculture. Les Bachkirs semi-nomades erraient les montagnes ou les steppes et élevaient du bétail.

Personnalités notables[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. [1]
  2. [2]
  3. [3]
  4. [4]
  5. (en) Lewis, M. Paul (ed.), « Ethnologue: Languages of the World, 16e édition. », Dallas, Tex.: SIL International,‎ 2009