Nef

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Nef (homonymie).
Page d’aide sur l’homonymie Pour l’article homophone, voir Neffe.
Nef

En architecture, la nef est une salle oblongue d'une basilique civile ou d'une église allant du portail à l'hémicycle (pour la basilique) ou à la croisée du transept (pour l'église) et qui est fermée par deux murs latéraux et un comble. La nef comprend le vaisseau central et les éventuels collatéraux (il ne faut pas confondre « nef » et « vaisseau »). C'est le lieu principal où se tiennent les fidèles lors des célébrations et des offices[1]. Le mot « nef » signifie au sens premier « navire ». C'est la raison pour laquelle il a été particulièrement utilisé pour désigner cette partie de l'église. Le symbole du bateau pour désigner l'Église renvoie à l'enseignement de Jésus qui s'est souvent fait à partir d'une barque sur la mer de Galilée, où se trouvaient les tout premiers apôtres — symbole de l'Église naissante — qui y pêchaient.

Dans les églises d'Occident, la nef est le lieu de prière pendant la messe. Elle est parfois séparée du chœur par une barrière de pierre ou de bois appelée chancel, prône ou jubé. Le prêtre monte, par un escalier, sur cette séparation pour prêcher. En Orient, cette séparation est appelée iconostase, car c'est le lieu où sont accrochées les icones.

Une nef transversale qui coupe à angle droit la nef principale d’une église est appelée transept.

Galerie[modifier | modifier le code]

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir

Représentation schématique[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Plan type d'église.
 
Nef
 
Narthex (forme, avec les collatéraux et le vaisseau central, la nef)
Vaisseau central (forme, avec les collatéraux et le narthex, la nef)
Bas-côté / Collatéraux (forme, avec le vaisseau central et le narthex, la nef)

Assimilations[modifier | modifier le code]

  • Certains par assimilation parlent également de nef pour les mosquées : elle accueille les fidèles pour la prière exemple la salle de prière de la Grande Mosquée de Kairouan (en Tunisie) est divisée en 17 nefs perpendiculaires au mur de la qibla[3].

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Article connexe[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. André Chastel, Dictionnaire des églises de France, Belgique, Luxembourg, Suisse : Histoire générale des églises, éd. Robert Laffont, Paris, 1971, p. 473
  2. (fr) Grand palais : la nef (grandpalais.fr)
  3. (fr) Grande mosquée de Kairouan (Qantara patrimoine méditerranéen)

Bibliographie[modifier | modifier le code]