Trekearth

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Logo de Trekearth
Logo de Trekearth.

Adresse TrekEarth.com
Slogan Le monde par la photographie
Type de site Partage de photographies
Inscription Oui
Propriétaire Internet Brands
Lancement Octobre 2002
État actuel Actif

TrekEarth est un site web de partage de photographies multilangue, principalement consacré à la photographie de voyage et de paysages.

Les photos sont réparties par lieux et par thème. Chaque personne inscrite peut construire ses propres thèmes.

  • Au , le site compte 426 569 photos et 41 524 membres de 182 pays.
  • Au , le site compte 678 607 photos et 63 302 membres de 187 pays.
  • Au 8 septembre 2010, le site compte 1 001 085 photos.

Les photos placées dans ce site sont par défaut sous copyright.

À noter aussi l'existence de TrekLens et de TrekNature, fondés par le même créateur et fonctionnant sur le même principe de la communauté.

Principe[modifier | modifier le code]

Les membres du site peuvent y déposer leurs propres photographies à condition qu'elles permettent d'en apprendre plus sur le monde. Pour faire primer la qualité sur la quantité, il n'est possible de téléverser qu'une seule photo par jour et par membre[1]. Chaque photo peut être titrée et annotée. Les annotations sur TrekEarth sont souvent des accroches textuelles, visant à retenir l'attention de l'internaute visiteur tout en décrivant précisément le contexte de la prise de vue[2].

Les membres inscrits à cette communauté gratuite ont la possibilité d'émettre des critiques constructives sur les photos posées par les autres membres. Il en résulte une émulation à exercer son sens critique émettrice de ses propres photos et de celles des autres.

ATTENTION : L'espace personnel créé sur ce site n'est pas absolument pas clôturable. Vos informations personnelles restent définitivement ancrées sur les moteurs de recherches.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) « TrekEarth Guidelines », sur TrekEarth.com (consulté le 23 septembre 2010).
  2. (en) Carolyne Lee, « Wordlings in a Web 2.0 world », First Monday, volume 14, numéro 2,‎ (consulté le 23 septembre 2010).

Liens externes[modifier | modifier le code]