Vimeo

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Vimeo
logo de Vimeo
Logo de Vimeo.

Création
Dates clés 2004
Fondateurs IAC (InterActiveCorp)
Personnages clés Jakob Lodwick, Zach Klein
Forme juridique LLC
Slogan « you know, for videos »
(tu sais bien, pour les vidéos)
Siège social New York, Portland
Drapeau des États-Unis États-Unis
Actionnaires IACVoir et modifier les données sur Wikidata
Activité Partage de vidéos en ligne
Société mère IACVoir et modifier les données sur Wikidata
Site web vimeo.com

Vimeo est un site web communautaire destiné au partage et au visionnage de vidéos faites par les utilisateurs, le site a été lancé en . Vimeo est une filiale du groupe américain IAC (InterActiveCorp).

Histoire[modifier | modifier le code]

Jake Lodwick et Zach Klein sont les deux concepteurs. Le nom « Vimeo » a été imaginé par le cofondateur de l'entreprise, Jakob Lodwick. Celui-ci a mélangé le substantif « video » (vidéo en anglais) et le pronom « me » (moi en anglais). Le résultat est aussi une anagramme du mot « movie » (film en anglais)[1].

Vimeo est lancé en par des cinéastes, vidéastes et des créateurs de vidéos qui voulaient partager leur travail créatif.

En 2007, une nouvelle version avec une nouvelle interface de Vimeo est lancée.

Le , Maker Studios signe un contrat de production de contenu par ses contributeurs pour le service à la demande de Vimeo[2],[3]

Identité visuelle (logo)[modifier | modifier le code]

Popularité[modifier | modifier le code]

En avril 2010, le site comptit plus de 3 300 000 membres, avec un peu plus de 17 000 vidéos envoyées chaque jour[4]. Par ailleurs, il hébergeait 76 749 chaînes[4].

En juin 2018, Vimeo déclare héberger plus de 70 millions de créateurs de vidéos[5], dont plus de 92 000 chaînes[6].

Offre payante[modifier | modifier le code]

Vimeo est une des rares plateformes vidéo Web à proposer des offres payantes à ses utilisateurs[7].

En 2017, quatre contrats sont proposés[7] : Vimeo Plus (72 € / an, limité à 250 GB par an), Vimeo PRO (192 € / an, limité à 1 TB par an), Vimeo Buiseness (480 € / an, limité à 5 TB par an), Vimeo Premium (840 € / an, jusqu'à 7 TB). Des tarifs par mois sont aussi disponibles.

Selon les contrats, des services annexes sont offerts, tels que l'amélioration de la qualité vidéo, la priorité d'accès au serveur, le retrait des publicités, et des statistiques avancées.

Philosophie[modifier | modifier le code]

Afin de développer une forte communauté de créateurs de films amateurs, Vimeo surveille le contenu déposé par ses utilisateurs et n'autorise pas les vidéos à caractère trop commercial ou marketing, les enregistrements de jeux, la pornographie ou tout autre contenu non créé par les utilisateurs[1].

Les conditions d'utilisation stipulent que celui qui met en ligne la vidéo soit aussi le créateur de cette vidéo[8].

Vimeo festival[modifier | modifier le code]

Chaque année se déroule le « Vimeo Festival Award »[9].

Distinctions[modifier | modifier le code]

Acquisition[modifier | modifier le code]

Vimeo a annoncé l'acquisition d'Echograph, une application pour iPhone et iPad créée par Clear-Media pour aider les utilisateurs à créer du contenu vidéo de qualité très facilement[12].

Censure[modifier | modifier le code]

En l'Indonésie ordonne l'interdiction de Vimeo, accusé par les autorités « d'héberger des clips pornographiques ». Une interdiction perçue comme une censure par le site de partage et les utilisateurs [13].

En Turquie, le , le gouvernement, qui interdisait déjà YouTube depuis 2007, a pris la même décision concernant Vimeo[14].

Vimeo est complètement bloqué en Chine[15].

En Inde, après des blocages partiels en 2012 dus à des violations de copyright[16],[17], Vimeo a été bloqué durant décembre 2014 pour cause de diffusion de la propagande du groupe djihadiste Daesh[18].

Références[modifier | modifier le code]

  1. a et b « Web : Vimeo ne manque pas d’art », Libération,‎ (lire en ligne)
  2. (en) « Vimeo to Invest in Content from Disney’s Maker Studios YouTube Creators for Paid VOD », sur Variety, (consulté le 25 mars 2015)
  3. (en) Lisa Richwine et Andre Grenon, « Stars of Disney's Maker Studios to produce content for Vimeo », sur Reuters, (consulté le 25 mars 2015)
  4. a et b (en) « À propos de nous » (au , sur Archive WaybackMachine).
  5. (en) [1].
  6. (en) [2].
  7. a et b (en) Page des offres de Vimeo.
  8. Camille Gévaudan, « Personne sur Vimeo ne se soucie vraiment de popularité », Libération,‎ (lire en ligne)
  9. Site web officiel du Vimeo festival award
  10. http://news.cnet.com/html/ww/100/2008/winners.html
  11. https://www.cnet.com/news/complete-list-of-2009-webware-100-winners/
  12. Vimeo, « Vimeo rachète l'application iOS Echograph et nomme son créateur Nick Alt à la tête de sa division mobile », (consulté le 14 février 2013)
  13. « Vimeo interdit en Indonésie pour pornographie », Le Figaro,‎ (lire en ligne)
  14. Après Youtube la Turquie bloque Vimeo aussi, france-stream.com
  15. (en) « www.vimeo.com is 100% blocked in China », GreatFire.org (consulté le 1er novembre 2017).
  16. (en) Ernesto, « India Orders Blackout of Vimeo, The Pirate Bay and More », TorrentFreak, (consulté le 5 mai 2012)
  17. (en) Vikas SN, « Reliance Communications Blocks The Pirate Bay & Vimeo », MediaNama, (consulté le 10 mai 2012)
  18. (en) Ravi Sharmai, « Indian government unblocks Vimeo, Dailymotion, 2 other websites », The Times of India, .

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]