Massif occidental

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Corvey, Allemagne
Collégiale St. Bonifatius de Freckenhorst à Warendorf, Allemagne

Le massif occidental, ou « massif antérieur »", ou « ouvrage ouest » (en allemand Westwerk ou encore Westbau, en néerlandais westwerk) est un type de façade particulier d'église romane.

On le trouve principalement au premier âge roman, à l'époque carolingienne. À l'époque ottonienne, le massif occidental s'est intégré dans d'autres formes de façade d'église, tout en conservant l'appellation de massif occidental.

Le massif occidental est situé à l'entrée de la nef de l'église romane et constitue une construction indépendante, habituellement avec une tour centrale et deux tours latérales. Au rez-de-chaussée se trouve le porche d'entrée, et à l'étage supérieur une tribune ouverte sur la nef. Des étages supérieurs peuvent exister comme à l'Église Saint-Pantaléon de Cologne.

Sur le plan géographique, la plus grande concentration de massif occidental se situe au centre de l'Empire carolingien, en Allemagne, en France, en Suisse et en Autriche.

Historique[modifier | modifier le code]

On trouve principalement le massif occidental dans les abbayes royales carolingiennes, lieu de résidence du roi ou de l'empereur. Jusqu'à la réforme clunisienne, celui-ci et sa suite utilisent le massif occidental à des fins civiles pour le gouvernement ou pour la justice. De la tribune ouverte, le prince peut assister aux offices en position élevée.

Le massif occidental représente le lieu symbolique du pouvoir temporel carolingien, dans la même enceinte que le pouvoir céleste.

Le massif occidental peut abriter un deuxième chœur, l'église devenant un sanctuaire à deux chœurs. Le massif occidental devient ainsi une sorte d'église à lui seul. Une chapelle princière haute s'ouvre en tribune sur la nef.

Le massif occidental le plus ancien aurait été érigé à l'abbaye royale de Saint-Riquier, près d'Amiens (aujourd'hui détruit).

Le massif occidental le plus authentique et encore visible se trouve à Corvey en Allemagne (bien qu'il ait fait l'objet de modifications).


Exemples d'églises romanes dotées d'un massif occidental (ou Westwerk)[modifier | modifier le code]

Drapeau de l'Allemagne Allemagne[modifier | modifier le code]

Drapeau de la France France[modifier | modifier le code]

Drapeau de la Belgique Belgique[modifier | modifier le code]

Drapeau des Pays-Bas Pays-Bas[modifier | modifier le code]

Réminiscences dans les styles architecturaux ultérieurs[modifier | modifier le code]

L'esthétique et la majesté du massif occidental roman a influencé les styles architecturaux suivant et en particulier le style gothique, notamment dans les pays soumis à l'influence germanique.

C'est ainsi que les cathédrales gothiques espagnoles possèdent des façades occidentales parfois qualifiées de massif occidental :

Sources[modifier | modifier le code]

  • (de) Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia en allemand intitulé « Westwerk » (voir la liste des auteurs)
  • Dictionnaire d'architecture / Mathilde Lavenu, Victorine Mataouchek : Le massif antérieur, appelé aussi occidental, d’une église est situé avant la nef et comprend des tours, un porche et une tribune.
  • Architecture : méthode et vocabulaire / Jean-Marie Pérouse de Montclos, p. 406 : Massif-antérieur ou occidental d’une église. Désigne plus particulièrement le Westwerk ou massif occidental des églises carolingiennes et ottoniennes. Massif-antérieur, n. m. Ensemble des dispositions structurelles d’une église de plan allongé à l’extrémité opposée à celle du chœur, comprenant habituellement des tours, un porche, une tribune, les premières travées du vaisseau central, plus rarement un contre-chœur. Le massif-antérieur ne fait pas partie de la nef.
  • Que sais-je ?, intitulé Architecture médiévale en Occident, l’auteur note, p. 27 : L’autre innovation spécifique de la période carolingienne est le massif occidental. C’est un corps de bâtiment quasi autonome par rapport à la nef et situé à l’ouest de l’église (dessin de l’abbatiale carolingienne de Corvey, en Basse Saxe, 822-885). Il est constitué d’une tour massive à plusieurs étages, souvent encadrée de deux tourelles d’escalier. Le rez-de-chaussée comprend un porche d’entrée voûté abritant des reliques. Le premier étage, qui fait office de chapelle, constitue une tribune ouverte sur la nef par des baies.
  • L'art roman : architecture, peinture, sculpture / sous la direction de Rolf Toman, p. 36, photos montrant cette partie d’architecture de l’abbatiale de Corvey, des églises Saint-Pantaléon (Cologne), Saint-Boniface (Freckenhorst), Saint-Cyriaque (Gernrode), de la cathédrale de Minden : ... Cette occidentalisation, ou mise en valeur de la partie occidentale de l'église, si caractéristique de l'art carolingien, culmine dans ce que l'on appelle le Westwerk ou ouvrage occidental, et se traduit par divers modèles, soit que l'on accentue un espace de culte particulier pour un saint patron supplémentaire, soit que l'on accole à l'église une chapelle autonome, réservée à l'empereur... L'église dotée d'un ouvrage occidental distingue donc deux espaces de signification différente et complémentaire : la partie orientale, le sanctuaire proprement dit, est le lieu où se manifeste l'Église triomphante ("Ecclesia triumphans") alors que le massif occidental, qui revêt le caractère d'un ouvrage militaire, symbolise l'Église militante ("Ecclesia militans"), dont l'empereur est le plus éminent représentant et protecteur. Ce qui explique le nombre d'églises de ce type construites en Saxe, région assujettie par Charlemagne, où le Westwerk devait clairement affirmer la toute-puissance et l'autorité du nouveau souverain.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

  • [1] Abbayes carolingiennes de Saint Riquier et de Corvey
  • [2] Église d'Osterwieck, Allemagne
  • [3] Abbaye de Saint Riquier, de Corvey et d'Hildesheim
  • Chapelle palatine Chapelle palatine d'Aix la Chapelle, voir § description
  • [4] Églises de Gernrode, de Nivelles, d'Essen, etc...
  • [5] Architecture à la renaissance carolingienne