Suédois (peuple)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Cet article concerne le peuple de Suède. Pour la langue suédoise, voir suédois. Pour les autres significations du mot « suédois », voir Suédois (homonymie).

Les Suédois (en suédois : svenskar) sont un peuple nordique, réparti essentiellement en Suède, mais présent également dans les pays voisins, notamment la Finlande. C'était dans l'Antiquité un peuple germanique qui participa aux grandes invasions qui déferlèrent sur l'Empire romain d'Occident.

Jusqu’au IXe siècle, le peuple scandinave vivait dans de petits royaumes germaniques. La tribu germanique des Suiones vivait au Svealand, limitrophe des Goths de Scandinavie au sud. La consolidation de la Suède fut le résultat d’un long processus, et les limites de la répartition du peuple suédois ont varié en fonction des frontières, tout comme la répartition de la langue suédoise elle-même.

La minorité suédophone de Finlande (suédois : finlandssvenskar en suédois) sont la survivance de la longue période historique pendant laquelle la Finlande faisait partie intégrante de l’État suédois. La question de savoir s’ils sont des Suédois en Finlande ou des Finnois est toujours sujette à débat. D’autres groupes ethniques ont fait leur l’identité suédoise ; jusqu’en 1658, quand le Skåneland devint possession de la couronne suédoise, les habitants étaient un peuple du Danemark parlant un dialecte (le skånska (en)) de la famille des langues scandinaves orientales. De la même façon, des groupes tels les Wallons s’installèrent en Suède au XVIIe siècle, suivi en cela par bien d’autres groupes à des périodes plus tardives. À l’inverse, on compte aussi plusieurs millions de descendants de Suédois aux États-Unis et au Canada, résultat d’une émigration massive à la fin du XIXe siècle et du début du XXe siècle.

Répartition[modifier | modifier le code]

La plus grande des aires habitées par les Suédois, et la première zone historiquement peuplée par leurs ancêtres linguistiques, est la Suède, sise à l’est de la péninsule Scandinave, ainsi que les îles adjacentes situées à l’ouest de la mer Baltique en Europe du Nord. Les suédophones vivant dans les zones proches des côtes sur les rivages nord-est et est de la Baltique partagent également une longue histoire de peuplement continu, pouvant remonter à plus d’un millénaire. Ces peuples incluent les suédophones de Finlande continentale, parlant un dialecte suédois communément appelé suédois de Finlande (finlandssvenska qui fait partie du groupe dialectal du suédois oriental), et la population des îles Åland, presque exclusivement composée de suédophones parlant un dialecte plus proche des dialectes de la Suède toute proche que du suédois de Finlande. L’Estonie a compté également une importante minorité suédoise jusqu’au XXe siècle. Des groupes plus réduits, descendants d’émigrants suédois des XVIIIe et XXe siècles, ont fait souche aux Amériques (en particulier dans le Minnesota et au Wisconsin, voir Suédo-Américains) et en Ukraine.

De nos jours, les Suédois tendent à émigrer essentiellement en direction de leur voisinage nordique immédiat (Norvège, Danemark, Finlande), vers les pays anglophones (États-Unis, Royaume-Uni), l’Espagne et l’Allemagne[1].

Historiquement, le royaume de Suède a connu une extension bien supérieure à ce qu’elle est au XXIe siècle, en particulier sous l’ère dite de l’Empire suédois, au XVIIe siècle. La Finlande appartenait alors à la Suède, et ce jusqu’en 1809. Du fait qu’avant cette date, il n’existait pas de nationalité finlandaise, il n’est pas rare que les sources antérieures à 1809 mentionnent les Suédois et les Finnois sous le seul nom de « Suédois ». C’est tout particulièrement vrai dans le cas de la Nouvelle-Suède, où un certain nombre des colons « suédois » étaient en fait d’origine finnoise.

Descendants de Suédois et suédophones hors de Suède[modifier | modifier le code]

En Finlande[modifier | modifier le code]

Article principal : Suédois en Finlande.

Les Suédois de Finlande forment une minorité nationale en Finlande. Les caractéristiques de cette minorité sont sujettes à débat : si certains voient en eux un groupe ethnique à part entière[2], d’autres ne l’envisagent pas autrement que comme une minorité linguistique. Le groupe compte quelque 265 000 personnes, soit 5,10 % de la population de la Finlande continentale, 5,50 %[3] si l’on inclut les 26 000 habitants des îles Åland — auxquels il faut encore ajouter les citoyens finlandais suédophones résidant en Suède. Neuf milliers de citoyens suédois sont également installés en Finlande[4].

Notes et références[modifier | modifier le code]

(en) Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia en anglais intitulé « Swedes » (voir la liste des auteurs)

  1. (sv) Flest svenskar tros bo i USA, Norge och Finland. Därefter följer Danmark, Storbritannien, Spanien och Tyskland.
  2. "...Finland has a Swedish-speaking minority that meets the four major criteria of ethnicity, i.e. self-identification of ethnicity, language, social structure and ancestry (Allardt and Starck, 1981; Bhopal, 1997).
  3. stat.fi
  4. "It is not correct to call a nationality a linguistic group or minority, if it has developed culture of its own. If there is not only a community of language, but also of other characteristics such as folklore, poetry and literature, folk music, theater, behavior.etc". "The concept of nation has a different significance as meaning of a population group or an ethnic community, irrespectively of its organization. For instance, the Swedes of Finland, with their distinctive language and culture form a nationality which under the Finnish constitution shall enjoy equal rights with the Finnish nationality"."In Finland this question (Swedish nationality) has been subjected to much discussion.The Finnish majority tries to deny the existence of a Swedish nationality. An example of this is the fact that the statutes always use the concept "Swedish-speaking" instead of Swedish". Tore Modeen, The cultural rights of the Swedish ethnic group in Finland (Europa Ethnica, 3-4 1999,jg.56)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]