Mirandais

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Mirandais
mirandés
Parlée au Portugal
Région Alto Trás-os-Montes
Nombre de locuteurs 10 000-15 000
Classification par famille
Statut officiel
Langue officielle du Drapeau du Portugal Portugal, dans l'aire d'influence du mirandais
Régi par Institut de la langue mirandaise
Codes de langue
ISO 639-2 mwl
ISO 639-3 mwl
IETF mwl

Le mirandais (mirandés, en portugais mirandês) est une langue romane rattachée au groupe astur-léonais[1], dérivant directement du latin et parlée au nord-est du Portugal, dans la Terre de Miranda, dans la région du Haut Trás-os-Montes (en portugais Alto Trás-os-Montes). Elle est la seconde langue officielle du Portugal mais son aire d'influence est circonscrite.

Statut[modifier | modifier le code]

Le mirandais appartient au groupe de l'asturien occidental mais certains traits de sa prononciation le rapprochent du portugais. En 1999, la municipalité de Miranda do Douro et l'université de Lisbonne ont élaboré une norme orthographique basée sur celle du portugais et, peu après, le gouvernement portugais donna au mirandais son statut de seconde langue officielle dans son aire d'influence (territoire du nord-est du Portugal). Le statut de coofficialité s'applique, en principe, dans l'administration locale, les écoles et un certain nombre d'organismes publics.

Sa normalisation et sa promotion sont dirigées par l'Institut de la langue mirandaise, créé le 1er janvier 2003.

La forte modernisation de ces dernières années, la scolarisation obligatoire, l'avancée des nouveaux moyens de communication, des médias, et l'évolution des mentalités des nouvelles générations ont provoqué une crise des valeurs traditionnelles de la région ainsi qu'une baisse de la locution mirandaise. En outre, le fait que la tradition linguistique mirandaise soit plutôt orale qu'écrite et qu'il n'existe pas de littérature abondante en mirandais ne font qu'accentuer cette situation.

Cependant la communauté linguistique mirandaise participe avec le soutien des autorités locales et par différents moyens à la continuité de la langue, notamment par des activités folkloriques organisées par les associations, la publication d'ouvrages et d'études linguistiques spécialisées, l'organisation d'un festival de la chanson, ainsi que le financement d'activités théâtrales. Quelques articles de journaux locaux, ainsi que des reportages à la radio et à la télévision rappellent la présence de la langue dans cette région.

Le gouvernement national reconnaît le patrimoine linguistique et culturel du mirandais et met en œuvre certains moyens pour encourager la diffusion et l'enseignement (facultatif) de ces valeurs dans le second cycle des écoles primaires et le premier cycle du secondaire (de 9 à 15 ans).

Localisation géographique[modifier | modifier le code]

Carte des dialectes asturiens : la région du mirandais figure en rouge

Il compte à peu près 15 000 locuteurs répartis sur environ 500 km² à l'extrême nord du Portugal et situés dans les municipalités de Miranda do Douro (Miranda de l Douro en mirandais), de celle de Vimioso {Bimioso} : (Angueira, Caçarelhos et, surtout, Vilar Seco) et celle de Mogadouro. Également parlé dans quelques villages de Macedo de Cavaleiros et Bragance (Bragança), dans une région située entre les vallées des fleuves Douro et Sabor. C'est une région isolée du reste du Portugal car séparée par le Tras-ós-Montes, les communications routières y sont meilleures avec la ville de Zamora en Espagne qu'avec Porto ou Lisbonne.

Les premières traces du mirandais remontent au XIIe siècle. De nombreux documents légaux attestent de son existence tout au long des XIIe, XIIIe et XIVe siècles.

Orthographe[modifier | modifier le code]

Le mirandais est proche de l'asturien à l'oral, mais les deux parlers tendent à se différencier à l'écrit, l'orthographe du mirandais ayant été normalisée en prenant pour base l'écriture portugaise, la normalisation asturienne ayant été au contraire largement inspirée de l'écriture du castillan.

Culture[modifier | modifier le code]

Exemples de mots[modifier | modifier le code]

Quelques exemples pour montrer les différences avec le portugais mais également la forte ressemblance :
1 - La lhéngua (a língua) : La langue
2 - La silba (a silva) : La plante (roncier)
3 - L Riu (o rio) : Le fleuve
4 - L bitelo na barriga de la mai (a vitela na bariga da mãe) : Le veau dans le ventre de la mère
5 - L aire (o ar) : L'air
6 - L reloijo (o relógio) : La montre
7 - L nobielho (o cordeiro) : (l'agneau)
8 - L boton (o botão) : Le bouton
9 - La pescada (a pescada) : Le merlu (poisson)

Grammaire[modifier | modifier le code]

Pluriel des substantifs[modifier | modifier le code]

Sauf exception, les substantifs prennent leur pluriel en suivant l'une des trois règles suivantes :

1°) Pluriel par adjonction de la lettre S en finale
  Voyelle Diphtongue Consonne
Singulier a e o ie ue ai ei iu ou in un
Pluriel as es os ies ues ais eis ius ous ins uns
2°) Pluriel par adjonction des lettres ES en finale
  Lettre L Lettre N Lettre R
Singulier al el il ol an en on ar er ir or
Pluriel ales eles iles oles anes ens ons ares eres ires ores
3°) Pluriel par adjonction des lettres ES en finale, avec substitution d'une lettre
  Lettres ÉS Lettre Ç
Singulier és
Pluriel eses azes ezes izes ozes uzes

Conjugaison des verbes[modifier | modifier le code]

Les verbes, en mirandais, recourent à plusieurs modes et plusieurs temps :

indicatif subjonctif ou « conjonctif » infinitif autres modes et temps
  • indicatif présent
  • prétérit imparfait
  • prétérit parfait
  • prétérit plus-que-parfait
  • futur
  • présent
  • prétérit imparfait
  • futur
  • infinitif personnel
  • infinitif impersonnel
conditionnel
impératif
gérondif
participe passé

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Fiche langue, dans la base de données linguistique Ethnologue[réf. à confirmer]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :