Hubzilla

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Hubzilla

Informations
Dernière version 5 ()
Version avancée 5.4.2
Dépôt framagit.org/hubzilla/core.gitVoir et modifier les données sur Wikidata
Assurance qualité Intégration continueVoir et modifier les données sur Wikidata
État du projet stable, actif
Écrit en PHPVoir et modifier les données sur Wikidata
Environnement LAMP
Langues 45 langues[1]
Type Service web
Politique de distribution logiciel libre
Licence Licence MITVoir et modifier les données sur Wikidata
Site web hubzilla.orgVoir et modifier les données sur Wikidata

Hubzilla est un système de réseau social distribué et sous forme de logiciel libre sous licence MIT, basé sur les protocoles Zot. Il fournit blog, wiki, agenda, et cloud avec accès WebDAV, pour partager les fichiers, gestion fine par ACL des objets, forum communautaire et salon de discussion. Il peut se connecter à Diaspora et au Fediverse, via le protocole ActivityPub[2], avec l'ajout du plugin[3],[4] PubCrawl, inclus dans les add-ons de base[5]. Il réunit les fonctionnalités de Friendica, Peertube et NextCloud[6].

Les serveurs y sont organisés en hub, répliquant les données entre les différents nœuds du hub, afin d'assurer une certaine résilience. Les différents hubs sont également connectés entre eux pour des échanges à plus large échelle. L'utilisateur enregistré peut se connecter via n'importe quelle instance du réseau[4],[7].

Une application pour Android, nommée Nomad, et disponible sur Fdroid, permet de s'y connecter depuis un smartphone[8].

Le projet s'appelait autrefois RedMatrix et a commencé par un fork de Friendica[9]. Il est hébergé sur l'instance Gitlab de Framasoft et est développé en langage de script PHP et utilise la base de donnée MySQL, en mode UTF8mb4, afin de supporter toutes les langues et les émoticons[10]. Il est prévu pour fonctionner sur une pile de type LAMP[11].

Le service supporte le BBcode et depuis la version 4.6, l'intégration de SVG en ligne[12].

L'édition des pages web, supporte l'édition avec les syntaxes BBcode, HTML, Markdown, texte et la mise en page Comanche (un langage de description similaire à BBcode, utilisé pour la mise en page de Hubzilla[13],[11]).

En juillet 2020, le Fediverse comptait 98 instances publiques de Hubzilla, soit un peu moins de 2 % des instances du Fediverse[14].

Références[modifier | modifier le code]

  1. (en) « Hubzilla », sur Transifex
  2. (en) « Hubzilla », sur Fediverse.party
  3. Tofeo, « Hubzilla », sur Framalibre
  4. a et b Papey, « Sortie de Hubzilla 1.1 », sur Linuxfr.org,
  5. (en) « pubcrawl », sur Framagit
  6. Cagizero, « La Fée diverse déploie ses ailes — Mastodon, la Fediverse et l’avenir des réseaux décentralisés », sur Framablog,
  7. (en) « Hubzilla », sur nlnet.net
  8. (en) Talkplus, « Nomad mobile application for hubzilla », sur Talkplus.org,
  9. (en) « HubZilla », sur Indeweb camp
  10. Papey, « Sortie de Hubzilla 2.6 », sur Linuxfr.org,
  11. a et b (en) Sean Tilley, « The Do-Everything System: An in-depth review of Hubzilla 3.0. », sur Medium.com,
  12. (es) David Naranjo, « Liberada la nueva versión de la plataforma de comunicaciones descentralizadas Hubzilla 4.6 », sur Linuxadictos.com,
  13. « Documentation Hubzilla: À propos », sur actocom.com
  14. « Fediverse Network — Hubzilla Instances », sur Fediverse network

Liens externes[modifier | modifier le code]