Gilles Pélisson

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Pélisson.
Gilles Pélisson
Description de cette image, également commentée ci-après
Gilles Pélisson
Naissance (62 ans)
6e arrondissement de Lyon
Nationalité Drapeau : France Française
Diplôme
Profession
Activité principale
PDG du Groupe TF1 (depuis le 19 février 2016)

Gilles Pélisson, né le dans le 6e arrondissement de Lyon, est un chef d'entreprise français, ancien PDG d'Euro Disney SCA (1997-2000), de Bouygues Telecom (2004-2005) et du groupe hôtelier Accor (2009-2010). De janvier 2006 à novembre 2010, il est administrateur-directeur général du groupe Accor. Il est ensuite membre des conseils d'administration des sociétés Accenture, NH Hoteles, BIC et TF1. Depuis le 19 février 2016, il est le PDG du groupe TF1.

Biographie[modifier | modifier le code]

Gilles Pélisson est le fils d'Henry Pélisson, administrateur de sociétés, et de Suzanne Colomban, ainsi que le neveu de Gérard Pélisson, fondateur d'Accor[1]. Après des études au lycée du Parc et Saint-Exupéry à Lyon, il est diplômé de l'ESSEC en 1979 et sort titulaire d'un MBA de Harvard en 1983[2].

Après avoir travaillé à New York pour la Société générale entre 1981 et 1983, Gilles Pélisson commence sa carrière chez Accor, dont son oncle Gérard Pélisson est un des deux fondateurs, et où il occupe plusieurs responsabilités de 1983 à 1995.

Gilles Pélisson a d'abord passé six ans aux États-Unis comme assistant du vice-président de la chaîne hôtelière Novotel à New York, puis il devient directeur du marketing des restaurants Seafood Broiler à Los Angeles en 1985, puis senior vice-président d'Accor pour la zone Asie-Pacifique en 1987. Gilles Pélisson a ensuite été nommé en France, toujours au sein d'Accor, directeur général des restaurants Courtepaille en 1988, puis directeur général des opérations en 1991, et enfin coprésident de Novotel en 1993.

En 1995, il a rejoint Euro Disney SCA comme directeur général adjoint, puis directeur général, avant d'être élu vice-président en février 1996 et promu président-directeur général en [3].

En avril 2000, Gilles Pélisson intègre le groupe Suez comme président du nouveau consortium Suez-Telefonica ST3G, candidat à une UMTS, PDG de Noos, réseau câblé leader en France, et directeur général de Suez Connect. En septembre 2001, Gilles Pélisson rejoint Bouygues Telecom comme directeur général et est promu PDG en février 2004.

Le , Gilles Pélisson devient directeur général et administrateur du groupe Accor, comme le principe en était arrêté depuis octobre 2005. Il remplace Jean-Marc Espalioux, qui dirigeait le groupe depuis 1997. Après la démission de Serge Weinberg en février 2009, Gilles Pélisson cumule la fonction de président du conseil d'administration à celle de PDG du groupe Accor, poste qu’il occupe jusqu’en janvier 2011.

Pendant ses cinq années à la tête du groupe, il mène notamment à bien la scission des activités d'hôtellerie, qui conservent le nom d'Accor, et de celles de services et de tickets-restaurants, sous le nom d'Edenred.

Le 3 novembre 2010, le conseil d'administration d'Accor annonce avoir décidé lors de sa réunion la veille[4] le remplacement de Gilles Pélisson (officiellement pour « divergences stratégiques » avec ses actionnaires) par Denis Hennequin, précédemment PDG de McDonald's Europe[5], à partir du comme directeur général.

Administrateur du groupe TF1 depuis 2009, Gilles Pélisson est nommé PDG du Groupe le 19 février 2016, succédant à Nonce Paolini. À son arrivée en 2016, il initie une profonde transformation du groupe TF1, devenu aujourd’hui un groupe media leader intégré de la production à la distribution et présent dans le numérique[6].

Autres mandats et activités[modifier | modifier le code]

Gilles Pélisson siège au conseil exécutif du Medef depuis 2006[7].

Jusqu’à sa nomination à la présidence du groupe TF1 le 19 février 2016, Gilles Pélisson a exercé plusieurs mandats d’administrateur indépendant dans des sociétés internationales cotées : BiC, NH Hoteles et Accenture[8].

Gilles Pélisson était également membre et vice-président du conseil de surveillance du Groupe Lucien Barrière, ainsi qu'administrateur de Sun Resorts[9].

Il est membre de l’Institut Aspen France, du Harvard Club de New York City et du Siècle[10]. Il est président du conseil de surveillance du Groupe ESSEC, et co-fondateur de la fondation ESSEC, dont il fut le premier président de 2011 à février 2016[11]. Il est aussi actionnaire fondateur du réseau de business angels Coach'Invest, devenu Portail de la création d'entreprises[12].

Gilles Pélisson a été membre du Global Senior Advisory Board de la banque d’affaires américaine Jefferies[13], actionnaire des cristalleries du Val-Saint-Lambert en Belgique[14], membre du Comité stratégique de France Evénements, Atout France, administrateur du GIE (Groupe d'intérêt économique, de la Maison de la France, et administrateur de l’Institut Paul Bocuse[14].

Vie privée[modifier | modifier le code]

Le , Gilles Pélisson se marie à Sylvie Poulet. Ils ont deux enfants[15].

Hobbies[modifier | modifier le code]

Gilles Pélisson est un amateur de foot et un soutien de l’Olympique lyonnais, présidé par son ami Jean-Michel Aulas[9].

Également passionné de voile, Gilles Pélisson a battu le record Miami-New York en 1999, sur Explorer, un voilier géant de 27 mètres[9].

Distinctions[modifier | modifier le code]

Gilles Pélisson est chevalier de la légion d'Honneur[16] et chevalier de l'Ordre national du mérite[17].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Jacques Lafitte, Stephen Taylor, Who's Who in France, J. Lafitte, , p. 1483
  2. « Avec qui dirige... Gilles Pélisson, le P-DG de TF1 », Capital.fr,‎ (lire en ligne, consulté le 1er février 2018)
  3. (en) Dave Smith, Disney A to Z: The Updated Official Encyclopedia, p. 430
  4. [PDF] Le Conseil d’Administration de Accor annonce un changement de la Direction exécutive, Accor, 3 novembre 2010
  5. ACCOR - Pélisson s'en va, Hennequin arrive, par Mélanie Delattre, Le Point.fr, 3 novembre 2010
  6. Sarah Belouezzane et Alexandre Piquard, « Gilles Pélisson succédera à Nonce Paolini à la tête de TF1 » sur Le Monde, 28 octobre 2015
  7. Alexandre Piquard et Alexis Delcambre, « Gilles Pélisson : l'héritier devenu PDG de TF1 » sur Le Monde, 15 février 2016
  8. « Gilles Pélisson : "La confiance en soi, il faut la bâtir et la développer chez les autres" » sur Le Monde, 8 août 2016
  9. a b et c « Tout ce que vous ne savez pas sur Gilles Pélisson », sur Capital, .
  10. Directoire et conseil de surveillance de l'Aspen France
  11. (en) « Nous découvrir / ESSEC Fondation », sur fondation.essec.edu (consulté le 11 mars 2018)
  12. Portail de la création d'entreprises
  13. « MIPTV 2019 : La France et les dirigeants du paysage audiovisuel français à l'honneur » sur Mediakwest, 19 mars 2019
  14. a et b « TF1 Chante Hello à son nouveau PDG Gilles Pélisson », sur Social Magazine, .
  15. « 10 choses à savoir sur Gilles Pélisson, le nouveau PDG de TF1 » sur Téléobs, 28 octobre 2015
  16. « Décret du 31 décembre 2006 »
  17. « Décret du 15 novembre 1999 portant nomination »