Jeu à la demande

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Le jeu à la demande[1], aussi appelé jeu sur demande[1] ou jeu en nuage[1] (en anglais : gaming on demand, GoD ou cloud gaming) est une technologie similaire à la vidéo à la demande permettant de jouer normalement à des jeux vidéo sur son écran d’ordinateur ou sa télévision alors que celui-ci tourne sur des serveurs à distance qui renvoient la vidéo de ce qui a été joué en lecture en continu (communément appelé streaming). Ce service demande une connexion à haut débit au réseau Internet pour éviter les ralentissements.

Les Modèles[modifier | modifier le code]

Subscription Gaming on Demand (jeux vidéo à la demande avec abonnement)[modifier | modifier le code]

Permet d'accéder avec un abonnement payant à un catalogue de jeu à la demande, ceci sans publicité, en illimité et sans engagement.

Services : SFR Jeux[2], Pass Jeux Video (TV d'Orange)[3], EA/Origin Access[4], Xbox Game Pass[5], Playstation Now[6], Square Enix[7], Vortex[8], Utomik[9], Blacknut[10], Amazon[11], Apple Arcade[12], Uplay+[13], Google Stadia - Pro[14].

Free-to-play (gratuits avec options d'achats)[modifier | modifier le code]

Le terme free-to-play (abrégé en F2P), littéralement « gratuit à jouer » et appliqué à un jeu en ligne à l'unité, indique un type de jeu vidéo à l'utilisation gratuite avec option d'achat.

Service: Steam (Jeux F2P)[15].

Advertising Gaming On demand (Jeux à la demande Gratuit)[modifier | modifier le code]

Permet de télécharger gratuitement aux sein d'un Store des Jeux qui sont entièrement finance par la publicité.

Service: Google Play Games (Les Jeux Gratuit financé par la PUB).

Buy Gaming On Demand (Achat de Jeu à la demande)[modifier | modifier le code]

Permet d'acheter à l'unité des jeux à la demande vendus au sein d'un catalogue.

Service: Origin - Store[16], Steam[17]. Google Play Games (Les Jeux payant en intégralité), Google Stadia - Basic<refname="Szadkowski" />, GeForce Now[18].

--

Annoncé prochainement (model indéterminé): Verizon Gaming[19], Nintendo[20], Samsung Play Galaxy Link[21], Tencent Instant Play[22].

Histoire[modifier | modifier le code]

En 2000, G-Cluster réalise la première démo de cloud gaming à l'E3. L'offre initiale était un service de jeu en streaming via le Wi-Fi vers des appareils mobiles[23].

En 2005 le studio Crytek lance un projet de recherche sur un système de cloud gaming pour Crysis mais abandonne rapidement en 2007 pour des questions de faisabilité[24].

Le 17 juin 2010, OnLive lance officiellement son service de cloud gaming aux États-Unis sur PC et Mac ainsi qu'avec une micro-console[25]. En 2015, Sony rachète OnLive et ses brevets et ferme le service afin de créer le Playstation Now en 2014[23].

Le 18 octobre 2010, SFR lance SFR Jeux grâce à la technologie G-Cluster sur ses décodeurs TV. Le service devient donc ainsi le tout premier service de cloud gaming à grande échelle et encore actif à ce jour[26].

En février 2011, Gaikai est lancé avec quelques jeux. Sony rachète également la solution pour 380 million de dollars afin de créer le Playstation Now en 2014.

Fin 2012, Orange lance son service Pass Jeux Famille sur la TV d'Orange grâce à la technologie G-Cluster.

En octobre 2015, Nvidia lance GeForce Now.

En 2017, The Blade SAS Group lance Shadow, un service de cloud computing, en France[27].

Fonctionnement[modifier | modifier le code]

Le jeu est hébergé et stocké sur des serveurs dans le nuage informatique. Dès lors, il ne nécessite plus de supports comme les CD, ou de matériels comme les consoles de jeux. Les joueurs doivent uniquement bénéficier d'un écran et d'une commande de jeux reliés à leur boitier de connexion à internet. Pour pleinement bénéficier du cloud gaming, le joueur doit cependant disposer d'un débit internet suffisamment important, et d'une faible latence des paquets IP, pour transférer la vidéo de manière fluide. Concrètement, l'utilisateur envoie des données du jeu à un serveur, qui s'occupe alors de traiter ces données, puis de renvoyer une image compressée à afficher.

Au-delà au Cloud Gaming, qui présente aux utilisateurs un catalogue de jeux qu’ils peuvent utiliser via un serveur centralisé, certains acteurs proposent désormais un PC à part entière alimenté par le cloud, possédant les mêmes fonctionnalités qu’un ordinateur personnel classique. Parmi ces derniers figurent notamment Liquidsky[28], entreprise américaine fondée par le programmeur Ian McLoughlin et la start-up française Blade[29], à l’origine d’une levée de fonds de 51 millions d’euros menée en juin 2017 pour son PC "as a service" Shadow auprès d'investisseurs tels Pierre Kosciusko-Morizet, Michaël Benabou ou encore Nopporn Suppipat.

Les types de jeu à la demande[modifier | modifier le code]

À ce jour, il existe une multitude de services de jeu à la demande mais on peut les diviser en 2 différents . Le premier qui possède à peu près le même fonctionnement que la vidéo à la demande et le second qui , lui, serait plus facilement lié au Cloud Computing.

Liste des services disponibles[modifier | modifier le code]

Nom Disponibilité En développement OpenSource ? Plateformes Licence Prix Type
Leap Computing Non Non Non Non Non Non Windows Vista ou ultérieur;

MacOS,

Android,

iOS,

Windows Phone

Propriétaire NC PC Complet
Liquidsky Non Non (Fermé le 17/12/2018)[30]
Yes check.svg Active
Windows 7, Windows 8.1, Windows 10, macOS, Android, Linux Propriétaire Standard : 0,50 $ par SkyCredit
Gamer : 14,99 $ par mois
Illimitée : 39,99 $ par mois
PC Complet
SFR Jeux[2]
Yes check.svg France Uniquement (Clients SFR IPTV)
Yes check.svg Oui
Décodeur SFR, Windows, macOS Propriétaire 14,99€/mois avec 1er mois offert Catalogue
Pass Jeux Video (TV d'Orange)[3]
Yes check.svg France Uniquement (Clients SFR IPTV)
Yes check.svg Oui
Décodeur Orange, Windows, macOS Propriétaire 14,99€/mois avec 1er mois offert Catalogue
PlayKey
Yes check.svg Russie Uniquement
Yes check.svg Oui
Windows Vista ou ultérieur, macOS Propriétaire Prix du jeu Catalogue
PlayStation Now
Yes check.svg Oui
Yes check.svg Oui
PlayStation Vita,

PlayStation 3, PlayStation 4,

PlayStation TV, BRAVIA TVs,

Samsung SUHD TV, Samsung Smart TV,

Windows 7, Windows 8.1,

Windows 10[31]

Propriétaire 16,99 /mois Catalogue
GeForce Now
Yes check.svg Oui
Yes check.svg Oui
Shield Portable,

Shield Android TV, Shield Tablet,

macOS, (À venir sur Windows)

Propriétaire 9,99 /mois Catalogue
Gaikai Non Non Non Non Windows XP,

Windows Vista, Windows 7,

Windows 8

Propriétaire NC Catalogue
OnLive Non Non Non Non Windows XP,

Windows Vista, Windows 7,

Windows 8, Windows 8.1,

macOS, Android,

OnLive MicroConsole

Propriétaire NC Catalogue
Playcast Media Systems Non Non Non Non Amazon Fire TV[32],

Samsung Smart TV[33]

Propriétaire NC Catalogue
Blacknut
Yes check.svg Oui
Yes check.svg Oui
Windows,

MacOS,

Linux,

Android Mobile & TV

TV (Samsung, Philipps, Android TV, Amazon Fire Stick)

Propriétaire Sans engagement

à partir de 9,90€ / mois

ou 14.99€/mois 4 écrans simultanés

Catalogue
Blade Shadow[27]
Yes check.svg Oui[34]
Yes check.svg Oui
Blade Shadow (boîtier),

Windows,

MacOS,

Android,

iOS,

Linux

Forfait annuel : 29,95 /mois

Sans engagement : 44,95 /mois

PC Complet
Stadia
Yes check.svg Oui
Yes check.svg Oui
Ordinateurs, smartphones, tablettes, etc. via Google Chrome Propriétaire Forfait mensuel 9,99€/mois Cloud gaming

Chez les opérateurs[modifier | modifier le code]

SFR propose (en partenariat avec la branche Wiztivi Gaming[35] de la société Wiztivi[36]) depuis le 18 octobre 2010[26] un service de jeu à la demande dans l'ensemble de ses offres box (ADSL et Fibre) chez SFR et RED. Ce service offre la possibilité de louer et acheter les jeux à l'unité, ainsi que de souscrire à un pass illimité et sans engagement et avec le premier mois offert et qui donne accès à un grand nombre de jeux.

Orange offre depuis fin 2012 un service similaire avec la TV d'Orange un abonnement mensuel sans engagement à 14,99€/mois avec premier mois offert[3] pour le même type de service (également en partenariat avec Wiztivi Gaming).

Chez ces deux opérateurs, leur service de jeu à la demande permet de jouer avec une manette de jeu compatible ou celle vendue séparément, la télécommande du décodeur ou une application manette sur smartphone. Il est également possible de jouer depuis un PC Windows, en se connectant avec un login / mot de passe.

Bouygues Telecom a présenté de son côté sa nouvelle Bbox Sensation qui proposera des jeux à la demande intitulé Bbox Games. Ce service proposait un catalogue de jeux sous divers tarifs de 4,99 à 12,99  par mois. Une manette était livrée pour bénéficier de ce service. Le 20 novembre 2015, Bouygues arrête la commercialisation de son service de cloud gaming.

Références[modifier | modifier le code]

(en) Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia en anglais intitulé « Gaming on demand » (voir la liste des auteurs).
  1. a b et c « jeu à la demande », Le Grand Dictionnaire terminologique, Office québécois de la langue française (consulté le 24 mars 2019).
  2. a et b « SFR Jeux Vidéo à la Demande : plus de 200 jeux sur votre TV », sur SFR (consulté le 20 novembre 2019)
  3. a b et c « Pass Jeux Famille : + de 200 jeux vidéo Orange sur votre TV », sur passjeuxfamille.orange.fr (consulté le 12 janvier 2018)
  4. « Origin », sur www.origin.com (consulté le 9 octobre 2018)
  5. « Xbox Game Pass : Abonnement pour 1 € | Xbox », sur Xbox.com (consulté le 28 mai 2019)
  6. « PlayStation®Now », sur Playstation (consulté le 28 mai 2019)
  7. Thibaut Popelier, « Square Enix envisage un service d'abonnement pour l'intégralité de ses jeux », sur Clubic.com, (consulté le 17 juin 2019)
  8. (en) « Cloud Gaming for Android, PC and macOS », sur vortex.gg (consulté le 27 mai 2019)
  9. « Utomik | Your Unlimited PC Gaming Subscription », sur www.utomik.com (consulté le 28 mai 2019)
  10. « Jouez sur tous vos écrans - Un catalogue de 320 jeux vidéo en illimité pour toute la famille - Jouez instantanément en streaming avec le Cloud Gaming - Blacknut », sur www.blacknut.com (consulté le 17 juin 2019)
  11. « Amazon va lancer un service de jeux vidéo en streaming concurrent de Playstation Now », sur PhonAndroid, (consulté le 11 janvier 2019)
  12. Par Florian Bayard et 29/01/2019, « Apple veut devenir le Netflix du jeu vidéo », sur PhonAndroid, (consulté le 31 janvier 2019)
  13. « Jeux vidéo : à l’E3, Ubisoft dévoile un partenariat avec Google Stadia, et une offre de jeux en illimité », sur www.lemonde.fr, (consulté le 17 juin 2019)
  14. Michaël Szadkowski, « Jeux vidéo : Google précise le lancement et les prix de Stadia, sa plate-forme dématérialisée », Le Monde,‎ (lire en ligne, consulté le 17 juin 2019)
  15. « Jeux F2P sur Steam », sur store.steampowered.com (consulté le 22 juin 2019)
  16. « Origin », sur www.origin.com (consulté le 17 juin 2019)
  17. « Bienvenue sur Steam », sur store.steampowered.com (consulté le 17 juin 2019)
  18. « GeForce NOW évolue et abandonne (pour le moment) le service payant », sur Journal du Geek, (consulté le 17 juin 2019)
  19. Chris Welch, « Exclusive: Verizon is quietly testing its own Netflix-style cloud gaming service », sur The Verge, (consulté le 27 mai 2019)
  20. (en-US) Francesco De Meo, « Nintendo President Comments On Cloud Gaming; Value Of Traditional Hardware Will Continue To Increase », sur Wccftech, (consulté le 27 mai 2019)
  21. (en) Bogdan Solca, « Samsung may launch its PlayGalaxy Link mobile gaming service together with a gaming smartphone », sur Notebookcheck (consulté le 27 mai 2019)
  22. (en) Liz Lanier et Liz Lanier, « Tencent Instant Play Is an Upcoming Cloud Gaming Service », sur Variety, (consulté le 17 juin 2019)
  23. a et b (en) « The past and future of cloud gaming: Will it ever work? », sur Gamecrate (consulté le 20 novembre 2019)
  24. (en) Andrei Dobra, « Crytek Attempted Cloud Gaming Way Before OnLive », sur softpedia (consulté le 20 novembre 2019)
  25. (en) Andrei Dumitrescu, « OnLive Will Launch on June 17, Sign Ups Are Live », sur softpedia (consulté le 20 novembre 2019)
  26. a et b « 1er anniversaire pour les Jeux Vidéo à la Demande de SFR », sur AFJV (consulté le 20 novembre 2019)
  27. a et b Site officiel de Blade Shadow
  28. « LiquidSky - Un service de cloud gaming DaaS gratuit - Cloud Gaming », sur cloud-gaming.fr (consulté le 17 juillet 2017)
  29. David Legrand, « Shadow : le PC du futur prépare l'après, Blade lève 51 millions d'euros et veut 100 000 clients », Next INpact ,‎ (lire en ligne, consulté le 17 juillet 2017)
  30. (en) « Something New is Coming », sur LiquidSky Community, (consulté le 25 décembre 2018)
  31. Get Started
  32. U.S.-based GameFly merges with Israel’s Playcast to stream video games over Amazon Fire TV
  33. GameFly acquires Playcast, launches streaming service
  34. « Blade Shadow : L'ordinateur du futur est disponible | TechPulp », TechPulp,‎ (lire en ligne, consulté le 22 novembre 2017)
  35. (en-US) « WORLD LEADING GAMING PLATFORM FOR OPERATORS », sur Wiztivi (consulté le 20 novembre 2019)
  36. (en-US) « Wiztivi to diversify in cloud gaming entertainment », Wiztivi,‎ (lire en ligne, consulté le 12 janvier 2018)

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]