Parvis

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Parvis de justice de l'abbaye Sainte-Croix à Poitiers. Le nom « Grand-goule » arboré par un établissement commercial à l'arrière plan fait référence à un monstre chassé par sainte Radegonde)

Un parvis est l'espace ouvert devant le portail ouest d'une église. Le mot parvis est issu du même étymon latin que le terme paradis et pouvait encore avoir ce dernier sens au Moyen Âge.

Au Moyen Âge, la plupart des parvis étaient restreints et écrasés par l'église. Aux XIXe et XXe siècles, ils ont souvent été considérablement élargis, alors qu'ils sont situés sur le fonds en domaine privé et fréquemment protégés par une grille, afin d'offrir un recul suffisant à la personne désirant admirer la façade du bâtiment.

On appelle parvis de justice une de ces places aménagées pour rendre la justice. Il arrivait en effet fréquemment que le chapitre ou l'abbaye soit doté de pouvoirs de justice : elle était alors rendue à l'extérieur, en public, et devant l'église.

Le parvis ci-contre (église Sainte-Radegonde, à Poitiers) possède une banquette de pierre, où s'asseyaient les juges. L'abbé, qui venait de l'extérieur (l'abbaye Sainte-Croix était une abbaye de femmes), siégeait au centre, où le mur est plus haut.

Par extension, on parle de parvis (ancienne place-parvis) pour les espaces du domaine public s'étendant aux pieds d'édifices monumentaux, même dénués de caractère religieux. Par exemple : le « parvis de la Défense » ou simplement le parvis d'une gare.

Voir aussi[modifier | modifier le code]