Baltes

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Les Baltes sont un ensemble de peuples Indo-Européens du nord de l'Europe, identifiés par le fait qu'ils parlent des langues de la branche des langues baltes et qui ont conservé la langue vivante la plus ancienne des Indo-Européens. Ils sont actuellement installés sur le pourtour sud-est de la mer Baltique.

Histoire[modifier | modifier le code]

Les origines[modifier | modifier le code]

Au sein de la famille indo-européenne, les balto-slaves et les protogermains faisaient partie d'un même ensemble. Ces deux groupes se sont progressivement séparés. Il semblerait que les balto-slaves aient habité, vers 3000 av. J.-C., des environs de Berlin jusqu'à Moscou et de la Mer Baltique jusqu'à Kiev[1]. Grâce aux influences des autres cultures, les balto-slaves périphériques se séparent en formant les protoslaves vers le IXe siècle av. J.-C.[2]. Cette parenté explique les similitudes qui existent entre les langues slaves et les langues baltes.

L'évolution[modifier | modifier le code]

À partir de 3000 av. J-C les protobaltes commence une vaste expansion. Vers les années 1000 av. J-C les protobaltes tiennent ainsi la plupart des territoires de l'Europe de l'est. Mais à cause de la dissidence de peuples périphériques, le territoire diminue. En 150 après J-C Claude Ptolémée a noté que les Baltes, notamment Galindiens et Sudoviens, sont intégrés à la ligue des peuples de Sarmatia Europea qui se situe plutôt sur le territoire des Baltes et des Slaves[3]. Une fois installés sur les pourtours de la mer Baltique, entre la Vistule et le golfe de Riga, les protobaltes se sont divisés, vers le Ve siècle av. J.-C., en deux sous-groupes : les baltes orientaux et les baltes occidentaux. Ces deux sous-groupes se sont eux-mêmes progressivement divisés à partir du Ve siècle.

Les peuples baltes au XIIe siècle.
Les peuples baltes sous la domination des chevaliers teutoniques.

L'ordre militaro-monastique des Chevaliers Porte-Glaive est créé en 1202 pour conquérir et christianiser les peuples païens autour du golfe de Riga. Les peuples baltes septentrionaux sont soumis avant 1216.

Après des tentatives en 997 et 114 pour soumettre les baltes occidentaux, le Duché de Mazovie intensifie ses attaques, à partir de 1209, pour soumettre ces peuples païens. En représailles, ceux-ci font des incursions en Mazovie. Ne parvenant pas à les vaincre, le duc Conrad Ier de Mazovie invite, d'abord, les chevaliers de l’Ordre Teutonique à s’installer en Pologne, à la frontière avec les prussiens, puis les encourage, en 1231, à pénétrer sur les territoires de ceux-ci. En une cinquantaine d'années, les Chevaliers teutoniques - qui ont fusionné, entre-temps, avec les Chevaliers Porte-Glaive - vont vaincre tous les peuples baltes occidentaux. Les peuples baltes seront soumis par les moines-soldats allemands, avant l'an 1300, sauf les Lituaniens qui conserveront leur indépendance.

Le sous-groupe des Baltes occidentaux, plus proche géographiquement des Polonais et des Allemands, a subi la pression militaire puis linguistique et culturelle de ceux-ci et s'est fondu en eux. Une partie a aussi été assimilée par les Bélarussiens. Les dernières personnes parlant le vieux prussien ont disparu au cours du XVIIIe siècle.

Les Baltes aujourd'hui[modifier | modifier le code]

Des anciens peuples baltes, il ne subsiste, de nos jours, que les Lituaniens, les Séloniens, les Latgaliens et les Lettons.

Civilisation[modifier | modifier le code]

Langues[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Langues baltes.

Mythologie[modifier | modifier le code]

Article détaillé : [[mythologie balte (en)]].

Culture[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Baltų menas / Art of the Balts Editor Adomas Butrimas 2009 page 23
  2. Mažiulis V. Baltų ir kitų indoeuropiečių kalbų santykiai : Deklinacija, 1970 m.
  3. Baltų menas / Art of the Balts Editor Adomas Butrimas 2009 page 25

Bibliographie[modifier | modifier le code]