Cathédrale Notre-Dame de Die

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Cette cathédrale n’est pas la seule cathédrale Notre-Dame.
Cathédrale Notre-Dame de Die
Image illustrative de l'article Cathédrale Notre-Dame de Die
Présentation
Culte Catholique romain
Type ancienne Cathédrale
Rattachement Diocèse de Valence
Début de la construction XIIe siècle
Style dominant Roman
Protection Logo monument historique Classée MH (1840)
Géographie
Pays Drapeau de la France France
Région Rhône-Alpes
Département Drôme
Commune Die
Coordonnées 44° 45′ 08″ N 5° 22′ 15″ E / 44.752194, 5.37096544° 45′ 08″ Nord 5° 22′ 15″ Est / 44.752194, 5.370965  

Géolocalisation sur la carte : France

(Voir situation sur carte : France)
Cathédrale Notre-Dame de Die

La cathédrale Notre-Dame de Die a été la cathédrale de l’évêché de Die du IVe siècle à 1801. À cette date, l’évêché de Die a été, en grande partie, rattaché à celui de Valence. Elle a été construite au XIIe siècle et fait l’objet d’un classement au titre des monuments historiques par la liste de 1840[1].

Présentation[modifier | modifier le code]

Intérieur de la Cathédrale Notre-Dame de Die

La cathédrale conserve de l'église d'origine, construite entre 1130 et 1250, un beau clocher, un porche de style roman et le mur méridional.

Elle fut entièrement reconstruite au XVIIe siècle, en raison des sérieux dommages qu'elle avait subis pendant la Réforme.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Henri Desaye, La cathédrale Notre-Dame de Die, présenté à Congrès archéologique de France - Moyenne vallée du Rhône, 150ème session. 1992, pp. 117-141, Société Française d'Archéologie, Paris, 1995

Liens externes[modifier | modifier le code]